Actualités Kabylie

Baptisons le centre culturel des Ouadhias au nom de Slimane Azem

Photographie Association Culturelle des Artistes d'Ouadhias

Les officiels algériens sont-ils à court d'idée ou montrent-ils leur véritable désintérêt pour la culture kabyle ? Il aurait été facile pourtant de lancer un concours pour trouver le nom du Centre Culturel des Ouadhias.  Une pétition a été lancé ce dimanche 21 avril 2019 sur la plateforme Avaaz. Mokrane Neddaf auteur et comédien qui en est l'initiative aimerait voir l'édifice culturel porter le nom du célèbre chanteur et poète Slimane Azem interdit de rentrer en Kabylie depuis les années 70 et décédé en exil.

Étiquettes

Décryptage d'une volonté de domination arabo-islamique en Kabylie

Drapeau détourné

Ces deux drapeaux brandis ce vendredi 05 avril à Tizi Ouzou à l’occasion du 07ème acte des marches populaires pour le changement en Algérie m’interpellent comme beaucoup de mes compatriotes par sa symbolique et le message que les instigateurs veulent transmettre aux amazighs à partir de la ville fief de la lutte pour l’identité.

Cet acte n’est pas innocent, ayant des notions sur les techniques des symboles utilisés dans les support de communication visuelle, je peux me permettre le décryptage suivant :

Il faut retenir :

Algérie : les faits marquants du mouvement de protestation

Lyazid CHIKDENE

Algérie - La vague de contestation qui a secoué la scène sociale et politique en Algérie depuis le 22 février 2019 suite à l’annonce de la candidature du Bouteflika pour le 5ème mandat a surpris l’opinion publique nationale et internationale et a surtout pris de court un pouvoir très confiant qui a surestimé la patience d’un peuple plongé dans la soumission et la passivité pendant de longues années à l’exception des Kabyles qui ont payé le prix fort lors du soulèvement en 2001.

Étiquettes

Aziz Tari : « Rien ne m’arrêtera de manifester pour ma Kabylie »

Aziz Tari

Aziz TARI, ancien détenu politique en 1980 et 1981 a été arrêté et séquestré toute la journée du 12 janvier à Bgayet par la police coloniale algérienne. Voici son témoignage.

Rien ne m’arrêtera de manifester pour ma Kabylie.

C’est la deuxième fois que je suis arrêté en moins de deux mois pour les mêmes raisons, de la même manière et avec les mêmes méthodes. Cette fois ci c’est pour répondre à l’appel de manifester à l’initiative du MAK pour le 12 Janviers, le jour de Yennayer, notre nouvel an kabyle et Amazigh. Le 20 Novembre c’était pour la libération de Merzouk Touati.

Un mouvement inédit émerge dans toute la Kabylie

Manifestations étudiantes en Kabylie

Nos enfants sont prêts à prendre la relève de leurs aînés. La conscience de la nécessité de l’indépendance de la Kabylie s’enracine dans tout le pays.
La génération de plus de soixante ans, les partis des guignols de l’opposition, vous devenez de plus en plus ridicules et même retardés mentaux !
Ce que des enfants de quatorze ou seize ans ont compris, de vieilles peaux se bercent d’illusions et s’imaginent que le pouvoir colonial d’Alger leur donnera leur identité, leur histoire, une expression plurielle !

Fermeture du Café Littéraire de Bouzeguene par décision du chef de daïra

Selon les informations qui nous sont  parvenues par le biais du Maire de Bouzeguene, faisant état de la volonté du chef de la Daira d'empêcher la tenue du café litteraire prévu samedi 20 octobre au centre culturel Ferrat Ramdane, en la présence du président fondateur d'AJOUAD ALGÉRIE MÉMOIRES, M.

L'Etat algérien veut fermer une église en Kabylie

L'Eglise de Jésus-Christ (ville de refuge)  d’Ighram à Akbou en Kabylie lance un appel pour tous ses fidèles et les chrétiens dans le monde entier pour se mobiliser dans la prière.

La gendarmerie coloniale arabo-musulmane algérienne devrait fermer son local demain mercredi à 10h.

Au mois de mai dernier, la police a procédé à la mise sous scellés de deux autres églises, celle d'Ait-Mellikeche (Vgayet) affiliée en 2007 à l’EPA (Églises Protestantes d’Algérie) et celle de Maatka à 20km de Tizi-Ouzou.

Protestation de la population de Larbaa Nath Iraten contre la clinique Teyeb

Taourit Mokrane - Photographie Facebook.com/taourirtmokrane/

Photographie : https://www.facebook.com/taourirtmokrane/

Les  villageois et les proches de  Benane Mehrez sont venus crier leur colère après le décès de ce père de famille,  âgé de 34 ans au bloc opératoire dans une  clinique privé à Larbaa Nath Iraten ( ex Fort National) , une localité située à une vingtaine de kilomètres du chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, il y a trois semaines des suites d'une erreur médicale. 

Les supporters de la JSK blessés et caillassés à Sétif

Plusieurs dizaines de supporters de la Jeunesse Sportive de Kabylie ont été pris pour cible par des hooligans de l'Entente Sportive de Sétif à la fin du match ESS-JSK jeudi 27 septembre 2018.

Un véritable guet-apens leur a été tendu à la sortie du stade,  les jets de pierre et autres objets contendants causant de très nombreux blessés. Les débordements ont débuté dès le but de la victoire (0-1) inscrit par Lyes Benyoucef à la 76'.

Les blessés ont été pris en charge par le staff médical de la JSK.