Home News kabyles - Les infos Kabyles | Kabyle.com Le conseiller à l’image du MAK France démissionne

Le conseiller à l’image du MAK France démissionne

0
Le conseiller à l’image du MAK France démissionne

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Le photographe professionnel, journaliste et conseiller à l’image du MAK France a présenté sa démission ce jeudi 20 juin 2019 après de nouvelles querelles intestines au sein du mouvement indépendantiste kabyle.

Samir Hamma, auteur de nombreux reportages photographiques et articles, proche du Ministre de la Culture a fortement contribué à rehausser l’image médiatique du mouvement.

Nous publions sa lettre adressée à M. Ferhat Mehenni.

Monsieur le Président,

C’est avec une immense tristesse que je me sens contraint, ce jour, de présenter ma démission du poste de militant ainsi que celui de conseiller à l’image auprès de la présidence de l’Anavad .

Cette décision survient au lendemain d’un incident avec le premier ministre de l’Anavad Mas Zidane Lafdal, un incident que je qualifie de très grave, qui a eu lieu hier, en présence de nombreux témoins à la brasserie « Le Der des Ders » juste après la cérémonie en hommage au regretté Ameziane Mehenni.

« Il me semble que le premier ministre Lafdal Zidane devrait garder sa neutralité envers tous les militants, et ce quelque soient les circonstances. Logiquement c’est son rôle »

Compte tenu de l’ affront qui m’a été infligé, ma décision de quitter le mouvement est irrévocable, il y va de mon honneur et de ma dignité .

Mes pensées vont tout d’abord à vous monsieur le Président que je respecte par-dessus tout, aux militants du MAK en Kabylie, et à ceux de la Diaspora.

En ces moments, je pense également à mes amis(e) et  compagnons de lutte du mouvement, tous ensembles, nous avons accompli tant de choses remarquables en l’espace de 10 ans, et tant de tâches restent encore à accomplir à l’avenir, et ce sera la mission de ceux qui poursuivront ce noble combat.

À tous, je tiens à rappeler que je rejette de la façon la plus catégorique toutes les accusations dont je fais l’objet depuis un certain temps, hélas, par des énergumènes sans scrupules, qui pour certains ont été hissés à des postes clés au sein de notre gouvernement et de notre mouvement.

Ma décision est motivée par une seule et unique raison :  «Je considère qu’ils n’ont aucunement le droit de livrer ma vie aux chiens avec des accusations mensongères »

Soyez certain que je n’ai nullement l’intention de nuire au mouvement que j’ai eu l’honneur de servir avec dévouement durant plus de 15 années de ma vie de militant, et que j’entends protéger jusqu’à mon dernier souffle, j’en fais le serment .

Je souhaite bon vent aux militants et à l’exécutif en place actuellement .

Pour finir je réitère le bien-fondé de ma démarche, que je rends public, et me réserve le droit de me défendre contre d’éventuelles attaques ou diffamations qui pourraient survenir suite à ma démission

Samir Hamma
Paris, le  20 juin 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici