Pourquoi on n’emploie pas les lettres arabes pour écrire en kabyle ?

Du fait que l’arabe possède un nombre de phonèmes limités par rapport à ceux de la langue kabyle (affriquées, occlusives sourdes, occlusives voisées, fricatives…), son écriture s’avère inappropriée pour la transcription du kabyle.

Ajoutons que le passage de l’oral à l’écrit en kabyle s’est effectué par l’alphabet phonétique internationale (A.P.I.) sous forme latine.

Les caractères Tifinaghs (alphabet libyque) sont surtout utilisés pour la signalitique, l’affichage, le titrage dans l’édition.

Dérivé de l’alphabet araméen, l’alphabet arabe est relativement récent et ne peut donc pas s’incarner dans la réalité linguistique composite multimillénaire du nord de l’Afrique.

Articles recommandés :

L’arabe n’est pas adéquat pour transcrire la langue kabyle

Stéphane Mérabet Arrami
Stéphane Mérabet Arrami
Publications: 163

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.