Un silence complice

0
Matoub Lounès Stèle

Le silence complice des artistes kabyles et des intellectuels, à quelques exceptions près, devant les crimes, tortures et viols en Kabylie et le pays voisin l’Algérie est avéré.

Pire encore, certains ignobles chanteurs vont jusqu’à soutenir ce pouvoir mortifère et colonialiste algérien. Il n’y a pas si longtemps, ces derniers se plaignaient de ne pas passer à la télévision du pouvoir. Quelques dinars versés suffirent à leur faire tourner casaque.

Il est grand temps que le peuple kabyle boycotte les artistes qui ne lèvent pas un doigt pour dénoncer le pouvoir colonial algérien qui tue et torture la population. A l’avenir, il doit laisser les salles vides lors des prestations des artistes complices du pouvoir.

Actuellement, chaque jour, les gendarmes algériens se rendent à cinq heures du matin aux domicile des villageois kabyles pour en extirper hommes et femmes devant leurs enfants et les embarquer vers des destinations inconnues. Cela rappelle les pires totalitarismes.

Monsieur le président Macron, je ne doute pas un seul instant de votre humanisme et de votre conscience concernant les Droits de l’Homme. Je vous en prie, ne laissez pas commettre ces crimes en Algérie envers des innocents. Avec désespoir, ils se jettent à la mer et les survivants viennent s’entasser place de Stalingrad. Ce serait tout à votre honneur de dénoncer les actes odieux du pouvoir assassin algérien.

La communauté kabyle est nombreuse en France, vous le savez bien. Et au grand jamais, les Kabyles n’ont commis d’attentats ou autres méfaits en France depuis leur arrivée en métropole il y a plus d’un siècle. Je ne vous demande pas d’envoyer vos troupes en Algérie,
mais de ne pas soutenir ce pouvoir islamiste qui est à la porte de votre pays des Droits de l’Homme.

Le pouvoir algérien est un caméléon ; il se dit démocrate, en réalité c’est un islamiste sanguinaire. Souvenez-vous de l’attentat en 1995 bd St Michel où il y eut plusieurs morts. Il est commis par les services secrets algériens.

L’Algérie cache son jeu, au même titre que les Turcs à propos des Kurdes.

Un proverbe arabe dit : la main que vous ne pouvez pas mordre, embrassez-la.


Shamy Chemini

Artiste, écrivain, co-fondateur du groupe Les Abranis

25 juin 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici