« Les Abranis 1973-1983 » Amazigh Freedom Rock

La maison de disques suisse Bongo Joe Records installée à Genève a eu l’excellente initiative de sortir en vinyle et CD* un album de dix chansons des Abranis créées entre 1973 et 1983. Ces reprises sont une bonne surprise pour toutes celles et ceux qui aiment le rock and roll, que son histoire passionne, qui vont découvrir ou redécouvrir ce groupe original « Les Abranis » et pour tous ceux qui les ont suivis et appréciés… 

Les Abranis, en effet, sont une légende née dans les années soixante dix au milieu de l’activité de nombreux artistes kabyles peinant à faire évoluer le répertoire traditionnel.

Les Abranis CD Amazigh Rock Freedom

Quatre jeunes Kabyles, résidant et travaillant en France, ont un but, celui de donner à leurs créations mélodiques d’influence amazigh, une réalité musicale moderne, universelle.

Depuis 1967, lors de la rencontre de Shamy Lvaz et Karim Abdenour rejoint par Samir Chabane et Mehdi Madi, les quatre rockers innovent, créent des musiques originales, inclassables, empruntent aux styles les plus divers, les mêlent à leur patrimoine et suscitent par leur look, leurs œuvres, beaucoup de controverses !

Le Festival de la chanson algérienne de 1973 va consacrer leurs efforts et leur donner une existence publique. Pourtant, il débute mal pour les organisateurs qui ont déjà arabisé leur nom : El Abranis et découvrent, effarés, qu’ils osent chanter en kabyle, crime politique !

Malgré la pression, avec l’audace de la jeunesse, ils ne cèdent pas. Le public se déchaîne, la fièvre monte, les organisateurs arrêtent le spectacle sacralisant leur contestation.

Les Abranis sont consacrés et les succès vont suivre.

Mouloud Mezache leur organise une tournée officielle en Algérie pimentée de péripéties et d’engouement. L’international n’est pas en reste, ils se produisent dans de nombreux pays affirmant une identité méditerranéenne du nord de l’Afrique, pionniers œuvrant au rapprochement des cultures.

Groupe de scène, mais aussi de studio, ils enregistrent de nombreux titres, s’associent à divers musiciens sans jamais s’enfermer dans un style ni dévier de leur ligne rock, funk, provoquant l’enthousiasme d’un public fidèle et chaleureux.

Dans un livre très documenté « Les Abranis, une légende » paru en 2010 aux Editions Sybous, et distribué par l’Harmattan, l’auteur Shamy retrace l’histoire de cette aventure artistique, amicale, iconoclaste, fantaisiste, possible dans une époque insouciante et émancipatrice.

C’est aussi pourquoi, la reprise des titres des Abranis est salutaire. Elle participe à la mémoire collective certes musicale, mais aussi sociale et politique.

Emma S.
Chroniqueuse culturelle
Juin 2023

  • Vinyle et CD proposés dans les FNAC et magasins spécialisés
Shamy Chemini
Shamy Chemini
Articles: 65