Maurice Papon jetait des Algériens dans la Seine…le pouvoir algérien les jette à la mer

Maurice Papon jetait des Algériens dans la Seine…le pouvoir algérien les jette à la mer

Mémoire algériens 1961 - Wikipedia

Deux poids, deux mesures messieurs les Algérianistes défenseurs des Droits humains, je me joins à vous afin de condamner cet acte barbare commis par l’État colonial français sous le préfet Maurice Papon le 17 octobre1961.

Vous nous parlez du 17 octobre ou du 8 mai 1945 uniquement pour faire croire au peuple mouton algérianiste que vous avez été des révolutionnaires !

Comme chacun le sait, le 8 mai 45 vous n’étiez pas nés et le 17 octobre 61, pour ceux qui sont vivants, soit vous étiez trop jeunes pour participer à la guerre de libération du pays soit vous étiez planqués au Maroc comme votre président mort-vivant.

Messieurs les Algérianistes, n’imitez pas ce fameux dicton du curé :

- Faites ce que je vous dis, pas ce que je fais…

Je ne vous ai pas encore entendu condamner le pouvoir algérien dont vous êtes issus pour avoir assassiné 128 Kabyles et fait des milliers de blessés, dont certains seront handicapés à vie, durant le Printemps noir kabyle en 2001.

Je ne vous ai pas entendu non plus sur les assassinats d’octobre 1988.

Votre silence est assourdissant sur le génocide commis par l’armée algérienne et les membres du FIS de 1990 à 2005, voire à ce jour, car les supposés terroristes assassinent encore.

Je ne vous ai pas entendu demander des comptes aux membres du GIA aux mains pleines de sang, graciés par la présidence sans qu’ils soient jugés. Mieux encore, ils bénéficient de protections et d’avantages dans tous les secteurs y compris celui de garder leurs armes !

Actuellement le pouvoir algérien a condamné à sept ans de prison Djamal Touati pour avoir parlé sur son blog avec un Israélien.

Il y a d’autres condamnés sans motif excepté celui de revendiquer une identité, une histoire.

Récemment, une journaliste arabe israélienne Lucy Aharish vient d’épouser un acteur juif israélien Tsahi Halevi. Je suis convaincu que le pouvoir colonial algérien, qui veut être plus arabe que les Arabes, va se précipiter afin de condamner cette heureuse union.

Plus Égyptien que les Égyptiens, plus Palestinien que les Palestiniens…

La plus grosse honte fut vécue lors d’un match de football entre un club irakien et un club algérois lorsque ces derniers se mirent à crier des slogans en l’honneur de Saddam Hussein !

Les joueurs irakiens, surpris et vexés, ont quitté le terrain, laissant les joueurs algérois seuls sur le stade, têtes baissées. Le malheureux public algérois, ignorant jusqu’à la moelle, ne savait pas encore que Saddam en Irak était maudit !

Pauvre peuple algérianiste, plus arabe que les Arabes, qui ne sait même pas ce qui se passe dans un pays auquel il s’identifie.

Le pouvoir colonial d’Alger est prêt à tout accepter sauf la reconnaissance de son origine amazighe. La raison en est simple : ils sont simplement des traîtres modernes à défaut d’avoir fait la guerre de libération du pays.

Je ne serais pas étonné si ce pouvoir maffieux et assassin déclarait un beau matin que nous sommes d’origine suédoise pourvu qu’il continue sa négation de l’amazighité.

Un jour viendra où ils devront payer leurs crimes, leurs vols, leurs falsifications identitaires et culturelles.

Shamy Chemini
Ministre de la Culture et de la langue kabyle du GPK Anavad
17 octobre 2018

French