Home La chronique de Shamy Chemini Une retraite indispensable

Une retraite indispensable

16
Une retraite indispensable
Shamy Chemini Photographie Samir Hamma

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Messieurs les chefs de partis politiques kabyles : prenez votre retraite, vous êtes le problème de la Kabylie et non la solution ! Vous vous accrochez à vos fauteuils comme de vieilles branches moisies sans racines ni fruits…

Cette génération de traîtres des années 80

Elle a été formée par feu Larbi Belkhir, ancien ministre de l’Intérieur sous Chadli dans le but de livrer la Kabylie aux arabo-baasistes. Au temps où ils étaient encore étudiants, certains se disaient avocats, psychiatres, médecins, artistes…

Aujourd’hui, ils sont devenus des vieillards dont certains sont atteints de la maladie de Parkinson d’autres d’Alzheimer. Ne voient-ils pas qu’ils sont grands-pères, frisent tous les soixante-dix ans avec des cheveux gris, du moins lorsqu’il leur en reste. Quelques-uns portent le chapeau sur leur crâne dégarni, voulant faire croire qu’ils sont à l’avant-garde de la mode, en réalité pour cacher une calvitie ou une maladie perçue comme honteuse.

Tous s’accrochent à la présidence de leur micro-parti ne dépassant pas souvent une dizaine d’adhérents qu’ils transforment en fonds de commerce.

La plupart de ces micros-partis sont SDF, n’ont même pas la moindre petite cave pour se réunir. Leurs soi-disant débats ont lieu dans les bars, au regard de n’importe quel client venu boire un café.

Cette génération 80, vendue, a été la première à téter la mamelle du FLN. Le plus grave, elle n’a jamais travaillé de son existence. Pour vivre, la majorité de ceux qui la composent, soit a monnayé la Kabylie pour la livrer au pouvoir colonial d’Alger, soit a détourné les cotisations de leurs adhérents à leur insu, en leur faisant croire qu’ils étaient ses défenseurs.

Dans la vie, seuls les actes comptent

Le reste, c’est de la politique politicienne ou de la fiction à quatre sous. J’aimerais bien que cette génération de traîtres nous donne son bilan.

La Kabylie n’a jamais était aussi pauvre, au risque de disparaître, que depuis qu’ils sont aux affaires. Aujourd’hui devenus de vieilles carcasses, ils doivent laisser la place à la nouvelle génération étant donné les comptes plus que négatifs !

Tous les partis politiques kabyles, sans exception, ont des chefs devenus irresponsables quipassent leur temps à hypothéquer l’avenir de la Kabylie contre une enveloppe de devises.

Je suis lucide et démocrate.

Allez chiche : y-a-t-il des hommes pour me contredire et par la même occasion, donner le résultat de ce qui a été fait de positif pour la Kabylie durant toutes ses années où ces gens étaient présidents de leurs partis respectifs ?

En réalité, ils ont été et sont les supplétifs du pouvoir corrompu et mafieux.

Moi aussi je joue le jeu en m’adressant à ces messieurs des partis :

En tant qu’indépendant je peux vous donner mon bilan, puisque je vous demande le vôtre.Une différence pourtant, vous êtes financés par le système que vous défendez honteusement en cachette. Pauvres de vous ! Chacun sait que vos partis sont vendus à nos colonisateurs.

Une autre différence avec moi : vous avez passé du temps à faire des études, moi je gardais mes chèvres, car je suis un autodidacte qui avait dix ans au début de la guerre d’Algérie et dix-huit lorsqu’elle prit fin. Après avoir été torturé à treize ans, j’ai été rapatrié en France en décembre 1962 et opéré trente-deux fois à l’hôpital de Garches pour soigner les séquelles de cette guerre que vous n’avez pas connue ou peu puisque vous n’étiez encore que de jeunes enfants.

Puis j’ai créé Les Abranis en France… Pour connaître la suite, cherchez sur Google en tapant Shamy Chemini. Si je vous demande vos comptes, il est normal que je vous donne les miens.

Sans aucune prétention, sans l’aide de personne, j’ai produit, créé, édité.

À vous tous réunis, vous n’avez pas donné la moitié de ce que j’ai fait seul pour la Kabylie.

Vous vous êtes servis d’elle pour vos intérêts personnels, moi j’ai enrichi sa culture de mes nombreuses œuvres. Ce que j’avance est vérifiable.

Nul besoin de citer ces partis politiques que chacun connaît

Récemment, un nouveau parti politique crépusculaire s’est créé et une année plus tard : boum badaboum… Coup d’État sur coup d’État, au point qu’aujourd’hui on ne sait pas qui représente ces deux fractions minuscules composées de quelques dizaines de pèlerins chacune. Ces mêmes personnes, une année auparavant, avaient fait un autre coup d’État au parti politique dont ils étaient issus, en invoquant le manque de démocratie de la part de leur président !

Comme c’est crédible ! Tous les présidents des partis politiques d’Afrique du Nord sont des dictateurs, Kabyles compris. Si ce n’était pas le cas, il y a longtemps que la Kabylie serait indépendante. Honte à ces organisations qui coopèrent avec les colonisateurs arabes. Le comble : ces coups de traîtres se font au nom de l’union des Kabyles !

Aucun de ces manipulateurs n’a sollicité l’approbation de la population kabyle. Du jour au lendemain, ces pestiférés, incompétents corrompus, s’autoproclament chefs de nouveau parti composé de leurs copains. Copains qui, quelques mois plus tard, se disputent comme des chiffonniers.

Invectives réciproques, mensonges contre mensonges, accusations contre accusations sur la place publique. Inutile de rafraîchir la mémoire des Kabyles. Chacun connait ces fameuses soi-disant célébrités – au royaume des aveugles, les borgnes sont rois – se souvient de la façon dont elles se sont étripées dans les années 90 pour finir par le drame de l’assassinat du regretté Matoub Lounès.

Le rebelle

Aujourd’hui, ceux qui avait osé attaquer en justice notre artiste rebelle sont devenus cul et chemise avec la famille du défunt, sans gêne ni honte, en place publique.

Je ne peux pardonner à ceux qui ont ouvert la porte de la maison de Matoub Lounès pour voir les hommes du pouvoir qui l’ont assassiné s’assoir sur le fauteuil de notre héros qui a donné sa vie pour la Kabylie.

À présent, tous ceux qui se disent proches du feu rebelle utilisent son nom pour faire du commerce ou du tourisme.

J’ai le cœur gros lorsque j’évoque tous les souvenirs dont j’ai été témoin. Jamais je n’ai utilisé ma relation si étroite avec notre feu artiste pour des besoins personnels alors que je vois des insignifiants qui ont écrit un torchon composé de ragots de bars, se filmant avec la photo de Matoub à l’hôpital à des fins commerciales.

Jamais dans l’histoire de la littérature et du malheur d’un défunt on n’avait utilisé ce genre de procédé. Un tel énergumène doit cesser de nous infliger cette image mercantile face à l’homme hors normes qu’était Matoub Lounès. Ce débile mental doit mettre fin à son jeu malsain.

Dans le cas contraire, un dossier peut apparaître : celui d’un départ pour la Libye afin de marcher au pas avec l’armée de Kadhafi, tout en faisant la promotion du Livre vert du guide libyen qui prônait la 6 e pensée universelle.

Ce louche personnage a commencé ses classes à la radio Chaine 2 du pouvoir d’Alger.

Chaîne 2

Décidément, toutes les personnes venues de Chaîne 2 ont toutes des doubles faces.

Kamel la mort de Barbare TV en est un échantillon significatif. Aujourd’hui ce mythomane qui se dit écrivain, en réalité taxi, veut jouer l’opposant, dans la ville de Paris où il passe son temps à aller de bar en bar pour boire du cognac.

Corrupteurs et corrompus

Je reviens aux scandales des années 90 entre les fameux politiciens et artistes avec leurs feuilletons qui ont scandalisé toute la Kabylie. Leurs turpitudes s’étalaient dans la presse écrite, audio, radio, télé et même jusque devant les tribunaux. Cette génération de traîtres nous a offert un spectacle affligeant. Pendant que les hommes politiques et artistes kabyles s’insultaient, les Algériens riaient à gorge déployée.

À l’heure du Hirak, plus rien à faire avec le pouvoir. Durant un moment, certains ont fait les girouettes avec le Hirak. Ils ont commencé à faire leurs marches, encore une fois comme des traîtres, mais hélas pour eux cette fois-ci, ils ont été chassés comme des chiens galeux.

Certains se retrouvent en prison, d’autres ont négocié leurs sorties du territoire pour se rendre en France et continuer leurs offres de services au pouvoir d’Alger.

Les pauvres types, même en France, se font interpeller et traiter dans la rue comme des vendus. Alors la mémoire leur revient, ils téléphonent à leurs vieux camarades et complices.

La mauvaise graine, malgré elle, reprend langue avec des anciens copains des traîtres de 80.

Comme de grands hypocrites, ils s’envoient des messages vidéos d’amabilité sans scrupules ni gêne !

Moi je dirais : attention il y a danger que ces traîtres se lient à nouveau d’amitié. Il est vrai, ces vils et cupides personnages se connaissent tous, formés à la même école de la trahison du pouvoir d’Alger.

Ce pouvoir corrompu et corrupteur leur renvoie l’ascenseur de temps à autre, une villa par-là, un terrain par-ci, quelques passe-droits pour leurs familles afin d’obtenir un visa ou un bien au pays ou à l’étranger.

Ils ont appris comment frauder sans se faire épingler. Tous leurs biens mal acquis : cafés, bars, hôtels, appartements, restaurants, voitures, villas portent les noms et prénoms de leurs progénitures et les parents vous diront qu’ils ne possèdent rien au pays comme à l’étranger !

Évidemment une fois de plus ils nous prennent pour des ignorants. Surtout lorsque l’on se dit docteur avec une simple licence, sans jamais avoir soigné un patient ni travaillé dans un cabinet médical ! Celui qui se dit psychiatre doit aller se faire soigner assez rapidement avant de contaminer les expatriés, car à présent ce fameux docteur n’oserait plus user de ce terme ; nous sommes dans un pays de savoir. Avec ses relations, il peut éventuellement servir de balayeur à l’Assemblée nationale française et culotté comme il est, faire croire qu’il est député français. Ingrat, il n’a pas été capable de venir en aide à son propre frère qui est dans le besoin.

Une fois que les parents ont mis leurs biens aux noms de leurs enfants, nous découvrons de jeunes hommes ou filles fortunés sans jamais avoir travaillé, au même titre que leurs parents. La progéniture de cette maudite génération de 80 est devenue aussi riche que les enfants des oligarques du pouvoir mafieux d’Alger.

Le constat des chefs des partis politiques kabyles est fait, il est plus que désastreux. S’il leur reste un peu d’honneur, il est plus que temps pour eux de prendre leur retraite, politique bien sûr, puisqu’ils n’ont jamais travaillé pour avoir une retraite digne comme ceux qui ont œuvré à des tâches pénibles durant toute leur vie. Ils doivent se retirer de la vie politique, car ils nuisent à la jeunesse kabyle et freinent l’élan du mouvement pour l’indépendance de la Kabylie.

Seule la jeunesse…

Cette indépendance ne peut venir que de la jeunesse qui vit, milite en Kabylie. Sinon, nous nous trouverons devant le même dilemme de la primauté de l’extérieur sur l’intérieur comme avec l’armée des frontières qui a pris le pouvoir de force de 1962 à ce jour.

S’il vous plaît, messieurs les chefs de partis politiques kabyles : prenez votre retraite, vous êtes le problème de la Kabylie et non la solution !

Vous avez assez volé vos frères kabyles ; à présent vous pouvez former un club de Golf.

Enfin, suis-je bête ! Ces traîtres ne savent pas pratiquer cette discipline trop raffinée pour eux, ils ne peuvent que se retrouver dans un bar pour jouer aux dominos ou aux billes comme des enfants. Aujourd’hui, hélas, c’est tout ce qu’il peut leur rester de l’innocence de leur jeunesse.

Shamy Chemini lesAbranis
Artiste, écrivain, réalisateur

16 Commentaires

  1. Vous avez raison!… Les kabyles sont plus que jamais à la croisée des chemins, le tsunami arabe est entrain totalement de les balayer de leur identitésé séculaire, eux, regardent ailleurs, au pire, ils participent à leur extermination sans broncher. Seraient-ils pas au fond, un peuple crétin???… Je me le demande???…

  2. AZUL,
    bien sur MAS Shamy Chemini Le premier et primordial problème à éradiquer de la Kabylie sont les kds de toutes sortes.Ils sont la force du pouvoir militaro-arabo-islamiste,sans eux la Kabylie n’aurait pas atteint ce niveau de déliquescence.Le ffs et le rcd faisaient et font partie intégrante de cette décadence de notre cher pays kabyle,excepté peut-être une infime minorité de ses militants, lesquels se sont faits berner (ees) naïvement par l’opposition de façade instaurée par leurs partis respectifs.

  3. barbare tv contribue a l’arabisation et a l’islamasition de la kabylie, ce canal diabolique est pire que l’entv algerienne je pense que c’est les agents du drs algeriens qui la gére.

  4. Azul . Bonjour . tout d’abord , je souhaite une très bonne et heureuse année à tous les journalistes du site , à tous les lecteurs , à tout le monde et au peuple algérien . voila , une article que je trouve très crédible et riche de vérités . moi , à Shamy , je dirais plus que ce que vous avez écrit . ayant eu toujours des contacts de haut niveau avec des personnalités américaines et allemandes , j’ai été voir Ferhat en Juillet 82 afin de lui faire rencontrer une amie américaine très proche de Bob Dylan et Joan Beaz , et elle voulait organiser un gala de la chanson kabyle à Madison Square Garden et donc elle voulait rencontrer Ferhat , Idir et Allam et les autres , mot pour mot , voila la réponse de Ferhat ” il ne reste plus que tu emmènes chez les impérialistes ” . j’ai vu rouge et je lui ai mis les points sur les “I” , plus que cela , je lui ai donné des leçons de stratégie politique et d’ histoire bien que je sois de formation scientifique . c’est juste une anecdote parmi tant d’autres . j’ai vécu de tels histoires avec des membres du FFS quand à Sâdi , pour moi, il est le plus grand khabith que la Kabylie n’ait jamais eu .Dhi Thaluith ne Rebi . wa Assouaguas ameguaz iyi Imazighen adnedha malan .

  5. Le constat amer, très amer que vous faites est hélas très proche de la réalité. Cette radiographie de ces ” anciens maquisards” est tristement avérée, j’ai respiré l’odeur de leur de leurs cuisines depuis les années 80 alors que j’avais une vingtaine d’années d’âge. Par naïveté politique et par inexpérience j’ai continué pendant de longue années à apporter ma minuscule pierre militante au combat démocratique avec sa pierre angulaire qu’est la berberite. Je vais écourter ce moment aire sinon ça m’amener très tard.
    Ce qui a confirmer tout ce que je pensais depuis le début, c’était le Printemps Noir 2001, là cetitkexoupde grace. Terminé.
    Ma déception est enormissime qu’à j’ai vu des ” anciens maquisards” qui étaient animateurs de ce Printemps Noir “oubliaient” de rendre publiquement des comptes sur tout l’argent reçu aussi bien localement ou de la diaspora. Pire, l’issue du Printemps Noir était travaillée, orchestrée, par des ” anciens maquisar” et de leurs ” ayant droits” et ça je li vérifié personnellement. Aujourd’hui donc, je suis arrivé à la situation suivante je me suis éloigné de tout, je ne fais politiquement confiance à personne, je m’occupe de ce qui me regarde. Je rappelle que je n’étais qu’un tout modeste militant mais très sincère et à l’engagement totale.
    Shamy !
    Je partage ce que vous dites dans ce texte. Par loyauté, je dois vous dire que je ne partage pas le projet de l’indépendance de la kabylie projet que je respecte. Les défenseurs de ce projet doivent faire partie de l’expression démocratique publique au même titre que tous les autres. Au nom de quels critères, le projet totalitaire islamo salafiste a droit de cité et pas ceux qui défendent démocratiquement un autre projet?
    En conclusion, nos ” soixantuitards” des années 80,sont majoritairement tous devenus une sorte de BHL.

  6. Les partis sont tous domestiqués et soumis par la Police politique secrète. Chacun à ses vulgates particulières, ses thématiques distinctives, sa propre musique, sa chanson, mais tous roulent pour la Junte militaire au pouvoir.
    .
    Entre ces ‘ machins ‘, ces officines partisanes, mini formations, groupes et groupuscules, il n’y a qu’une différence ‘ de forme ‘ ; dans le ‘ fond ’, en vérité, ils sont tous sous les ordres du DRS (ex SM). Ils sont habilités et missionnés par les Maîtres du DRS pour jouer le rôle d’amortisseurs, de ralentisseurs, de contre-feu / pare-feu / coupe-feu, de sapeurs, de saboteurs même… contre le Mouvement populaire. Ils sont des répulsifs, des repoussoirs. Pour preuve, en 2011, lors des révoltes en Tunisie et en Egypte, le Général Mediène (DRS) avait mis en avant S. Saadi (RCD), des gens de l’exécrable PAGS (partis officieux, toléré… depuis 1968), accompagnés du Général Taghit et une cohorte ‘ d’éradicateurs ‘ (ces valets de ‘ l’aile dure ‘, des ultras du Régime militaire) , et le résultat est immédiat : ces faux opposants et pseudo-démocrates n’étaient suivis que par leurs complices, la population les a ignorés, et le mouvement s’est vite estompé, aucune propagation enregistrée… La manip’ du DRS avait réussi !
    .
    La population déteste et rejette tous ces partis foutus, et ne les suit / suivra pas…. Le Mouvement de protestation populaire est né parce que (1) ‘ le seuil de l’intolérable / l’inacceptable ‘ est dépassé (le 5° mandat n’étant qu’un déclencheur), les Généraux ayant commis toutes les exactions, toutes sortes de mises à mort (…), ruiné et cassé totalement le pays, mais aussi (2) de la méfiance envers ces partis et groupuscules, la population n’attend rien de positif de leur part, connaissant leur allégeance totale au Pouvoir militaro-mafieux….
    .
    A bas ce Régime dictatorial militaro-mafieux ! A bas ces / ses partis infestes et foutus ! Il faut dégager et le Régime criminel et prédateur et ces / ses partis complices et exécrables !

  7. Cet article est semblale aux textes bibliques ou coraniques, il laisse le champ a toute interpretation.
    Qui sont les accuses pour leur accorder le droit de reponse?
    Jeter toute la generation de 80 dans le meme moule est insense, injuste, voire pretentieux.

  8. Le RCD a été créé sur ordre du Général Blekheir, c’éatait un parti lié au puissant Clan Blekheir-Nezzar-Ayyat-Belkaid-Khédiri-Megueddem-Touati-Djebbar-etc),un clan puissant car puissamment amarré à la puissante Police politique secrète, la sinistre SM (ex MALG), devenue DRS. C’est bien pour ça que l’on associe le RCD à la SM. D’ailleurs bon nombre de ” dirigeants ” (dirigés) du RCD faisaient partie de ladite Police occulte, Ait Hamouda, Ait Said, Ait Menguellet, Khalida Toumi, Lounaouci, Khalida, Benyounès, Saadi, etc., etc. Le PAGS a été par la suite ramifié en deux : l’UDR/MPR de Benyounès, et le MAK de Ferhat. Le MAK a été à son tout ramifié en deux ou trois : le FKL, l’URK (extérieur, L. Abid), l’URK intérieur, )…
    C’est le DRS qui créé-décréé-recréé, fait-défait-et-refait, fractionne, fracture, divise, joue les uns contre les autres, élève tels contre tels, provoque la dispersion, l’émiettement, le morcellement, la division totale… diviser totalement pour régner durablement ! C’était la méthode de prédilection du Général Tewfik Mediène , le chef criminel et mafieux du DRS = ” organisation criminelle et mafieuse ”, fondée sur le ” modèle gestapiste ”, de la Gestapo…

  9. Tant de vérités ! Et pourquoi avoir attendu jusqu’à 2020 pour les énoncer ? Alors que les vrais militants et les authentiques opposants au Régime militaire ont dénoncé dès 1988-89 la ” fausse ouverture ” ou” l’ouverture contrôlée ” par laquelle le Régime militaire avait créé une” fausse opposition ” , instiguée dans les Laboratoire de la sinistre Sécurité militaire (devenue DRS). Rappelons que les Animateurs du MCB avaient émis une Déclaration par laquelle ils avaient dénoncé la création du RCD par le puissant Clan Belkheir-Nezzar-Ayyat-Belkaid-Touati-etc. ), un Clan amarré à la SM. Le célèbre écrivain et grammairien Mouloud MAMMERI avait refusé d’apporter sa caution morale à ce parti régimiste naissant, et n’était pas venu à sa fondation, alors Sadi et Mehenni l’avaient insulté au téléphone, quelle grave gaffe… Salem CHAKER avait publié un texte dans le journal Le Monde (page 2, Idées et débats) où il avait manifesté son opposition à ce ” parti des Généraux ultras, faucons, durs ” . L’anthropologue T. Yacine s’était opposée elle aussi, et beaucoup d’autres gens sérieux, vraiment oppositionnel. De plus, on savait bien que bon nombre de chefs autoproclamés du RCD sont notoirement connus comme collaborateurs de ladite Police politique…
    .
    Le Général Belkheir, le ” Premier parrain ” et ” l’éminence grise ” de la Junte militaire avait ordonné aux Sadi et Ait Larbi : 1) ” la mise à mort ” du MCB (mouvement fédérateur, rassembleur, unificateur, unitaire) (les Généraux soutiennent et promeuvent ceux qui divisent-isolent-séparent-discréditent)…, 2) la casse du FFS ( il était oppositionnel à l’époque, pas de nos jours…), 3° la dislocation de la Ligue des droits de l’homme (LADDH). Telle était la ” feuille de route du grand manitou ‘ et manipulateur Belkheir… Et pour diviser complètemen (afin de régner durablement), le RCD a été ramifié en deux :le MPR / URD de Benyounès, puis le MAK de Ferhat, et le MAK ramifié à son tour (URK et FLK), l’URK ramifiée aussi (URK de l’intérieur, URK de l’extérieur / diaspora)…. C’est le DRS qui est derrière ces créations artificielles, et ces manœuvres et manipulations de division-s, fractionnement-s, ramifications, émiettement, dispersion, de désunion, d’où ” la division totale ” qui ” arrange amplement et totalement”” le Régime militaire…

  10. Erreur, mon cher Amar : il fallait écrire Le RCD a été par la suite ramifié en deux : l’UDR/MPR de Benyounès, et le MAK de Ferhat. Le MAK a été à son tout ramifié en deux ou trois : le FKL, l’URK (extérieur, L. Abid), l’URK intérieur, )… Pas le PAGS, donc ! Mais, il faut dire que le PAGS aussi (ramifié en plusieurs groupuscules, Ettaheddi, MJS, Le Matin, Alger républicain) a toujours été soumis et domestiqué par la SM. Comme tous ces partis, groupscules et… vendus et foutus.

  11. Votre imagination est debordante, si seulement vous en faites usage pour des choses constructives et positives. Cela s’appelle “conspiracy theories” en anglais, je vous laisse le soin de la traduction. Ou sont vos preuves, vos documents?
    S’acharner contre des gens qui ont consenti les pires sacrifices pour le bien de tous est de l’ingratitude, voire de la contribution au travail de cette SM que vous semblez decrier.
    Et si vous pouvez faire mieux, debusquez-vous, sortez de la quietude de vos ecrans, et montrez au people que vous etes les heros et genies avertis qui lui font defaut.

  12. Peu importe ce que l’on dira des partis?qui sont bien sur tous à la solde du pouvoir militaro-arabo-islamiste.Mais une chose est certaine,un kabyle qui ne reconnait pas qu’il est purement et simplement colonisé chez lui dans la terre de ses ancêtres n’en pas un digne ce nom./

  13. Personnellement, je pense que tout ce qui a été dis est tout simplement négatif, destructif des nobles luttes d’une génération (80) qui a beaucoup donné pour la liberté et la démocratie. Quand on avance des choses qui fâchent, il faut des preuves irréfutables si non cela reste du domaine de la jalousie, plus grave, de la pure vengeance envers les siens. Oh ! Combien est dure la lutte dans les à l’intérieur des rouages . De tout temps , il est plus facile de détruire que de construire.

  14. Tout ce qui a été dit sur ces foutus partis est vrai ! ce sont tous des partis vendus, soumis et domestiqués. Ils roulent tous pour la Junte militaire, pour sa / la Police secrète qui manipule et instrumentalise tous ces micro-partis, mini-formations et groupuscules, haïs et rejetés par la population… Certains Chefs (hum!) ou Dirigeants (dirigés) et leurs complices sont ” allés très loin dans la compromission ” avec les Généraux décideurs, qui leur ont octroyé des avantages et privilèges divers et variés, importants, et les ont donc achetés, et les ” tiennent donc ” et les enchainent…. Il est question ici du RCD, du MPR / UDR, du PAGS, MAK, URK-1, URK-2, FLK, …. tous liés à la SM-DRS. La vérité est celle-ci, et bon nombre de gens, de militants sincère, de vrais opposants la disent ainsi.

  15. De l’extérieur, vous faites appel à la jeunesse désorientée par un environnement nuisible et hostile à toute visibilité, dure est la réalité sur le terrain. Vous n’ ignorez pas qu’en kabylie les pièrres et les rochers seront bientôt arabisés. Comment se fait-il que quand vous étiez Ministre de la culture, vous n’avez pas penser à créer ” la journée de l’histoire ” en se rapprochant de et pour sensibiliser cette jeunesse qui vous étant chaire, que dans tamazgha un trésor est caché dedans ?

  16. Il serait naïf de croire qu’il existe un quelconque parti ou groupuscule qui dispose vraiment de liberté d’action, d’autonomie effective ou d’indépendance réelle par rapport au Pouvoir militaire, à sa Police politique. La Régime militaire a depuis toujours tenu à surveiller et contrôler tout, par ladite Police secrète (d’abord) et par d’autres Organes de répression (…).

    Les partis cités ici sont tous dans le giron du DRS (l’ex SM). Tous les partis crées après 1988/89, suite à la fameuse ” ouverture ”, la pseudo-ouverture faut-il dire, sont instigués par ladite Police occulte, qui les a volontairement et délibérément fractionnés et ramifiés en d’autres groupuscules, ainsi pour pour parvenir à la ” division totale ”, la dispersion et l’émiettement, ce qui renforce le Pouvoir dictatorial en place, et prolonge son existence, son règne infernal et abominable

    La population en a marre de ces partis vendus et foutus, et c’est pourquoi elle s’est insurgée, en se débarrassant du traumatisme qui lui a été infligé par la ” Gurre contre les civils ” des années 90, menée par les Généraux sanguinaires et leurs islamistes qu’ils manipulaient , comme ils instrumentalisent tous les extrémistes, les extrémistes de tous bords (…).

    RCD, FFS, MAK, UDR, RND, FLN, UGTA, PAGS, MJS, ETTAHEDDI, PT, PST, tazz, tarr, hum, etc., etc. sont tous aux mains de la Gestapo des Généraux assassins, prédateurs, et manipulateurs. Il faut les dégager et dégager cette Junte militaire et mafieuse qui les entretient et les utilise contre le peuple, contre la population civile, contre le pays en général…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici