Peine capitale pour 76 Kabyles innocents

0

La peine capitale a été prononcée à l’encontre de 76 citoyens Kabyles par le tribunal de Dar El Beida dans la banlieue d’Alger ce samedi 19 novembre 2022.

Ils sont accusés sans preuve d’ « actes terroristes et subversifs contre l’Etat et l’unité nationale » et « homicide volontaire avec préméditation » dans le meurtre du jeune Djamel Bensmail le 11 août 2021 à Larbaa Nath Irathen en Kabylie.

djamel ben smail Kabyle.com
Djamel Bensmail, venu aider les Kabyles assassiné par des agents en civil à Larbaa Nath Irathen

La version de l’Etat algérien dans cette affaire est contrariée par des vidéos qui montrent l’agression de Djamel Bensmail par des agents de l’Etat dans un fourgon de police avant de l’abandonner au lynchage par des personnes dont l’identité reste encore floue.

« C’est la Kabylie que le racisme et le colonialisme d’Etat condamnent pour un crime commis par les Services algériens au vu et au su du monde entier » s’est indigné Ferhat Mehenni sur son compte officiel Twitter.

Le procureur a par ailleurs requis une peine de 10 ans de prison à l’encontre de 25 autres accusés jugés pour des faits délictuels, « attroupement armé, outrage à corps constitue et diffusion de photos et vidéos visant à semer le trouble ».

Dans le contexte actuel d’apartheid à l’égard des Kabyles et en l’absence d’un procès équitable, cette peine démontre le caractère cruel de la dictature en Algérie, d’une justice aux ordres. Le traitement expéditif de cette affaire complexe engage une nouvelle fois la responsabilité des dirigeants algériens dans la violation des droits humains et le non respect de la protection du droit de défense des accusés.

LAISSER UN COMMENTAIRE