News - Actualités kabyles

L'Etat algérien veut fermer une église en Kabylie

L'Eglise de Jésus-Christ (ville de refuge)  d’Ighram à Akbou en Kabylie lance un appel pour tous ses fidèles et les chrétiens dans le monde entier pour se mobiliser dans la prière.

La gendarmerie coloniale arabo-musulmane algérienne devrait fermer son local demain mercredi à 10h.

Au mois de mai dernier, la police a procédé à la mise sous scellés de deux autres églises, celle d'Ait-Mellikeche (Vgayet) affiliée en 2007 à l’EPA (Églises Protestantes d’Algérie) et celle de Maatka à 20km de Tizi-Ouzou.

Protestation de la population de Larbaa Nath Iraten contre la clinique Teyeb

Taourit Mokrane - Photographie Facebook.com/taourirtmokrane/

Photographie : https://www.facebook.com/taourirtmokrane/

Les  villageois et les proches de  Benane Mehrez sont venus crier leur colère après le décès de ce père de famille,  âgé de 34 ans au bloc opératoire dans une  clinique privé à Larbaa Nath Iraten ( ex Fort National) , une localité située à une vingtaine de kilomètres du chef lieu de la wilaya de Tizi Ouzou, il y a trois semaines des suites d'une erreur médicale. 

Une Yézidi Prix Nobel de la Paix

Photographie Nadia Murad - U.S. Department of State Wikipedia

Le prix Nobel de la paix 2018 a été décerné le  vendredi 5 octobre 2018 à Olso à Denis Mukwege et Nadia Murad, 25 ans, originaire du Kurdistan.

Nadi Murad représentait fièrement son peuple Yazidi ou Yézidie dont une délégation est à l’origine, avec d’autres peuples, de la création de l’UNPO en 1991.

Ahmed Boustila assassin des Kabyles est mort à Paris

A Paris, ce dimanche 14 octobre 2018 , le Général Major de Corps d’Armée Ahmed Boustila, ancien patron de la Gendarmerie nationale, est mort à l’âge de 74 ans.

En 2001, Ahmed Boustila avait ordonné de tirer à balles réelles sur les manifestants Kabyles qui revendiquaient plus de dignité et de liberté après la mort d'un lycéen dans une gendarmerie.

Sonia Ait-Ahmed : "Les Kabyles n'aiment pas aider les faibles ils aiment seulement se cacher derrière les forts"

Sonia Ait-Ahmed

Je suis désesperée et je voulais dire à toutes les personnailtes kabyles (artistes, musiciens, ecrivains, historiens ou politiciens) de ne compter sur personne sur leur lit de mort car ils ne trouveront personne.

Les Kabyles n'aiment pas aider les faibles ils aiment seulement se cacher derriere les forts et sortir leur drapeau pour rendre hommage aux morts.