Crise sanitaire : interpeller Issad REBRAB est inconvenant !

0

Crise sanitaire : interpeller Issad REBRAB me semble inconvenant !

Franchement, s’adresser à Issad Rebrab, en plus sur des pages FB et souvent de façon maladroite, pour l’exhorter à s’occuper de la lutte contre la pandémie est, de mon point de vue, déplacé (et c’est un euphémisme). Facile de se donner une posture de généreux donateur avec le travail et l’argent des autres. C’est à lui, à son équipe, et à eux seuls, de s’occuper du volet social de leur entreprise parce que Cevital dispose de ce service comme toutes les grandes entreprises. Et ils n’ont pas pour habitude de crier sur les toits pour dire ce qu’ils font dans ce sens.

Ce que nous pouvons attendre de lui, c’est naturellement de sauvegarder son outil de production, d’entrevoir l’expansion de celui-ci, de maintenir l’emploi et si possible d’en créer d’autres encore et toujours.

Issad Rebrad subit déjà assez avec la tyrannie des bouffons de la “République”, n’en rajoutons pas !

Chacun son rôle et beaucoup d’acteurs sociaux bénévoles font le leur avec abnégation.Le Docteur Hocine Aït Mohand épidémiologiste (et tant d’autres soignants) est, à ce titre, un modèle d’autant plus qu’il n’a pas attendu la crise de la Covid 19 et le tsunami émotionnel qu’elle a entrainé pour offrir ses services aux siens. Il le fait depuis au moins 50 ans.

L’heure est grave, bravo à toutes les personnes qui se sont auto-mobilisées pour répondre aux cris de détresse des hôpitaux et de Tijmuyaɛ n Tuddar (“comité de village” est impropre).

Bonne santé à toutes et à tous, agissons ne serait-ce que par auto-confinement ou par les distances sociales ! NB : Semmḥet iyi ma yella zegdeɣ as i lkil !

Hacène HIRECHE