Home Actualités Kabylie L’impact de la parole des musiques de Lounis Aït Menguellet

L’impact de la parole des musiques de Lounis Aït Menguellet

11
L’impact de la parole des musiques de Lounis Aït Menguellet
Aït Menguellet

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

La tête grisonnante, le regard sombre, il s’ajuste une dernière fois avant de commencer. Il règle le son, accorde les fils de sa guitare. Dans la salle, les voix sont étouffées, le public est hors temps, hors contrainte. Avec en toile de fond, un personnage archangélique. L’Algérie d’en bas continue de baver, de crever et de l’écouter.

Sublimation de la misère, encensement de la résignation, pouvoir de convaincre de répondre aux abus par le pardon…La foule est en délire et des voix montantes accompagnent celle plus bourrue du chanteur. «Si tu veux être un plus, il faut apprendre à être un moins.» Ait Menguellet assume le côté saint que beaucoup lui prête.

– Va, va chercher ton bonheur. Reconquiers ton droit à vivre dignement…

Nos viscères sont déjà à l’étroit dans nos cages thoraciques. Les plus vieux pleurent…
Il m’a nourrie toute ma vie, Ait Menguellet. Il a fait ma personnalité. Mon humanité. Il a cultivé ma tolérance. Contre les élans extrêmes et violents de mon cœur, ses mots se dressaient tels des remparts en béton. Des garde-fous contre le vide de mon âme. Lorsque le soleil décline et plonge subitement, laissant le noir prendre place, ses mots sont là, force psychologique garantie. Ils ont du génie, ses mots. Ils ont du baume contre tout sentiment de désespoir, contre toute naïve tentation de dérapage. Opium du pauvre, ses mots. Opium des ratés et des désespérés.

Ils n’amusent pas ses mots. Ils ne sont pas divertissements. Ils sont réflexion, observation, exaltation.

Et j’ai mis des plombes pour les comprendre.

Aujourd’hui, je lui en veux un peu à Ait Menguellet. Pour ses paroles de pieux. Pour son détachement et ses attachements pluriels. Pour m’être identifiée à ce qu’il chantait. Pour m’être oubliée dans la culture de la vertu. Pour avoir appris à perdre avec le sourire Pour le stoïcisme qu’il prêchait…

Ses mots trichent à trop vouloir gagner du sens. Dans ses poèmes, il y a des fleurs en papier, de l’espoir volatile. L’amour flirte avec la trahison. La fraternité flétrit vite et pardonner n’est pas toujours aimer.

Ait Menguelet raconte l’amitié, le respect, le partage, la reconnaissance et la peur…La peur de la vie, de la mort, de l’obscurantisme, de soi-même et de sa finitude.

Il y a la vieillesse…Le vieillissement…avait-il dit, sans trop s’expliquer, à une journaliste qui l’interviewait récemment.

C’est un mensonge de prétendre qu’on n’a jamais baissé le regard devant le reflet que nous renvoie le miroir.

L’immense originalité de Ait Menguellet, il la doit à sa maîtrise de procédés de langue qui créent un effet de sens et de sonorité…

Je nage en pleine confusion. Comme vous peut-être.

Ait Menguellet est surtout un poète au verbe facile, à la rime riche maniant avec aisance toutes les figures de style. Lyrique ou engagée, sa poésie ne laisse jamais indifférent.

Katia BOUAZIZ, 03/11/2019

Concert à Paris de Lounis Aït Menguellet – Photographie Katia Bouaziz

11 Commentaires

  1. Il a surtout acclamé Boutef puis Sellal…il a vendu son âme, tout en vendant beaucoup de disques kabyles aux kabyles qui sont fascinés et , j’allais dire, abêtis, comme vous le décrivez bien dans vos propos..

  2. Azul . Bonjour . Lounis est un très bon poète – analyste politique hors du commun , mais il a commis des gestes qui ont donné lieu à confusion dans ses convictions profondes . quand , il proclame que Feu Matoub – athirehma Rebi – n’a en rien agi pour la cause amazigh , je crois qu’il n’est pas crédible , ou qu’ il s’oppose à Ferhat , juste par esprit de contradiction , une attitude qui ne le grandit pas , il faut qu’ il nous dise  » qu’est ce que la Kabylie a gagné avec ce pays qu’ il chérit tant , appelé L’ Algérie qui ne rêve en secret que la destruction de toute identité originale de cette Région  » .

  3. Les Kabyles ont la mémoire courte ou quoi. Tout le monde se souvient bien l’avoir vu très zélé se lever le premier pour applaudir de ses mains Bouteflika avec insistance tout en admiration. Ce chanteur kabyle, tout comme Idir, a contribué à livrer la Kabylie et son peuple aux charognards du pouvoir arabo-islamiste FLN.

  4. Je ne comprend toujours pas pourquoi mas At Menguellat s’opposait aux siens ? Il faut qu’il comprenne bien que s’il est devenu ce qu’il est, c’est pas grâce aux Arabes algériens qui n’ont jamais acheté aucun des ces disques, mais a ses compatriotes et frères de sang kabyles et parfois même chez nos frères amazighs en Tamazgha. Il s’est opposé même a l’autonomie de la Kabylie ou tout autres formes émancipations du peuple kabyle. Je me demande comment qu’en 2002 il avait accépté de chanter pour l’année de l’Algérie de Boutesrika alors que les sang des nos frères n’était pas encore sec sur les bords des trottoirs a Vgayet comme a Tizi ou Tuviret. Qu’a t-il cette homme dans sa tête pour s’opposer a son peuple, aux siens en préférant la partie de nos bourreaux du régime arabo-algérien ? Il faut qu’il sache que s’il a fait le choix d être un Algérien, il doit renoncer a sa kabylité et sa langue kabyle. l’Algérie ne l’acceptera pas en tant que kabyle et donc il doit se fondre dans le moule arabe du régime algérien et des Arabophones des autres localités. Durant 20 ans Boutef, At Menguellet avait chante aux ennemis de la Kabylie et la kabylité.

  5. Oui,c’est lui qui a dit : ( …nekni cha3b amekhus,mazal n-katawen afus,agh yexda3 rebi….).
    Et c’etait le premier qui a applaudit Bouteflika…

  6. A lire vos commentaires, je me demande si nous vivons sur la même planète !!!
    Je vous trouve très très sévères avec une personne qui n’est ni un homme politique ni un responsable de quoi que ce soit , c’est juste un chanteur !!!
    Vous devez au moins respecter vos compatriotes très nombreux qui aiment ce chanteur hors du commun qui est un grand pilier de la culture amazighe en général et kabyle en particulier et je peux vous dire que cette culture n’en a pas beaucoup (de piliers).
    Vous revenez sans cesse en arrière (il a applaudi ; il n’était pas ami avec Matoub ….) vivez votre époque , le passé est déjà parti , vous ne le changerez pas ; le futur n’est pas encore la , vous pouvez y faire quelque chose !
    Au fait que reprochez-vous à Lounis au juste ?
    – Pour avoir applaudi : Il faut se mettre dans le contexte de l’époque : l’Algérie était en pleine décennie noire et l’arrivée de Boutef représentait un certain « espoir » car les gens en avaient ras le bol de ce terrorisme et beaucoup d’Algériens et de Kabyles y ont cru (à tort mais ils y ont cru !) : c’était avant le printemps noir !
    – Lounès Matoub n’avait pas le même caractère que Lounis , ni le même caractère que Ferhat à qui il avait intenté un procès car Ferhat l’avait accusé d’avoir mis en scène son propre enlèvement.
    – Etre pour ou contre l’indépendance de la Kabylie : Combien de kabyles sont pour cette indépendance ? Je peux vous dire qu’il n’ en a pas beaucoup !
    Au lieu d’insulter ceux qui ne partagent pas votre opinion, essayez de les convaincre de la viabilité et même de la faisabilité de ce projet utopique.
    Lounis, comme beaucoup de kabyles n’est pas encore convaincu. Alors essayez de convaincre, de réfléchir , de créer , de militer , de ….. pour faire vivre votre opinion et votre projet au lieu d’insulter comme le font d’ailleurs les islamistes.
    Les kabyles sont le seul peuple au monde à demander à des chanteurs d’être des leader politiques « Zaïms ».
    Combien de concerts a fait Lounis pour aider les malades que le gouvernement mafieux a abandonnés à leur sort ? ça c’est du concret !
    On a vu Lounis dans les marches en Algérie et en France. Combien d’artistes ou d’intellectuels l’ont fait ? ça c’est du concret !
    Essayez de positiver au lieu de revenir en arrière avec votre sentiment revanchard. Vous faites du mal à la Kabylie que vous prétendez défendre !
    Si vous n’aimez pas Lounis c’est votre droit ; vous avez aussi le droit de critiquer son oeuvre de manière objective mais vous n’avez pas le droit de l’insulter et de le diffamer

  7. @Igenni-Ufir
    Je n’est absolument rien contre lui, j’avais d’ailleurs amené ma mère le voir en concert au zénith de Paris en 2002. Je lui reproche juste d’avoir accepté de jouer de sa popularité et de sa notoriété auprès des kabyles pour servir un régime dictatorial illégitime militaro-mafieux et corrompu. Sinon, sachez que les grandes démocraties sont nées d’une utopie de la Grèce antique. Par contre aller chercher des pseudo arabes au Maroc comme Bouteflika pour ne citer que lui, et les parachuter et les visser au pouvoir ça ne vous dérange pas ?

  8. @Arzaz
    C’est vrai que les hommes politiques sont plus « malins » que les artistes et arrivent à utiliser leur image à des fins politiques (Boutef a utilisé Zidane , Djamel Allam et plein d’autres célébrités arabophones et berberophones à ses fins) cela ne veut pas dire que ces célébrités ont forcément adhéré aux idées de ces hommes politiques. ça se voit beaucoup lors des campagnes électorales en Europe ou aux US. On peut reprocher peut être à ces célébrités leur « naïveté » mais pas douter de leur bonne foi sauf si on en a la preuve.
    Je n’ai jamais rencontré un seul kabyle qui soit converti à l’idéologie de Boutef (s’il y en a une !) et son régime à cause d’Ait Menguellet. Au contraire ses textes sont très pertinents et percutants et ont fait beaucoup de mal au régime et à son image auprès de la population kabyle.
    Pourquoi vous dites que le parachutage du marocain Boutef ne me dérange pas ? Je ne vois pas dans mon propos ce qui laisse penser ça !

  9. Igueni uffir as tu fait un sondage pour affirmer :l’indépendance de la Kabylie : Combien de kabyles sont pour cette indépendance ? Je peux vous dire qu’il n’ en a pas beaucoup ! Wow quel culot !!Peut être ton sondage tu l’as fait a partir du khawa khawa que tu observe et auquel peut etre meme tu participe . Ou bien cest la chaîne tv intégriste al magharibia ou brtv qui diffuse des lahou Akbar brtv qui vous inspire?

  10. Je ne comprends pas à cette meute de Kabylos sans reproche de démolir un de leurs piliers culturels qui a servait de substrat pour la réflexion du devenir. N’oublions pas c’est le seul chanteur poète qui pointait le Mal en donnant son antidote. N’oublions pas Ait Menguellet est un homme qui reste un homme avec ses travers dont qui n’a pas pêché lui jette la Pierre «la peur de la cruauté des arabisants vu les antécédents » Aujourd’hui la question qu’il faut se posé pour notre conscience à t on venger notre Matoube Lounes qui s’est sacrifié pour la cause Kabyles pour les Kabyles qui ne valent pas la peine ! Quelqu’un disait un peuple sans sa liberté reste vassal de son geôlier. Par conséquent à tous ces champions du clavier invisible je dis qu’il faut s’excuser pour vos laïus injustes. N’oubliions pas Lounis Ait Menguellet c’est notre frère il faut le protéger !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici