Déclaration de l’APNQL pour la Journée internationale des peuples autochtones

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

WENDAKE, QC, le 9 août 2020 /CNW Telbec/ – Il y a 97 ans, Deskaheh Levi General, chef cayuga et orateur du conseil héréditaire des Six Nations, se rendait à Genève. Il s’est présenté à la Société des Nations, ancêtre de l’Organisation des Nations Unis (ONU), afin de faire reconnaître sur la scène internationale, sa nation comme souveraine. Il souhaitait y dénoncer un Canada qui s’apprêtait à imposer un système politique complètement étranger au système de gouvernance du conseil héréditaire. Le chef marquait ainsi le début d’une longue histoire de tentatives pour les Premières Nations, à faire reconnaître leur droit au respect de disposer d’elles-mêmes. À l’instar de plusieurs démarches similaires entreprises par nombreux leaders autochtones par la suite, celle de Deskaheh a été infructueuse.

À chaque année, le 9 août, le monde célèbre la Journée internationale des peuples autochtones. Saviez- vous que cette journée a été instaurée par l’ONU? Saviez-vous qu’elle vise à sensibiliser la population partout dans le monde sur les droits des peuples autochtones? N’est-ce pas un peu paradoxal que ce soit l’ONU qui ait instauré cette journée alors qu’elle a déjà refusé d’entendre Deskaheh défendre les droits de sa nation il y a près d’un siècle?

Cette date nous rappelle également que les travaux sur la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones (DNUDPA) ont pris naissance le 9 août 1982 avec la première rencontre de travail qui nous conduirait un jour à ce document d’importance fondamentale pour les peuples autochtones.

Si la reconnaissance des droits des peuples autochtones a finalement pu être entérinée sur la scène internationale, il demeure que le Canada a résisté à s’y ouvrir pendant quelques années avant une nouvelle prise de position en 2010, sous Harper. Cependant, l’ouverture des gouvernements du pays à reconnaître une légitimité des droits des Premières Nations possède encore, en 2020, un caractère discrétionnaire. Nous sommes toujours confrontés à des inégalités et tout comme Deskaheh, les Premières Nations se butent à des mutismes incompréhensibles de la part des gouvernements.

Les tentatives gouvernementales d’éradication des Premières Nations ayant échoué, plus que jamais nous sommes là et nous tendons la main à nos concitoyens afin d’améliorer notre vivre ensemble à tous. Dans les prochains jours, l’APNQL partagera les résultats d’un important sondage effectué auprès de la population québécoise en lien avec la perception qu’ils ont des Premières Nations. Nous souhaitons que ce sera le commencement d’une ère nouvelle. En attendant, la journée du 9 août s’illustre comme une belle occasion de réfléchir à la façon dont chacun d’entre nous souhaite participer à cette revue essentielle de notre relation de nation à nation. L’APNQL vous souhaite une belle journée internationale des peuples autochtones.

À propos de l’APNQL  
L’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador est l’organisme régional politique qui regroupe 43 chefs des Premières Nations au Québec et au Labrador. Suivez l’APNQL sur Twitter @APNQL. 

SOURCE Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici