Home Kabyles dans le monde Kabyles d'Amérique du Nord Une « Allée de la Kabylie» en Amérique du Nord

Une « Allée de la Kabylie» en Amérique du Nord

7
Une « Allée de la Kabylie» en Amérique du Nord
Une allée de la Kabylie en Amérique du Nord

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Depuis ce matin, l’ « Allée de la Kabylie » existe désormais en Amérique du Nord ! En cette belle journée ensoleillée, les nombreux enfants venus jouer au Parc Bernard Landry, ne savaient peut-être pas qu’ils étaient en train de vivre un événement historique. En effet, Laval est désormais la première ville en Amérique du Nord à dédier un nom à la Kabylie.

Une allée du Parc Bernard-Landry, anciennement Parc des Prairies, portera désormais le nom d’« Allée de la Kabylie ». Pour Sandra Desmeules, membre du Conseil municipal de la Ville de Laval, chargée de ce dossier qu’elle a mené à terme, quoi de plus fédérateur que de voir une allée longue de presque 2 kilomètres, située non loin de la station de métro Cartier, porter le nom d’une population qui active depuis longtemps pour le bien-être de la ville de Laval.

Un peu, comme l’ont fait plusieurs villes de France dont Paris, Laval a désormais inscrit la Kabylie dans son registre toponymique pour souligner l’attachement que porte la troisième ville la plus peuplée au Québec derrière Montréal et Québec, a cette région nord-africaine.

Voilà 5 ans, en 2014, des membres de l’association Amitié Québec-Kabylie avaient commencé à réfléchir à la façon concrète de sceller cette amitié liant la Kabylie au Québec. Qu’a cela ne tienne, quelques mois plus plus tard, un dossier officiel était déposée à la Ville de Laval pour qu’une allée, un lieu, une rue ou un parc puisse porter le nom de la Kabylie.

« il faut être Kabyle pour bien comprendre le Québec lorsqu’on vient d’ailleurs »

Bernard Landry Ancien Premier Ministre du Québec

Pour Rachid Bandou, le président du conseil d’administration de l’association Amitié Québec-Kabylie, qui a porté bras le corps ce projet, par ce geste, Laval honore ce territoire ancestral nord-africain ayant joué un grand rôle dans l’histoire de l’Afrique du Nord et du bassin méditerranéen. Il faut dire aussi, que le choix de l’endroit où est située cette allée est hautement significatif, puisqu’il s’agit du Parc Bernard Landry, du nom de l’ancien premier ministre du Québec, décédé le 6 novembre 2018, à l’âge de 81 ans. Ce grand homme d’état, était aussi un grand ami de la Kabylie. D’ailleurs, lors d’un événement public auquel il était convié, il avait dit : « il faut être Kabyle pour bien comprendre le Québec lorsqu’on vient d’ailleurs ».

Depuis ce matin, c’est donc chose faite, grâce au travail de plusieurs bonnes âmes dont : Marc Demers, maire de la ville de Laval. Sandra Desmeules, membre du Conseil municipal de la Ville de Laval, Yannick Langlois et Ray Khalil également membres du Conseil municipal. Le Comité de toponymie de la Ville de Laval. Le Centre Amazigh de Montréal et bien sur l’association Amitié Québec-Kabylie.

Djaffar KACI

7 Commentaires

  1. Azul meṛṛa fell-awen
    Tanmirt i kra i iqeddcen ɣef tmurt taqbaylit akken ad d-ifrir deg umaḍal sumata. Anida illa weqbayli, ilaq-as ad iqdec akken azekka n uqbayli ur yettuɣal ara d aẓekka i tsuta i d-ittenkaren. Lejdud nneɣ nnuɣen d imnekcemen akken ad ḥarben ɣef akal d idles, d cetla nneɣ, akken ur n neggret ara. Ihi, tura nekni s iqbaylit iwwi-d akken aneddukel am yiwen akken a nemnaa si nnger iɣ-d-ittheggi uḍabu amesbaṭli. Tazwara ikkat ad imḥu : 1) tutlayt taqvaylit d yedles aqvayli (amaziɣ). 2) Ikkat ad isennger cetla nneɣ akken a neḥced akked tarwa n Banu Hilal. Tanmirt a tagmatt n Kanada.

  2. [email protected] tin ecriture en kabyle est bien tenue, mais j’aimerai bien fixer certaines chose telle que:
    « akked » doit etre separé, c’est une habitude tres repondue et je ne la voie pas necessaire.
    …n uqvayli…, akal d yedles,…ur yettughal..—–> n u’aqvayli ( ou possiblement: nu aqvayli)….akal akk d idles,…ur ittughal…
    le nom doit rester inchangé sauf s’il est a la forme pluriel.
    tanemirt, excuse si je sort du sujet de l’article, mais l’ecriture kabyle m’interpelle partout.

  3. @ Tamurt23 ; <>
    GM (nb) : 1)- a’yi-d tiniḏ <— ad-iyi-d-tiniḏ ; 2)- u'tufiḏ <— ur tufiḏ ; 3)- aţţezrireg / aţ-ţezrireg <— ad-tezrireg (zrireg) ; 4)- aţ-ţifsus / aţţifsus <— ad-tifsus (ifsus) ; 4)- anneǰǰ / an-neǰǰ (ad-neǰǰ) ; 5)- degg 'meslay <— deggw meslay <— degg umeslay (ameslay) ; 6)- yeskkilen <— (n) yiskkilen (n + i = [n] ye) ; 7)- ara yaru <— ar ad yaru ; 8)- i-gţţarun <— i iţţarun (i + i… = i-g… ; ; 9)- neţţini [nous disions de ""ini = dire""] / neqar (ɣer = appeler) ; 10)- Add-fkkeɣ <— ad-d- fkkeɣ. Add-rnuɣ yiwet, diɣen. Yella yiwen wugur, d ""NNEΓ / nneɣ"" 'iyi-sselxazen allaɣ, yal m'ara t-waliɣ yura. Daggi, tideţ kkan, ur fṛizeɣ acimi i ţţarun ""nneɣ"" mači ""naɣ"" ? ! ! ! md (ex) : ""Ayla-naɣ <— Ayla n aɣ"" = la propriété À NOUS [notre…] ; izenz-aɣ (il NOUS a vendu / il NOUS a dénoncé [zenz Ma source, celle qui respecte notre langue de façon grammaticale, c’est : «  » Grammaire et Conjugaison Amaziɣ (394 pages) » » de Gaya HAMIMI, édition L’Harmattan <—– <> Imi [n] wuccen akka, ini mektaɣ-d. Amek ara yaruɣ, s teqvaylit : «  »Je l’emménerai [elle] ? » » Attttawiɣ / att-ttawiɣ neɣ aţţawiɣ / aţ-ţawiɣ ?

  4. @ Tamurt23 ; « … imi di yal tama, teskkuṭuf-ikk tira n teqvaylit, amer kkan, ula d keč, is-terriḏ neɣ terriḏ-as awal s teqvaylit. Nekk, si tama’w, riɣ (vɣiɣ), amer a’yi-d tiniḏ, acimi, ayɣer, acuɣer, iwacu, ayɣef, ayen, ilaq ad-yaru «  »gh » » mači «  »ɣ » » ? ! Neɣ ahat u’tufiḏ amek ara taruḏ «  »ɣ » », dɣa… Nekk ɣuri, iwakken aţţezrireg / aţ-ţezrireg diɣen aţ-ţifsus / aţţifsus tmeslayt-naɣ, ama degg ‘meslay ama di tira, ilaq-aɣ anneǰǰ / an-neǰǰ avrid n imenza (ladɣa inekcamen), wid akken yesbubben i teqvaylit, neɣ i tmaziɣt sumata, tira (talaṭinit) si ţţarun taεravt ! Add-fkkeɣ amedyan, ladɣa win akkw anida i mgarradent snat n tutlayen-aggi (taqvaylit ≠ taεravt) : «  » V «  ». Acimi ara yaru «  »BaBa mači VaVa » » ; «  »aBrid mači aVrid » » ; «  »Brez mači Vrez » » ; «  »iBi mači iVi » » ; «  »Bdded/Bedd mači Vdded / Vedd » » atg (etc.) ? ! ! ! Tawaɣit, mači d menwala kkan i-gţţarun akka, ula d imusnawen-naɣ […] ! ! ! Akken yenna Lewnis At-Manggallet : «  »Ayaggi, d awal kkan it-id yewwin (awi) – Yal yiwen izŕa / yezŕa amek id as-ilaq… » » »
    GM (nb) : 1)- a’yi-d tiniḏ <— ad-iyi-d-tiniḏ ; 2)- u'tufiḏ <— ur tufiḏ ; 3)- aţţezrireg / aţ-ţezrireg <— ad-tezrireg (zrireg) ; 4)- aţ-ţifsus / aţţifsus <— ad-tifsus (ifsus) ; 4)- anneǰǰ / an-neǰǰ (ad-neǰǰ) ; 5)- degg 'meslay <— deggw meslay <— degg umeslay (ameslay) ; 6)- yeskkilen <— (n) yiskkilen (n + i = [n] ye) ; 7)- ara yaru <— ar ad yaru ; 8)- i-gţţarun <— i iţţarun (i + i… = i-g… ; ; 9)- neţţini [nous disions de ""ini = dire""] / neqar (ɣer = appeler) ; 10)- Add-fkkeɣ <— ad-d- fkkeɣ. Add-rnuɣ yiwet, diɣen. Yella yiwen wugur, d ""NNEΓ / nneɣ"" 'iyi-sselxazen allaɣ, yal m'ara t-waliɣ yura. Daggi, tideţ kkan, ur fṛizeɣ acimi i ţţarun ""nneɣ"" mači ""naɣ"" ? ! ! ! md (ex) : ""Ayla-naɣ <— Ayla n aɣ"" = la propriété À NOUS [notre…] ; izenz-aɣ = il NOUS a vendu / il NOUS a dénoncé [zenz <— ssenz]. Zik, neţţini [ini = dire] / neqar (ɣer = appeler), ad-aɣ-tečč tineslemt, tura atan tečča-yaɣ = Autrefois, nous disions que l'islam, idéologie colonialiste avec son manuel de colonisation, nous exterminera, actuellement, il nous extermine, etc. <— Ma source, celle qui respecte notre langue de façon grammaticale, c'est : '''Grammaire et Conjugaison Amaziɣ (394 pages)''' de Gaya HAMIMI, édition L'Harmattan. Talwit, tudert ifulkkin, iggerzen i tarw'(a) umaziɣ ! Imi [n] wuccen akka, ini mektaɣ-d. Amek ara yaruɣ, s teqvaylit : ''Je l'emménerai [elle] ?'' Attttawiɣ / att-ttawiɣ neɣ aţţawiɣ / aţ-ţawiɣ ?

  5. On s’en fout qu’il y ait une allée de la Kabylie au pôle Nord. Juste un conseil, ils feraient mieux de s’intégrer et de s’assimiler aux québécois et aux canadiens. Le communautarisme est un piège, c’est faux le communautarisme ne dresse pas des ponts entre les communautés, mais seulement des barrières ou des murs.

  6. Des encore toujours naïfs kabyles en kabylie s étonnent que les députés du rcd et du ffs de l’assemblée néo coloniale systémqiue flnomilitaro arabia d algére ,sous traitante de la coloniale imposture maghreb dit « arabe » ne veulent pas démissionner de cette assemblée neo coloniale ouroubi …LOL!
    IGnorent ils ,donc,à ce jour , les pauvres kabyles , que ces partis « harkis du systéme neo colonial flnomilitaroarabia ,sous traitant de l’imposture coloniale maghreb dit arabe ne sont ,EN FAITE, que les relais de ce pouvoir colonial arabe depuis 1962 …???
    Que sont ils ,donc,à votre avis,amrane aithamouda, »douktour said et mister sadi,zamara benjonas,mohsene bellabas…… les maires et les députes du rcd et du ffs ,des patriotes kabyles qui oeuvrent pour la décolonisation de la kabylie du joug colonial de ce systéme neo colonial flnomilitaroarabia?
    Que de naïveté kabyle et amazigh !
    Nos pauvres défaitistes et irrésponsables sujets coloniaux de la colonisation arabomusulmane , parents et aieux kabyles et amazighs ,peuvent dormir tranquilles ,car la naïveté légendaire kabyle et amazigh en général continue, par ses ravages ,à maintenir les kabyles et les imazighénes en général comme des sujets coloniaux du colonialisme arabomusulman depuis le 7é siécle
    Nous sommes la risée et la honte des peuples ,nous les kabyles et imazighénes en général ,car colonisés,à ce jour, par la pire des colonisations que l humanité ait connu ,la déliquescente et ravageuse colonisation arabe qui, depuis l envahisseur de tamazgha de l’arabe le vil okba à ce jour ,colonise la kabylie en particulier et les peuples de tamazgha en général

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici