Juin, mois de deuil et d’espoir pour la Kabylie!

0
Matoub Lounès J'appartiens
J'appartiens à une tendance sociale Oui Revendique une identité saine et ancestrale - Matoub Lounès

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Chaque année à la même période, nous nous remémorons les événements douloureux qui ont touché la Kabylie et nous ont marqués à tout jamais. Le premier de ces événements dramatiques concerne l’assassinat de notre Rebelle, Lounas Matoub, le 25 juin 1998. Depuis, la Kabylie n’a jamais retrouvé ni le repos ni la paix !

Juin Kabylie en 1998

En 2001, la jeunesse kabyle comme un seul homme, se préparait à rendre hommage à son rebelle, dans la douleur et l’espoir que la justice soit faite. La jeunesse kabyle cherchait à connaître la vérité sur les commanditaires de l’assassinat de Lounas perpétré en juin 1998. « La douleur reste immense, car les responsables de ces assassinats n’ont toujours pas été jugés: c’est l’impunité ».

Chaque année, les forces vives de la Kabylie concentrent leur énergie à raviver l’espoir aux dates marquantes. L’un pour les événements d’avril 80 et puis pour commémorer la disparition de Lounas. Le régime algérien ne s’est pas contenté de la mort du Rebelle. Il provoquera d’autres événements encore plus douloureux. Il a déclaré la guerre à un peuple qui cherchait à vivre en paix.

La répression se poursuit en Kabylie. L’âme de Massinissa Guermah, un jeune lycéen tué par balles dans les locaux d’une gendarmerie, le 18 avril 2001 plane toujours sur la Kabylie. Son “martyr” a mis le feu aux poudres, déclenché des émeutes qui se sont soldées par plus d’une centaine de morts, des blessés à vie, lors de ce “printemps dit noir”. Aujourd’hui la même police algérienne tire encore à balles réelles sur les Touaregs fiers de leur amazighité au sud de l’Algérie.

Les khawanistes ou les hirakistes, quand ils évoquent les événements de la Kabylie, le Printemps Noir de 2001, les manifestations en Kabylie et je ne sais quoi, jamais vous ne les entendrez nous dire ce qu’il s’est réellement passé. Ils ne parlent pas de nos morts ! Ils préfèrent survoler les années 90, car le pouvoir leur a été enlevé. Au final, ils n’arrêtent pas de se rendre hommage entre eux !

Juin Kabylie en 2001

Toute la Kabylie en 2001 a marché sur Alger. La Kabylie a démontré ce jour là sa puissance et son intelligence. Elle n’a jamais utilisé la violence pour revendiquer ses droits légaux, ce qui lui a également donné un pouvoir intellectuel. Ce mois de juin, d’autres morts alourdissaient la responsabilité criminelle des autorités algériennes!

Cette gigantesque manifestation a été déterminante dans l’histoire du peuple Kabyle qui a bravé la folie meurtrière des gendarmes algériens qui assassinaient nos jeunes avec des armes de guerre.

Toute la Kabylie le 14 juin 2001 s’était mobilisée dans la plus grande manifestation de protestation contre le pouvoir jamais organisée jusqu’alors. Un million de personnes avaient convergé sur une ville, en fédérant l’ensemble des partis depuis l’avènement du multipartisme en Algérie. La Kabylie, s’élevait comme un seul homme pour défendre les acquis d’une démocratie naissante, exiger le jugement des assassins, Tamazight langue nationale et officielle, etc… En 2020, les assassins courent toujours !

Mokrane NEDDAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici