Longue veille en attendant l’éveil

0
Incendies Kabylie

Aimée et souffrante Kabylie en flammes.

Le doute, cette fois-ci, étreint les esprits les plus calmes.

Entre malades du covid étouffés, solidarité externe entravée, prisonniers d’opinion muselés et incendies ravageurs synchronisés ? Tamurt vit son épreuve christique suprême.

Ses enfants éplorés, abandonnés, éparpillés, agrippés, exilés, tiraillés ou enracinés et épuisés par tant de luttes sur tous les fronts restent toujours solidaires.

Mais, avec cette incroyable plongée dans l’abîme, ils s’interrogent : Adrar n sser va-t-il encore pouvoir se relever et renaître ? ou va-t-il se briser comme en 1857 et 1871…?

Consolés par le poète Si M’Hand U M’Hand, réarmés spirituellement par Cheikh Mohand et inspirés par les idéaux de la révolution française, Imesdurar ont pu reprendre leur longue marche vers la liberté en 1926. C’est la naissance de la généreuse Etoile Nord-africaine. Mais, depuis ces temps,  combien de sacrifices, de luttes fratricides et de déchirements internes !

Terz-am snesla tezzi-d tuqni-kun chantait L. Ait Menguellat. En effet, combien de chaînes brisées ont pu se re-former pour nous ré-enchainer !

Maintenant, commence notre longue nuit du doute mais aussi de prières pour tous ceux et celles qui mènent une lutte héroïque pour sauver les vies, l’espoir,  les liens et les biens.

Courage mes amis de tout horizon de pensée, toute condition et toute origine.

Assouplissons nos positions politiques, apaisons nos passions idéologiques et privilégions en ces moments cruciaux l’urgence de  l’auto-organisation, la co-responsabilité, la concertation, l’entraide, la sobriété et l’auto-suffisance.

Ce que les grecs anciens ont appelé l’hubris est à l’origine de nos malheurs actuels à savoir le primat du militaire sur le politique. Mais cette lutte entre la force dominante  et le dialogue se passe aussi à l’intérieur de chacun d’entre nous.

La braise ardente de la Conscience veille sous la cendre.

Toute ma compassion aux familles endeuillées.

Il est 5 h du matin. Mes prières ont pris leur envol, mes bougies ont toutes fondues. Je vais aller me reposer.

Paix à toutes les âmes.

Hamid Salmi

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici