Home La chronique de Shamy Chemini Messieurs les artistes kabyles, après la soupe… la diète !

Messieurs les artistes kabyles, après la soupe… la diète !

0
Messieurs les artistes kabyles, après la soupe… la diète !

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Sans vous citer, vous allez vous reconnaître ; les traîtres sont connus et reconnus.

À présent que votre maître, celui qui a fait assassiner vos enfants, est vomi par le peuple, vous devenez orphelins. Qu’allez-vous faire ?

Je vous ai vu place de la République, artistes du palais, retourner votre veste et avec quel talent ! Plus doués pour faire les girouettes que pour chanter…

Je vous conseille d’être prudent, de ne plus vous montrer sur scène au risque de vous faire lyncher par votre public.

J’ai entendu une fois, un supposé artiste, dire qu’il ne tenait pas compte des critiques. Cela paraît évident que ce misérable, en début ou fin de carrière, reste un abruti. Plus il vieillit, plus il est idiot et chante, chante, pour son maître qui ne peut plus lever un doigt…

Malgré tout, pour moi, vous demeurez mes frères, à condition de cesser de soutenir le pouvoir assassin que le peuple veut dégager. Le peuple est dégoûté et cela vous concerne !

Je vous conseille de nous rejoindre afin de rendre sa fierté à la Kabylie, sinon restez muré chez vous, car vous risquez gros !

Maintenant, vos souteneurs sont à terre, vous devez être bien malheureux. Quelle chanson chanterez-vous à l’avenir ? Je me range avec le peuple après avoir été un traître ?

Quoi que vous fassiez, votre présent et encore plus votre avenir est sacrément compromis.

Je n’aimerais pas être à votre place, vivre vos nuits d’angoisse, de stress, d’insomnies. Cela coûte cher de trahir les siens pour une poignée de dinars.

Seul traitement radical pour retrouver un semblant d’humanité :

– Cessez de chanter, voire de brailler
– Cassez ou brûlez vos instruments de musique discordants
– Demandez pardon à notre Kabylie que vous avez trahie
– Rendez l’argent de la corruption afin de soigner les victimes de 2001
– Disparaissez du paysage kabyle dont vous serez bannis pour toujours
– Oubliez vos chansons qui ont fait tant de mal à la Kabylie
– Et pour finir, s’il vous reste un peu d’honneur, changez d’identité, faites une chirurgie esthétique indispensable pour changer de visage et disparaissez une fois pour toutes !

Shamy Chemini
Ministre de la Culture du GPK Anavad
18 mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici