L’urgence en Kabylie : vacciner contre la rage…salafiste !

1
Rage salafiste Kabylie

Le titre n’est pas une fantaisie sortie tout droit d’une cervelle en mal de provocation, mais il fait référence à un acte gravissime qui s’est déroulé, il y a à peine 48h, dans un village de Kabylie, là-haut perché sur les collines de Larbaâ Nath Irathen. Ces collines que l’on croyait pourtant indemnes des forcenés salafistes, par la bonne grâce d’une sagesse cumulée par des millénaires de traditions orales.

Dans la soirée du jeudi 1er juillet, un citoyen a été mordu aux biceps par un forcené salafiste ! Voici les faits, tels que rapportés par la personne agressée : tout commence par une Tajmaat convoquée par le comité de village, comme il est de coutume pour régler des problèmes collectifs. Pour éviter que les choses ne soient débattues en profondeur, le muezzin veut mettre un terme aux débats, sous prétexte qu’il ne fallait pas rater l’appel à la prière, chose à laquelle je me suis opposé ! Il n’en a pas fallu plus pour exciter notre muezzin et m’agresser à mon retour de la ville, en soirée ! Pour des raisons liées à nos us et coutumes, l’agressé n’a pas voulu déposer plainte, préférant se conformer à la formule « yelha smah » (le pardon est bon !) débité par les proches du muézin ! En tant qu’universaliste convaincu, comme personne sur la planète Terre (si j’avais une baguette magique j’effacerais toutes les frontières réelles ou fictives dressées entre les hommes par des hommes et leurs dieux) ; je n’aurais jamais cru pouvoir écrire cela un jour, mais il est temps de se mettre à l’évidence que seule une autonomie régionale peut encore sauver ce qui peut l’être, si ce n’est déjà trop tard, de cette nébuleuse arriérée qui croit détenir la vérité. D’ailleurs, ont-ils jamais lu le coran, ces mutants d’un autre temps ? Et on se permet de mettre en prison ceux qui prônent l’autonomie de la Kabylie ! ? À y bien réfléchir, le pays ne peut être sauvé si on ne sauve pas d’abord la Kabylie ! La laïcité ne peut s’installer que si elle s’installe d’abord en Kabylie ! Le pays ne peut se reformer si on ne réforme pas d’abord la Kabylie ! Le pays ne retrouvera ses racines que si on irrigue celles de la Kabylie ! Le pays ne se réconciliera avec lui-même que si réconciliation il y a avec la Kabylie ! On pourrait s’adonner à une série quasi-infinie d’énoncés de même acabit. En un mot, l’avenir de l’Algérie ne sera assuré qu’une fois celui de la Kabylie arraché !

Qui oserait encore croire que le pouvoir n’est pas gangrené par la rage qui a contaminé le pays, et dont on refuse obstinément de soigner les maladies ? Le vaccin contre la rage existe depuis Pasteur (encore un qui n’a pas lu le coran pour s’en remettre à l’intervention divine au lieu de bosser et chercher des remèdes pour sauver des vies humaines), il suffit d’importer autant de doses que le nombre de salafistes déclarés ! Ils ne se contentent plus d’agresser verbalement n’importe quel quidam qui ne leur renvoie pas leur propre image, ou qui se refuse à écouter leurs sornettes présentées sous formes de leçons de morale, ils se mettent à mordre maintenant ! Et nous qui croyions que seules les bêtes sauvages usaient de leurs crocs ! Preuve que la génétique du monde vivant ne trompe pas. Quelle est vraiment la différence entre un animal des bois et un salafiste aux abois, sinon une mâchoire aux canines plus ou moins acérées ? Qui a dit que la Kabylie était indemne de cette nébuleuse de tous les dangers ?

Mais au fait, sont-ils aussi nombreux qu’on veut nous le faire croire ces petits sauvageons ? Un petit chiffre qui démontre que c’est une minorité infime, mais une frange agissante et déterminée à formater notre jeunesse selon des codes venus d’Arabie ! Une Arabie qui avance, contrairement à une Algérie que l’on fait reculer de force, par la grâce d’une incurie manifeste au sommet ! (*).

Le chiffre en question : dans notre village de 2000 habitants, le nombre de salafistes connus se compte sur les doigts d’une seule main. Par excès, supposons qu’avec ceux qui agissent dans l’ombre, ce nombre soit de 10 ! cela fait 0.002% de la population ! Une fraction infime de hors-la loi qui fait de sa loi, la loi ! !

K.M.

(*)https://www.lematindalgerie.com/quand-larabie-saoudite-baisse-les-nuisances-sonores-des-mosquees

1 COMMENTAIRE

  1. Azul Fellawen

    Effectivement c’est une véritable menace existentielle pour notre identité et notre culture kabyles
    – Salafisme= arabisation précoce et généralisée de nos jeunes
    – Il remplace la robe kabyle par le hidjab
    – Ils ne veulent pas du terme Azul mais Salam alikom….et plein d’autres expressions kabyles qu’ils font disparaitre au profit d’expressions en arabe
    – Ils sont contre tous les projet d’émancipation de la Kabylie (Autonomie, fédéralisme ou indépendance)

    En résumé, nous devons agir collectivement contre cette invasion mortelle pour notre Kabylie

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici