Shamy Chemini NB
Photographie Samir Hamma

Depuis que les militaires ont mis un clown mal élu à la tête de l’Etat algérien, presque tous ceux qui se prétendent intellectuels sont devenus muets, sourds et aveugles.

A voir ce président hybride, on assiste à un numéro de cirque. La posture sur une chaise, jambes écartées, de cet énergumène tendrait à prouver qu’il ne sait pas s’asseoir ! Lorsque les palabres commencent, sa gestuelle est simplement ridicule. Il baragouine sa pseudo langue arabe mâtinée d’amazigh et de français approximatif, prononçant des RRR à écorcher les oreilles. Quant au contenu des discours, il est digne d’un ignorant comme seul le FLN sait en produire.

Il parvient à affirmer un mensonge encore plus grand que lui en osant dire que George Washington a offert au traître émir Abdelkader, un pistolet. Or, le président des États Unis est décédé sept ans avant la naissance du charlatan algérien !

Ce pauvre bougre ne cesse de critiquer le pays, allant jusqu’à menacer de faire interdire la langue de l’ancien colonisateur. Je crois bien qu’il lui manque la raison.

Après son investiture, le premier geste accompli fut de faire sortir de prison son fils, trafiquant de drogue et malgré la brouille avec le Maroc, l’approvisionnement des hauts et mieux placés dans la société peut s’y faire sans difficultés.

Quelques cours de savoir vivre, de maintien, lui sont donc indispensables, car téter depuis son plus jeune âge les mamelles de cette bande de criminels du FLN est une très mauvaise école pour apprendre les bonnes manières.

Le racisme anti-kabyle de ces malfaiteurs a été déclaré ouvertement et il est nécessaire de rappeler à ces analphabètes trilingues qu’ils vivent sur une terre kabyle, par conséquent la terre des Imazighenes. Ignorance des racines, de l’Histoire, de la culture !

Esclaves défendant des janissaires, ils ignorent d’où ils viennent. Tout comme feu l’ancien président, né dans un hammam où le passage est tel que l’on ne connaît pas son géniteur.

Ils sont des voleurs qui crient : « au vol » …

Traiter les Kabyles de terroristes, c’est quand même un comble de la part d’intrus vivant sur leurs terres et qui n’en ont pas. Le plus grand empire de tous les temps, l’Empire romain, aujourd’hui disparu, est lui aussi passé sur cette terre du nord de l’Afrique.

Ceux qui se disent arabes, sans aucune preuve, devront bientôt s’attendre à retourner dans leur pays où la femme n’a pas le droit de montrer son visage. Ils font partie d’une civilisation d’aveugles.

Quant aux protagonistes, quelle absence !

Karim Tabbou depuis sa sortie de prison est devenu aphone.

Bouchichi marche uniquement en Kabylie de crainte de se faire lyncher à Alger. Il ne sort plus de chez lui, hiberne comme un ours et dévore tout ce qu’il a volé à ses clients.

Jil Jillali, le coupeur de cheveu en quatre, ne montre plus sa tête à la TNA.

Et tous les autres… ? Ceux qui se prétendent intellectuels ? Ils sont absents au bataillon, restent indifférents devant les milliers de jeunes qui périssent en mer Méditerranée. Les prisons sont pleines de Kabyles du MAK ou non et personne n’ose dénoncer cette injustice flagrante.

Pourtant, messieurs les arabophones, nous vous avons vu marcher durant presque deux ans, mais dès que vous avez vu la première matraque, vous vous êtes volatilisés.

Bande de falsificateurs d’Histoire… Les marches ont commencé le 16 février à Kerratta et aussitôt vous avez changé la date pour la remplacer par le 22 février à Alger.

Bande de menteurs. Puisqu’il en est ainsi, qu’attendez-vous pour occuper à nouveau la rue ?

Évidemment, les Kabyles ne sont pas présents pour vous donner un peu de courage.

Cette contribution, je la dédie aux prisonniers du MAK ainsi qu’à leurs compagnons qui croupissent injustement en prison. Les militants libres font leur possible afin de les arracher aux griffes des bourreaux. Je souhaite courage aux militants qui font tout pour les faire libérer.

Shamy Chemini

Artiste, écrivain et réalisateur 15 novembre 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici