Enfin monsieur Le Drian parle de Libye publiquement…

0

Et après un long silence, il parle, en plus un dimanche, de l’entretien téléphonique qu’il a eu avec le président du GNA, Fayez Sarraj.

Le souci de Le Drian étant de “travailler à une cessation rapide des hostilités”, de “relancer le processus politique” et de “mettre un terme à l’ensemble des ingérences étrangères en Libye”.
En réalité, Le Drian veut mettre un terme aux ingérences étrangères qui apportent soutien au GNA. Et il souhaiterait particulièrement le retrait de la Turquie. Sinon ce ne sont pas les ingérences du côté de Haftar qui dérangent la France, bien au contraire puisqu’elle les soutient. D’ailleurs, la France elle-même n’est-elle pas impliquée dans cette guerre ? Et il le serait aux côté du criminel Haftar.

Le Ministre français des affaires étrangères veut absolument “obtenir la conclusion rapide d’un cessez-le-feu entre les parties libyennes”. Oui, effectivement, maintenant que son ami Haftar est sérieusement mis en difficulté et qu’il va vers une défaite cinglante, il y a intérêt à arrêter la guerre. Mais il était où monsieur Le Drian depuis un an pour demander l’arrêt de la guerre ?

Il est à douter de la sincérité de Le Drian… En effet, il n’est pas exclu que son initiative puisse s’inscrire dans le cadre d’un plan qui consisterait à sauver ce qui reste encore de son ami Haftar afin de pouvoir remobiliser les forces de son camp et revenir sur le terrain de jeu. Il ne faut surtout pas que les forces du GNA écrasent complètement les Forces armées arabes libyennes de Haftar, sans quoi tous les plans français avec les partenaires arabes (Emirats arabes, Arabie saoudite et Egypte) tomberaient à l’eau.

Bon courage monsieur Le Drian. En attendant, vous avez les salutations des Berbères !

Masin Ferkal