Marche des diasporas amazighes à Paris

A l’occasion de la 43e commémoration du Printemps berbère de 80, plusieurs collectifs et personnalités amazighes unissent leurs rangs pour une grande marche qui aura lieu à Paris, le dimanche 23 avril de la place de Stalingrad à la place de la République. Elle sera suivie ou précédée d’une prise de parole, notamment des acteurs et ex-détenus du printemps amazigh. Des centaines de militants associatifs, journalistes, blogueurs, croupissent actuellement dans les prisons algériennes.

Ce projet de marche des diasporas amazighes réunit à Paris des Amazighs d’Algérie (Kabyles, Chaouis, Mozabites, Berbères non berbèrophones …), des Amazighs du Maroc (Rifains, Chleuhs, Imazighen du Moyen Atlas…), des Amazighs de Tunisie, de Libye, des Canaries, de l’aire touarègue (Niger, Libye…).

Aucun parti, organisation ou mouvement politique ne participe à cette action. Ses inititateurs ont d’ailleurs mentionné qu’ils n’acceptaient aucune signature d’organisations politiques partisanes pour le texte d’appel.

Des personnalités amazighes (dont des acteurs du printemps berbère de 80 et 81)) ont apporté leurs signatures de soutien au texte d’appel à la marche : Said Khellil, Mohand Aziz Tari, Ali Brahimi, Hend Sadi, Mokrane Aggoune, Hassan Id Belkacem, Ahmed Assid, Meryem Demnati, Hawad, Hacène Hireche, Annie Mecili, Tassadite Yacine, etc.

Plusieurs associations amazighes dont certaines font partie de l’organisation de cette marche, ont signé l’appel : des associations chleuhes (Tamaynut France, Tiwizi59), plusieurs associations rifaines (Huis van Amazigh Bruxelles, ARIFDH France), l’Association des femmes amazighes pour la Culture et le développement « Tamettut » (Barcelone), l’Association des Amis de l’Académie Berbère, l’ACB-Paris, l’Assemblée Mondiale Amazighe, l’Organisation de la Diaspora Touarègue en Europe (ODTE), etc. Le Comité de coordination des peuples autochtones d’Afrique (PACC), l’Association de Défense des Droits de l’Homme au Maroc (ASDHOM), la Fédération des Tunisiens des deux rives (FTCR) et l’Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) ont également donné leurs signatures de soutien.

Les Amazighs devraient être très nombreux à participer à cette marche pour la commémoration du Printemps Berbère de 1980. Il s’agit d’un véritable test pour le bloc des modérés et de l’ancienne génération. Les indépendantistes Kabyles ont organisé leur propre rassemblement ce 16 avril.

En Kabylie, en guise de réponse au régime Algérien qui a interdit de nombreuses manifestations, en mémoire du Printemps Noir, de nombreux Kabyles ont décroché le drapeau algérien. Plusieurs Kabyles ont été emprisonnés lors des rassemblements du 20 avril dont des enseignants.

Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Articles: 617