Home Actualités Kabylie Une académie amazighe instrument du régime arabe algérien

Une académie amazighe instrument du régime arabe algérien

0
Une académie amazighe instrument du régime arabe algérien

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Dès qu’il se voit le dos au mur, le régime algérien invente toujours quelque chose soi-disant à la faveur de la culture kabyle. Si on se réfère aux événements qui avaient donné naissance à une institution étatique dénommée le HCA, chacun sait que cette période correspond à la grève du cartable.

Le régime rusé a donné naissance à cette institution en pourvoyant quelques postes d’enseignement de tamazight juste au niveau de la Kabylie. À cette époque il était urgent pour le régime de préparer les élections présidentielles du candidat unique « Lamine Zeroual, un ancien général ».

Le but était clairement établi : faire participer la Kabylie en élections présidentielles, tout le monde connaît la suite.

Le régime algérien a utilisé la même technique en 2002, pendant les événements du Printemps Noir. Il avait alors décrété le tamazight deuxième langue nationale, comme pour mieux creuser une tombe à cette langue mère amazighe plusieurs fois millénaire et enterrer plus profond la langue kabyle qui en découle. Ces valets n’ont jamais arrêté de manifester leur mécontentement et leur souhait de voir cette langue écrite en lettres arabes, pour nous cadenasser une fois pour toute dans l’arabité.

Le peuple kabyle n’avait pas attendu le pouvoir algérien. Il avait fondé sa propre académie depuis très longtemps dirigée entre autre par Bessaoud. Posons-nous les bonnes questions : pourquoi ce régime, ne fait-il ps appel aux chercheurs, et enseignants kabyles de renom tels que : Salem Chaker, Tassadit Yacine, Achab, Chemakh et d’autres, qui sont spécialisés dans le domaine de la langue amazighe ? Ces chercheurs et spécialistes sont capables de rehausser notre langue dans toute l’Afrique du Nord, nos seulement en l’Algérie.

On voit aujourd’hui ce même régime s’accaparer du Nouvel An Amazigh (Yennayer), qu’il a transformé ni plus ni moins en une journée folklorique ! Il ne faudra pas s’étonner de les voir décréter le 20 avril, comme une journée de … (je ne sais pas quoi.). Pour ce régime ce ne sont pas les titres ou les mots qui manquent, pour nous faire miroiter quelques années encore. Le peuple kabyle, ne veut rien de ce régime menteur qui nous berne depuis plus de 50 ans.

Maintenant, les voici qui nous disent édifier des statues pour Massinissa, Jugurtha, etc.… ! C’est le plus grand mensonge de siècle, ils n’arrivent même pas à nommer une ruelle, une place, une école, ou quoi que soit au nom de nos ancêtres, justement, pour nous faire disparaître des pensées et de l’esprit des futures générations. Lisez-vous l’histoire des Imazighen dans les manuels scolaires algériens ?

Mokrane NEDDAF

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici