Le direct

Les protestants et disciples nazaréens malmenés en Algérie

L’Algérie et les Algériens, ne sont pas prêts d'accepter la différence politique ou religieuse !

En ces moments de hirek (le mouvement), ils font semblant d'entretenir la fraternité "khawa khawa", mais en réalité, c'est faux.

Le régime ne respecte même pas les lois que lui-même a instauré, comme par exemple une soi-disant liberté de culte en Algérie.

Les chrétiens protestant sont toujours intimidés, harcelés et menacés. Leurs lieux de cultes sont fermés sous prétexte d'insalubrité !

En marge du mouvement : Rebrab et le journal Liberté

Le mouvement de contestation continue en Algérie. Un ‘’semblant de mains propres est engagé’’.      
Gaïd Salah détourne les objectifs, exploite et utilise les contestations du mouvement populaire pacifique et   patient, ainsi que ses revendications sans les satisfaire, uniquement pour justifier des arrestations tout azimut en protégeant certains membres du système, mais surtout les corrompus et les corrupteurs de l’armé.    

Les Kabyles bravent la peur par de multiples conférences

Mouloud Lounaouici - Photographie Mouloud Abadou

Dr Mouloud Lounaouci a animé une conférence débat sous le "thème du mouvement 80 à la révolution pacifique 2019" dans une salle pleine à craquer le 16 avril dernier à la bibliothèque municipale de Fort National.

Il faut occuper les espaces publics pour débattre à t-il déclaré à l'assistance venues nombreuses.

Qu’est-ce qu’une nation ? Partie 1

Photographie Christiane Serir

Théorie des Nations par Louis Mélennec.

Comment la France, en situation de force, a esclavagisé la Bretagne, et décervelé les Bretons.

Cet article, publié sur la toile, avait été piraté, et avait disparu : encore un bon tour du pays des doigts de l’homme !

Mais la providence veille : des patriotes bretons l’avaient sécurisé, et le voila en train de réapparaître, amélioré, et peut-être un jour terminé – si Dieu le veut.

Le meurtre de l’esprit est pire que la mort physique.

La conscience politique aiguisée de la jeunesse algérienne

Le peuple algérien m’a émerveillée. Tant d’exils, de disparus, d’assassinés, et seul face au pouvoir dépravé, ce peuple expulse, jour après jour, le foyer gangréneux de la corruption de son pays. Le bilan de ce dernier : des familles explosées, des parents abandonnés, la mal vie sociale presque partout. Ce pouvoir a encore eu le culot d'ordonner de laminer de grenades lacrymogènes le peuple pacifique. Il a eu le toupet d'ordonner d’interpeler des innocents.

Algérie : l’unanimité pour son explosion

L’héritage de Hocine Ait Ahmed et Ali André Mecili à vau-l’eau
Les partitions des pays sont une théorie dite réaliste ou pragmatique. En introduction, l’approche de la partition de l’Irak développée par Edward P. Joseph et Michael E. O’Hanlon du The Sabban Center for Middle East Policy de la Brookings Institution [1] aisément applicable à d’autres pays.

Intensément Kabyle

Je te revois dans ce restaurant des Champs-Elysées, assis en face de moi. Déterminé à être toi. Sans fioriture. Sans enjolivement. Sans attitude empruntée. Toi, à l'état brut. Toi, à l'état pur. Là, devant mon "moi" qui se mue, se remue, se travestit, se falsifie, se fait et se défait, parfois se contrefait pour se former et se façonner. Un ‘’moi’’ accompli, trié sur mille facettes, mille silhouettes et qui, à présent n’est plus celui d’il y a dix ans. D’il y a quinze ans.

Démission forcée de Bouteflika : communiqué de l'URK

Les mois de février et mars 2019 auront marqué l'histoire de l'Algérie par les immenses marches des peuples d'Algérie contre le système dictatorial qui les a opprimés depuis 1962. Celles-ci ont commencé, en Kabylie, à Kherrata, le 16 février 2019, suivie par celle de Khenechla, trois jours plus tard, pour se généraliser le 22 février à toute l’Algérie. Ce n’est pas étonnant, si les medias algériens ne parlent que de la date du 22 et taisent celle de Kherrata. Les falsificateurs de l’histoire sont habitués à ce genre de manœuvre.

Kameleddine Fekhar emprisonné à Tagherdayt : communiqué du CMA

Le Congrès Mondial Amazigh apprend que le défenseur des droits de l’homme Kamel- Edine Fekhar a été arrêté par la police algérienne dans la matinée de dimanche 31 mars 2019 dans sa ville de Taghardayt (Ghardaya). Au moment de son arrestation il était
accompagné de ses deux enfants mineurs.