Titres actualités

Sélection titres

Le village Kabyle, un territoire en quête de reconnaissance

Peinture : Lyazid Chikdene - Les villageois face au feu
La politique algérienne en matière d’aménagement du territoire a volontairement confondu dans le discours et dans les faits le concept du développement régional et régionalisme, sceptique à tous ce qui fait allusion à la région, le pouvoir a opté depuis l’indépendance pour une ligne stratégique de développement uniformisé sans pour autant réussir à réduire les disparités régionales et encore moins assurer un développement harmonieux du territoire.

Un jeune militant kabyle tabassé par la police algérienne dans le coma

Abdennour Hamadou

Abdennour Hamadou, assené de plusieurs coups sur le crâne par la police algérienne à Larbaa Nat Irathen est actuellement dans le coma. Son état est jugé critique.

Il a été roué de coups en bas de chez lui dans la nuit de dimanche à lundi, après que la police coloniale algérienne ait tenté d’empêcher un rassemblement anticipé pour célébrer la Journée de la Nation kabyle du 14 juin.

Déclaration des Jeunes de Taourit

Ainsi va l'Algérie

Mausolée Maurétanie (c) homocosmicos CanStockPhoto

C'est l'histoire d'un pays à part et d'un peuple unique. Un peuple qui tonne, qui détonne, s'indigne et fulmine. Qui, pourtant, tape des mains quand on lui danse du ventre. Même s'il est vrai pour certains qu'ils n'aiment pas trop la musique.

Un peuple qui rêve d'une autre vie, d'un autre pays, d'un autre destin. Il s'apitoie sur les bannis, les déportés, les exilés, les expatriés mais il n'aime pas son propre pays. Son pays, il veut l'abandonner, le léguer. Et il ne se gêne pas pour le montrer.

La Sumam capitale de la caricature

La Sumam capitale de la caricature

L'association (SUMAM) du village Ighil Nacer ( Ighil n yilef), commune Ighrem, organise un événement culturel d'une grande valeur artistique et intellectuelle, le festival national de la caricature,  le 07 et le 08 juin 2018.  De grandes figures  localement et internationallemnt connues y seront présentes: Ahmed Medjani, Ghilas Ainouche, Dajamal Lounis, Madjid Kemila, Samir Sadki, Nour El-Yakin Ferhaou et Karim Bouguemra.

Le festival d'Aghbalou annulé par le maire RCD

Bellal Nouredine

Lettre ouverte d’un citoyen de Takerboust et membre du jury des deux précédentes éditions du théâtre amazigh Aghbalou  à monsieur, Hamoumi Nacer, le maire RCD de la commune d’Aghbalou Bouira.

Monsieur le maire,

Permettez-moi de vous exprimer par ces petits mots mon mal que votre décision et vos propos déclarés par rapport à la demande de l’organisation de la troisième édition du festival amazigh d’Aghbalou que l’association «  Asayas » vous a présentée.

Une Kabylie libérée

Paysage de Kabylie - Dalil Makhloufi DR
Elle subit des attaques de partout. La Kabylie doit mettre fin à sa normalisation. Après les évènements de 2001 en Kabylie et la grande mobilisation qui les a caractérisés, le pouvoir algérien en a tiré les leçons qu’il faut. Pour ne pas avoir à revivre un autre épisode où son autorité est remise en cause à grande échelle, il fallait pour lui neutraliser toute activité politique hostile et normaliser cette région qui lui a toujours donné du fil à retordre en refusant de rentrer dans les rangs de la soumission.(...) Si la région a su, depuis tout temps, résister aux différentes attaques, pour combien de temps encore continuera-t-elle à adopter la défensive ?

Un grand merci !

Katia conteuse kabyle - Photographie Samir Hemma

Merci infiniment à toutes les personnes qui sont venues le 23 mai assister à la projection de mon film documentaire Les Abranis 20 ans.
Une soirée remarquable à plus d’un titre. Étaient réunies plusieurs générations pour faire la fête en toute amitié et fraternité.

L’Algérie a dans le collimateur tous les Kabyles !

Ali yahia

Chaque jour des actes de répression, d’agressions physiques, humiliations et des intimidations commis à l’égard des Kabyles ! Maitre Ali Yahia est du village d’Ait Yahia (Michelet) dans le département de Tizi-Ouzou.

Le pouvoir dictatorial d’Alger sabote l’école privée en pays kabyle

Shamy Chemini
L’insulte aux savoirs continue de sévir dans les écoles privées du pays kabyle. Après l’arabisation généralisée de Kherroubi, ministre de l’Enseignement sous Houari Boumediene en 1967 où les Frères musulmans égyptiens – dont le président Nasser voulut se débarrasser, car devenus dangereux pour son pouvoir – ont pris d’assaut la direction de l’Éducation nationale algérienne en faisant donner des cours d’arabe forcés aux enfants kabyles par des incultes égyptiens suivis de l’école fondamentale qui a rendu les élèves analphabètes trilingues.

La symbolique anti-culturelle d'un maire RCD!

La symbolique anti-culturelle d'un maire RCD! Festival Aghbalou

Le maire d'Agbalou  (wilaya de Tubiret) vient d'annuler la troisième édition du festival de théâtre Amazigh d'Aghbalou, organisé conjointement par l'association culturelle (Itran) et l'association art et théâtre  (Assayas). Cet événement de grande envergure qui a pu, en ses deux précédentes éditions, rassembler hommes et femmes et créer une dynamique culturelle inouïe au sein du village n'a pas pu se tenir, cette année. Le maire de la commune d'Aghbalou a refusé une demande qui lui a été envoyée par les organisateurs de ce festival.

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours