Home Le direct - l'actualité en temps réel Uccen d umeksa n Zayen, une bande dessinée en tamazight

Uccen d umeksa n Zayen, une bande dessinée en tamazight

3
Uccen d umeksa n Zayen, une bande dessinée en tamazight

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

L’œuvre contient plus d’une vingtaine de pages parfaitement illustrées et un CD est disponible depuis le 10 Octobre en vente en France et en Algérie.

Une Bande Dessinée en Tamazight intitulée Uccen d umeksa n Zayen (Le chacal et le berger) illustrée par Kamel Bentaha d’après la chanson de Zayen..

L’œuvre est destinée à tout public, Adultes et enfants éditée par Asirem Edition.

Ce travail est le fruit d’une collaboration inédite entre deux artistes, le chanteur Zayen l’auteur compositeur de la chanson et le dessinateur bédéiste Kamel Bentaha. La distribution la BD inclura dans chaque exemplaire un CD de l’album Uccen d Umeksa de Zayen .

La conjoncture actuelle du pays ne doit en aucun cas justifier la mise en veille de notre culture, notre retard dans ce domaine est tellement immense que les artistes tout comme les hommes et femmes de culture ne doivent cesser de créer et de produire même dans un contexte politique et social difficile.

La Rédaction.

3 Commentaires

  1. SVP, on dit  » uccen akk du ameksa »
    je pense qu’il temps qu’on fasse attetion á ce genre de ce que je considere fautes.
    un nom ne peut pas etre changé lorsqu’on passe á l’ecrit.
    la raison de ces erreure est que l’oralité qui caracterise le kabyle a ete loun de l’ecriture et l oralité on sait qu’on utilise des raccorcis frequemment et pareil pr ttes les langue, sauf qu’en kabyle ces raccorcis ont ete repris comme regles et l’oralité a dissimulé la vraie production sonore. le kabyle a ete ecrit tres tard.
    tanemirt

  2. C’est parfait de produire toujours et toujours plus car les bibliothèques sont pas assez garnies de littératures amazighs. Il est temps de rattraper notre retard si on voudrait pas être marginalise voir anéanti par les cultures étrangères tout à fait hostile a la notre. Que vous soyez dans le pays ou en occident, vous devez tous vous impliquer dans ce domaine de création et de diffusion pour permettre a ses artistes et benevoles au moins de récupérer leur argent investi. Mais je dénonce les riches kabyles comme Rebrab, Tifra lait, Soummam (il peut écrire au moins sur ses boites de lait en tamazight, alors qu’il le faisait en français et arabe), et autres,… qui ne font rien pour promouvoir notre langue et la faire développer, car ce n’est pas les idées qui manquent, nos artistes et militants travaillent sans relâche sans y gager un sous.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici