Lettre ouverte au général Gaid Salah

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Mon général,

Les Algériens veulent vous respecter parce que premièrement il y a en vous l’odeur de l’ALN que vous avez rejoint alors très jeune, et deuxièmement parce que vous êtes le chef de l’ANP, fruit du mouvement national et qui jouit d’un fort capital symbolique chez tous les Algériens.

Pour autant mon général, il faut montrer du respect pour ce peuple qui demande un Etat de droit. Vous refusez le projet de transition démocratique gérée par des personnalités qui n’ont pas participé au règne honni de Bouteflika, et vous tenez à imposer une élection présidentielle alors que les mécanismes de trucage des élections laissés par le régime de Bouteflika sont encore en place. En ces moments de crise, vous exercez et incarnez l’autorité publique qui appartient à la nation. La moindre des choses est d’expliquer à cette nation pourquoi vous tenez à cette élection.

Je vous propose en tant que citoyen de convoquer une conférence de presse en présence de journalistes nationaux et étrangers pour justifier votre choix. Mon général, l’Algérie se trouve à une étape charnière de son histoire avec la perspective de construire l’Etat de droit pour lequel sont morts vos compagnons d’armes, c’est-à-dire les parents et grands parents de ceux qui manifestent les vendredis.

Epargnez au pays une expérience douloureuse qui risque de faire couler du sang. Vous avez été une fois du bon côté de l’histoire, soyez le une deuxième fois.

Lahouari Addi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici