Les généraux, la Chine et le Covid19

0

« La cigale et la fourmi » revisitée.

En ces temps d’incertitude et de panique généralisées, afin d’éviter de verser dans la déprime ilest important de maintenir l’étendard de ce qui fait le propre de l’homme, le rire et la bonne humeur.

Au détour d’échanges entre proches, cette célèbre fable de Jean de Lafontaine revisitée par Cheb-el-fenan (*) pour maintenir l’esprit Hirak vivace par des envolées de railleries à l’adresse de nos incultes généraux, ceux dont “le niveau intellectuel se situe sous les Rangers” selon l’échelle d’appréciation établie par Hichem Aboud. ​

Les généraux, la Chine et le Covid19

Goinfrés par 58 années de fastueux mets

​Les ventrus se trouvèrent fort dépourvus

​Quand le Corona fut venu :​

Pas un seul petit masque, usé ou neuf,​

Pour se protéger du covid19.​​

À défaut de voisine, 

Ils allèrent solliciter la Chine,

​La priant de lui prêter quelque moyen​

Pour éviter l’hécatombe et la famine​

De petits soutiens ou quelques sacs de grains.​​

Nous te rembourserons, foi de généraux

​Lui dirent-elle, en barils et minéraux.​​

Mais la Chine n’est pas prêteuse​

C’est là son moindre défaut.​​

«Que faisiez-vous quand, sans pause​

Nous construisions des hôpitaux ?»​

Demanda-t-elle aux généraux.​​

-Nuit et jour, en toute saison​

Dans chaque bourg, en aval ou en amont​

Nous bâtissions des mosquées, ne vous déplaise. ​​

-Des mosquées ? j’en suis for aise.

Eh bien, priez maintenant ! 

Morale de l’histoire : Cela vaut bien un petit verset, sans doute, 

Énoncent le corbeau et le renard, Tebet-yada el-corona, el-virus alla-alla !  

Kacem Madani   ​​(*) Pour rendre à César ce qui appartient à César, cette version réarrangée est quelque peu différente de l’originale, telle que concoctée par un certain Cheb Lafontaine. Qu’il en soit ici gratifié !