Mila en France, Djamel en Kabylie

6
Djamel AZAIM
Djamel AZAIM

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Djamel Azaim, un jeune kabyle de 28 ans est poursuivi en raison de publications sur les réseaux sociaux jugées contraires à l’Islam. Reconnu coupable d’apostasie selon l’article 144-bis2 du code pénal algérien, il vient d’être condamné à trois ans de prison ferme et cinquante mille dinars d’amende. Son avocat nous apprend qu’il a subi des atteintes à l’intégrité physique et psychologiques, des sévices physiques incontestables lors des interrogatoires.

Il s’appelle Djamel AZAIM. Il est originaire de Boghni dans la wilaya de Tizou. Âgé de 28 ans. Chômeur sans ressources. Il est poursuivi pour atteinte aux préceptes de l’islam en application de l’article 144-bis2 du code pénal algérien. Il a été condamné à trois ans de prison ferme et cinquante mille dinars d’amende par le tribunal de Draa El Mizan. Djamel était refoulé du Maroc par la frontière terrestre. Arrivé au commissariat d’Oran, il a été tabassé par les flics. Les traces des violences sont toujours visibles sur son corps lors de notre visite à la maison d’arrêt de Draa El Mizan. Des hématomes sur ça jambe suite aux coups violents qu’il avait reçu de la part d’une dizaine de policiers. Il ne pouvait pas se tenir debout.

Djamel comparaîtra devant la cour d’appel de Tizi ouzou après sa condamnation en première instance.

La violence policière récurrente a atteint de proportions alarmantes, pourtant les lois sont claires quant aux traitement des prévenus à l’intérieur des commissariats. L’intégrité physique est morale des prévenus doit être respectée conformément à la déclaration universelle des droits de l’Homme et autres pactes signés et ratifiés par l’État algérien. Seul le juge pourrait statuer sur la culpabilité d’un prévenu. La police ne doit en aucun cas se substituer à la justice.

Nous alertons l’opinion sur ce gravissime dérapage et appelons la ligue de la défense des droit de l’Homme à prendre acte .

Nous invitons les citoyens à ce solidariser avec Djamel AZAIM et pour dénoncer ces bavures policières.

Non à l’État policier!

Maitres Kader HOUALI et Sofiane DEKKAL
Avocats au barreau de Tizi Ouzou

6 Commentaires

  1. le peuple kabyle est sous dominance de l’envahisseur colonialiste arabo islamique tant que la kabylie ne retrouve pas son independance nos enfants subiront la sauvagerie arabe .

  2. Pour retrouver son indépendance, la kabylie doit tout d’abord s’affranchir de sa dépendance à l’islam. L’islam est le fer de lance de toutes les invasions arabes, et la mosquée est son cheval de Troie. Point d’indépendance sans passer d’abord par la délivrance.

  3. La Kabylie est dans sa majorité musulmane. L’accepter est déjà un grand pas vers la délivrance. Pourquoi ce besoin d’offenser l’autre pour se sentir exister?! Pourquoi cet amalgame entre l’arabe et l’islam?!. Je suis kabyle musulman et pas arabe.
    Le respect est une qualité que tout le monde n’a pas. Il faut l’essayer pour se convaincre de ses bienfaits.
    Aghdifk Rabbi La3qal.

  4. Bonjour a tous, qu elle honte d emprisonier un jeune homme d une peine severe, alors qu il d autres personnes qui ont commis des delits tres graves , ils sont a exterieur
    ou dans un pays etranger……………je ne cites pas les noms

    que dieu lui donne le courage a lui ainsi aux membres de sa famille.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici