La Kabylie est menacée dans son existence même

0

DÉCLARATION DE MILITANTS POLITIQUES ET DE PERSONNALITÉS LA SOCIÉTÉ CIVILE

À l’issue de la rencontre de militants(es) politiques et d’acteurs de la société civile qui s’est tenue le 29 mai 2021 à Ighil Guilef, près d’Aqvu, en Kabylie, la présente déclaration a été adoptée. Aujourd’hui, la Kabylie est menacée dans son existence même. Elle l’est comme elle ne l’a jamais été dans son histoire. Le pouvoir algérien a clairement dévoilé ses intentions aux relents génocidaires contre les Kabyles.

Pour ce faire, il va jusqu’à violer ses propres lois et à piétiner ouvertement les traités internationaux qu’il a pourtant ratifiés. Pour se maintenir en place, le régime algérien est prêt à entraîner tout le monde, les non kabyles inclus, dans le chaos et la désolation.

La violence et la répression qu’il sur-instrumentalise s’abattent indifféremment sur chaque Kabyle et cela appelle urgemment une réponse collective en vue d’une riposte résolue, efficace et pacifique. Nous dénonçons avec la plus grande fermeté le risible mensonge d’État par lequel un mouvement politique pacifique, le MAK, est cyniquement assimilé au terrorisme et ce, aux fins de justification/légitimation d’un vieux plan démoniaque conçu contre la Kabylie.

Les intimidations, les menaces, les violences physiques et morales, les arrestations, les détentions arbitraires et l’instrumentalisation de l’appareil judiciaire algérien contre les militants politiques et les acteurs de la société civile, les défenseurs des droits humains, ainsi que les organisations et associations kabyles sont des signes qui connaissent une soudaine recrudescence, présageant un risque de voir la Kabylie précipitée dans un scénario plus sombre que tout ce qu’elle a subi jusque-là.

Face à ces menaces, multiples et réelles, nous appelons chaque Kabyle, où qu’il/elle soit, de quelque orientation politique soit-il/elle, à l’union sacrée en vue d’engager un dialogue serein et responsable pour la mise en place de notre riposte. Une riposte qui sera forte et pacifique et que nous devons opposer, solidairement et fermement, à un régime qui ne nous laisse point d’autres choix que celui de la soumission ou la mort. Comme disait Lounès Matoub, « Anda yella weqvayli, ad t-neqsed, ad t-nesseḥdeṛ ».

À cet effet, nous appelons d’ores et déjà toutes et tous les Kabyles, en Kabylie et à l’étranger, à tenir simultanément, des rassemblements pacifiques sur les places publiques de leurs communes de résidence, le samedi 5 juin 2021 à 13h (GMT+1) et ce, pour exiger du pouvoir algérien :

– La libération immédiate et inconditionnelle de tous les détenus d’opinion. – L’arrêt des intimidations et des harcèlements administratifs, policiers et judiciaires que subissent des citoyens engagés et des militants politiques pacifiques. Ighil Guilef, le 29 mai 2021. Si vous souhaitez signer cette déclaration, merci d’envoyer un court message à l’adresse électronique suivante : [email protected]

Communiqué du 29 mai 2021

Les signataires :- Kamira Nait Sid, présidente du congrès mondial amazigh (CMA) – Mustapha Brahiti,détenu de Tafsut Imazighen, 1981 – Mourad Chabane, Poète, militant politique Kabyle- Sofiane Ouali, avocat défenseur des droits humains – Kader Houali , avocat défenseur des droits humains- Abdennour Abdesslam, Auteur et militant kabyle – Akkouche Lounis, Militant kabyle – Aksel Bellabbaci, Président de la fédération kabyle de football – Allas d Tlelli, Auteur – Mourad Sadi, Auteur – Sofiane Othentik, Cadre associatif – Arezki Mehrour, Militant politique – Makhlouf, Chanteur kabyle – Farès Mansouri, Militant Amazigh – Haddad Kamal Azzedine, Avocat et militant des libertés – Mohand Meziani, militant politique et défenseur des droits humains – Comité de soutien Maouche Menad, Ouzellagen – Comité de soutien Djoudi Djamel, Sedouk – Ahmed Nekkar, auteur Kabyle, ancien détenu des années 70 – Soufiane Dekkal, Avocat – Zidane Lafdal, Premier ministre de l’Anavad- Shamy Abranis, Réalisateur, écrivain – Tenna at Ali, Chanteuse Kabyle- Racid At Ali uQasi, Professeur universitaire (Ontario, Canada) – Zahir Boukhlifa, journaliste – Rachid Bandou, Président de l’association amitié Québec-Kabylie – Aksil Azru Loukad, militant – Moula wezna , Syndicaliste ,militante politique, associative et ancienne élue APW. – Meziane Abane, Journaliste – Murad at Lwenas : Amnesty international USA. – Hmimic At-Lmulud. Prof de langue et Culture au Département d’Etat, USA- Mustapha Kaci, Militant Montréal, Québec. – Djamel boukhoulaf, enseignant, Montréal, – Ali Aalayan, Manager de projets, Montréal – Hassiba Remdani, Enseignante/écrivaine Montréal – Azal-Isek Ifalene, Linguiste, Chicago – Mourad At Lwennas, Amnesty International, USA – Toufik Aksel Dehas, Manger @ électronique – Hamid Challah, Professeur de sport – Abdellah Mohsaid, Travailleur autonome, Montréal – Belaïd Sebti, Enseignant, Montréal – Reza Selhi, Enseignant, Montréal – Idir Hettal, Enseignant, Montréal – Mastan At uAmran ingénieur USA – Amor Nouri, Informaticien, USA, – Hakim Seddiki, Artiste/Chanteur, Virginie, USA – Lhafid At Sliman militant Montréal, Canada – Ammar lakehal, expert international en Taekwondo, Canada – Zayen, Chanteur kabyle – Achour Oukacha, Professeur de musique – Yuba Imazighen Anazur, Chanteur kabyle – Ahmed Benamara, Ancien élu à la mairie de Tizi-ouzou – Larbi Yahioun, Auteur – Sonia Nat Yahia, Présidente Union des Femmes Kabyles – Ali-Yahia Chérif : membre fondateur du CRN – Yanis Adjlia, Militant des causes justes – Mhenna Tigrini, Artiste – Samir Oukaci, Chercheur en histoire et anthropologie du monde kabyle- Amazigh. – Karim Smaili, militant associatif et animateur du café littéraire de Tichy- Halim Oussalah, membre du Comité de Soutien aux militants d’At Abbas.Si vous souhaitez signer cette déclaration, merci d’envoyer un court message à l’adresse électronique suivante : [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici