Village Colonel Amirouche : des femmes sortent de leur silence

5
Femmes Kabyles Village Amirouche

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Le collectif des femmes du village Colonel Amirouche a célébré le 08 mars , la journée internationale de la lutte des femmes, dans une ambiance mêlée de lutte et de fête pour sortir des femmes embrigadées par l’ordre moral et patriarcal. Au menu, un programme varié et riche: conférence, sondage d’opinion pour des formations à proposer aux femmes au foyer et aux jeunes filles étudiantes ou/et lycéennes et  pour la journée de clôture , le dimanche 08 mars,  un défilé de mode et musique.

Pour ne pas rester dans le folklore et dans l’aliénation, le collectif des femmes du village Colonel Amirouche a invité Sonia LOUZI, une étudiante et militante féministe au sein d’un collectif féministe des étudiantes de l’Université de Tubiret , pour animer une conférence. La conférencière est revenue aux origines de cette date historique, les grandes batailles menées par les femmes à travers d’histoire, la place de la femme kabyle et algérienne, aujourd’hui, dans sa société et la nécessité de lutter pour se libérer et instaurer une société égalitaire.

Cette action est la première dans l’Histoire d’un village où la femme est considérée comme un objet et non pas un sujet. Tous les éloges aux braves jeunes filles de ce collectif qui sont derrière l’organisation de cet événement.

Amar BENHAMOUCHE

5 Commentaires

  1. La femme Berbères a toujours été l’amazone de tous les combats, seulement un regard en arrière à propos de Kahina de son vrai nom Dhiya si elle n’a pas été trahie par les siens pour faire revenir les arabes d’Egypte aujourd’hui nous serons au niveau occidental en technologies et surtout en démocratie pour vivre au XXI em siècle,mais hélas ! La division Berbères encore aujourd’hui fait que nous sommes condamnés à vivre sous le joug des bédouins arriérés et féodales. Possible une femme Berbères sera le Messi pour délivrer le peuple Amazighe de l’esclavage du dogme arabes !!!

  2. Azul .Bonjour . C’est n’est pas le Patriarcat qui est à remettre en cause , car le Père constitue le socle sécuritaire dans l’ imaginaire des enfants , mais c’est de faire évoluer la société , les mentalité figées par l’oppression colonialiste , tellement brutale et agressive , ce qui a permis à des Islamistes rétrogrades de faire diffuser des enseignements complètement arriérés avec la clique des Ulémas , et arriver à ce que les décisions soient prises dans le Respect et l’écoute .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici