Fermeture d’églises en Kabylie – Communiqué de l’Eglise protestante d’Algérie

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

La Kabylie n’a aucun problème avec Allah, mais elle a des problèmes avec le régime algérien !

Depuis la nuit des temps, la Kabylie est laïque et elle restera laïque ! On voit bien même au sien d’une seule famille, il y a plusieurs tendances religieuses, mais ils s’entendent très très bien, chacun ces convictions personnelles, on trouve chez une seule famille, des Juifs, des chrétiens, des musulmans et des athées, ils vivaient en harmonie et surtout dans l’amour et également aussi, on trouve des déférences conviction politique. Sans vous parler d’un village ou d’une région entière, qui est très mosaïques, quel qu’ils soient sur le plan religieux, politique, philosophique ou de tout ce que vous voulez, mais il y a un grand respect les uns envers les autres, car ils savaient parfaitement bien, que chacun, c’est entre lui son créateur, c’est à Dieu a appartienne la justice, et lui a l’œil sur toute la terre !
Entendons presque souvent nos aïeux juraient jmeεliman (au nom de toutes les croyances).

Mais c’est derniers temps, on voit les chrétiens protestants sont mal vues même chez eux, des licenciements abusifs parce qu’ils sont chrétiens, leurs lieux de cultes sont fermés et sans parler des menaces, intimidations, et des chantages, pourtant, ils ne dérangeaient personnes, ni la société et ni l’état ! Ils louent et ils prient Dieu avec leur langue maternelle, ils n’interviennent jamais dans la vie du village, pour imposer un mode de vie, comme font ces islamistes salafistes qui interviennent à la moindre occasion pour imposer un mode de vie saoudien ou Afghanistan, et en plus, ils sont soutenus par le régime en place. Il est temps que les villages kabyles mettront fin à ces individus qu’ils veulent modèle la société kabyle ! Les chrétiens protestants kabyles, Algériens ou autres, surtout, ils ne cherchent pas à prendre le pouvoir, ce qu’ils les intéresser, c’est le royaume de Dieu.

Mais, d’un autre coté ou sont-ils ces partis politique qui revendique la démocratie, la laïcité ? Ou encore la Ligue des droits de l’Homme, jusqu’à présent aucun parmi eux, n’a osé dire quoi que soit de ces églises qui ont subi l’injustice. La meilleure, c’est que l’état qui ne respecte pas ce qu’elle a fait comme lois, pourtant dans sa constitution elle garantit la liberté de culte. Soit disent ces lieux de cultes sont insalubre, qu’ils donnent les moyens nécessaires à ces croyants de construire leurs églises de bonne et du forme.

Mokrane Neddaf

 

Tamezgida Tabrutistantit Tanayrit

Église protestante d’Algerie

Algerian Protestant Church

Association Nationale Agréée par Arrêté Ministériel N°23/DGRRAAG/RC/BR du 6 novembre 1974

Communiqué de presse de l’Eglise Protestante d’Algérie

L’Association de l’église Protestante d’Algérie (EPA) est une fois de plus victime d’une campagne d’acharnement par la fermeture de ses lieux de culte dans la wilaya de Bgayet (Bejaia) et la menace d’en fermer à Tizi Wezzu (Tizi Ouzou), ainsi que par des procès intentés contre des chrétiens.

En effet, mardi 16 octobre, la brigade de la Gendarmerie d’Akbou a procédé à la mise sous scellés d’un lieu de culte appartenant à l’église dénommée « Ville de Refuge », officiellement affiliée à l’EPA. Cette église, située dans la daïra d’Aqvu (Akbou), active depuis 2013. Au mois de février dernier, une commission de wilaya a inspecté ce lieu de culte et a ordonné aux responsables de l’église l’installation d’une porte de secours et l’acquisition d’extincteurs pour se conformer aux normes requises en matière de sécurité. Un ordre auquel les responsables de l’église se sont strictement conformés. Les autorités ont également reproché à cette église d’avoir un pasteur étranger. Or, ce pasteur est parti depuis plusieurs mois. Il ne vit plus en Algérie.

La mise sous scellés de ce lieu de culte est donc abusive et ne repose sur aucune justification valable. D’ailleurs, la Gendarmerie d’Aqvu (Akbou) n’a formulé aucun motif appuyant et justifiant cette fermeture, se contentant d’annoncer qu’elle exécute un ordre émanant du nouveau wali de Bgayet (Bejaia).

Pire, elle n’a remis aucun document ni notification aux responsables de cette église. La notification a été reçue, la veille, par téléphone ! Ainsi, la fermeture arbitraire de cette église prive injustement pas moins de 400 fidèles de la célébration de leur culte, bien que ce droit soit dûment garanti par la Constitution algérienne dans son article 42, stipulant que « La liberté de conscience et la liberté d’opinion sont inviolables.La liberté d’exercice du culte est garantie dans le respect de la loi. »

En outre, il est affligeant de rappeler ici qu’il s’agit-là du troisième lieu de culte fermé dans la wilaya de Bgayet (Bejaia) depuis le début de l’année en cours, après la mise sous scellés du lieu de culte de l’église Ait Melikèche (daka de Tazmalt), au mois de mai, et de celui de l’église du quartier « Colonel Amirouche » (commune d’Aqvu -Akbou), au mois de juillet. Ces trois églises sont officiellement affiliées à l’EPA.

Par ailleurs, l’EPA informe l’opinion publique nationale et internationale que des responsables de quatre églises dans la wilaya de Tizi Wezzu (Tizi Ouzou) viennent d’être convoqués par la police.

Dans la wilaya de Rouira, cinq chrétiens, dont trois de la même famille, sont injustement poursuivis en justice pour « prosélytisme » sur la base d’une accusation infondée.

L’Eglise Protestante d’Algérie est à la fois étonnée, inquiète et indignée par ce regain d’intimidations et de fermetures ciblant ses communautés, notamment après la levée des scellés aux trois lieux de cultes fermés à Ihran (Oran).

Déterminée à défendre ses droits reconnus et consacrés par la Constitution algérienne et les Conventions internationales des droits de l’homme, ratifiées par l’Algérie, l’EPA dénonce :

La mise sous scellés arbitraire de ses trois lieux de culte à Bgayet (Bejaia)

Les intimidations à l’encontre des responsables d’églises à Tizi Wezzu  (Tizi-Ouzou)

Des procès intentés contre des chrétiens, faussement accusés de prosélytisme

Par conséquent, l’EPA réclame :

– L’enlèvement des scellés aux lieux de culte fermés à Bgayet (Bejaia)

– Arrêt des intimidations à l’encontre des chrétiens

– L’abrogation de l’ordonnance 06-03 du 28 février 2006, censée régir et améliorer la situation des cultes autres que musulmans, mais qui s’est avérée un arsenal répressif contre les chrétiens

– Délivrance du permis de construire à l’église d’Aqvu (Akbou), bloqué depuis plus de quatre ans, et ce, malgré le dépôt d’un dossier en bonne et due forme

Il est utile de rappeler ici, en dernier lieu, que l’Association de l’Eglise Protestante d’Algérie dispose d’un agrément depuis 1974, confirmé par le ministère de l’Intérieur en juillet 2011.

Fait à Alger, le 21 octobre 2018

Le Président de l’Eglise Protestante d’Algérie

EPA siège

31 Rue Réda HOUHOU Alger 16000

Tel / Fax : +213 (0)21716238

Mob : 0770 53 33 81