Home Actualités Kabylie La mort programmée des études amazighes en Kabylie

La mort programmée des études amazighes en Kabylie

12
La mort programmée des études amazighes en Kabylie
Nouredine Bellal

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Nouredine BELLAL dénonce une gestion aléatoire et opaque du Département de Langue et Culture Amazigh

Suite à la situation de blocage qui prévaut au sein DLCA ( département de langue et culture amazigh ) de Tuviret , monsieur Bellal Nouredine monte au créneau pour dénoncer les dépassements d’une administration clientéliste et loin de  promouvoir la science et la langue et culture amazigh. Plusieurs étudiants et enseignants ont déjà signalé cette gestion catastrophique d’un département qui favorise la quantité sur la qualité.

Aujourd’hui, monsieur Bellal Nouredine, enseignant/chercheur et maître assistant catégorie A, a osé de franchir la barrière de la peur dénonçant dans sa déclaration  une administration soumise à ses instincts primaires tout en s’éloignant  de la raison et de la sérénité dans le travail.

Et voici en intégralité sa déclaration :

Déclaration personnelle

Plus de deux mois que le DLCA de Bouira vit un climat de tension qui risque de dégénérer à tout moment.  La morosité est tellement suffocante et insupportable en son sein ;  suite à la situation de blocage qui prévaut depuis le dernier conseil de discipline en date de 22/09/2019. Un bras de fer était engagé entre  étudiants et l’administration pour l’annulation des décisions et dudit conseil.


Cette situation est plus que scandaleuse, elle nous renseigne malheureusement à quel point les taches pédagogiques sont difficiles à exercer et de quel type de gestion est appliquée à notre institution par certains de nos responsables qui sont défaillants dans leur mission. Une gestion jugée aléatoire et méprisante , entachée d’arbitraire et d’opacité. En corollaire, elle a généré  de la méfiance et de la violence dans un milieu sensé être un espace d’échange de savoir et de débat scientifique, rendant ainsi plus pénible l’activité pédagogique et la recherche scientifique dans son espace vital et favorise la loi de la force et le déraisonnable au détriment de la raison et de la sagesse.

Je tiens à dénoncer par la présente déclaration cette volonté délibérément affichée pour la mise en faillite de notre département, et par-delà, la mort programmée des études amazighes à Bouira. Également, je condamne fermement toute forme d’instrumentalisation de ce conflit pour des fins personnelles et extra-objectives à la pédagogie. Comme,  je déplore, aussi, le fait que cette situation  a trouvé écho  dans les conflits internes existants antérieurement à cette crise et des susceptibilités personnelles qui ne  font pas avancer l’intérêt général. 

Par ailleurs, cette situation m’interpelle à plusieurs titres en lançant un appel solennel   à notre communauté pédagogique  afin d’agir dans les plus brefs délais pour mettre un terme à ce calvaire qui a trop duré,  de briser le silence, de sortir de son attitude expectative et indifférente, car la situation est plus qu’alarmante. Nous devons mettre terme à la discrimination dont nous sommes victimes et la politique de diabolisation qui frappe notre département. Nous devons dire non aux solutions à sens unique et  faire face à la culture de clan et de tribalisme et à toute forme de pensée et pratique rétrograde. Nous devons dire : non à la clochardisation et à la perversion de notre département! Nul n’est au dessus des lois! Égalité pour toutes et tous!

Déclaration Signée par:  Bellal Nouredine, enseignant/chercheur et maître assistant catégorie A.

Amar BENHAMOUCHE

12 Commentaires

  1. Les seuls choses qu’ils cherchent à promouvoir depuis toujours, c’est l’islam et l’arabe qu’ils ont toujours cherché à imposer à tous par tous les moyens.

    Regardez les problèmes qu’il y a même aujourd’hui en France, dès lors où vous commencez à faire quelques concessions, ils exigent alors toujours davantage. Le phénomène a d’ailleurs pris une telle ampleur, qu’il est fort possible que la France ne parvienne plus à s’en débarrasser.

    Ils divisent les peuples autochtones, fracturent les civilisations, pour mieux s’imposer et se substituer à eux. Ils n’apportent malheureusement pas le progrès, mais que la soumission, la régression et l’obscurantisme. C’est à l’arrivant qu’il appartient de s’intégrer au pays hôte qui a eu la gentillesse, l’humanité ou la pitié de l’accueillir et non pas le contraire. Pour la Kabylie c’est foutu.

  2. Rien n’est terminé. Le combat continue. Il faut juste que la Kabylie dans tout les domaines refuse cette langue arabe et toutes religions. Les berbères doivent retrouver leur culture d’origine sans etat d’àme…et se souvenir de Jugurtha Kahina Massinissa…Juba….et tant autres qui ont lutté pour garder cette culture intacte. La Kabylie doit se délivrer seule sans compter sur la France qui l’a mise dans cette situation d’islamisation volontairement. Amazigh sera libre et fier de sa culture pour toujours. Vive la Kabylie indépendante !

  3. Yahbes w-allagh seg uxemmem , yekkaw y imi neggugem ay imnufaq aqlaken gar wallen lukan as degri i tudert yiwen wass att awim ayen testahlem . anelmad di D.L.C.A

  4. En lisant les commentaires ci-hauts je constate que c’est la pensée de victimation qui dominent les esprits dépourvue du moindre effort intellectuel pour comprendre ce que l’auteur de l’article essaie de nous communiquer à propos des conflits internes entre quelques enseignants de tamazight d’une part et étudiants désobéissants et administration d’autres part, ce qui risque d’être exploité par une tierce. Arabité islam militantisme s’avère un paradigme qui continue à brouiller les esprits et les égarés du bon découpage du monde et de l’essence de la réalité.

  5. Regardez le haut de la façade de l université de tizi ,de celle de vguyet ou de bouira ,le texte nommant l’université est en écriture coloniale « arabe » ,tout en haut .Le texte écrit en tamazight,tifinagh,est en dessous au même niveau que celui en langue française.
    Cette disposition est une humiliation à l’identité amazigh et kabyle de la kabylie car celà place tamazight,pourtant langue autochtone,comme langue étrangère sur sa propre terre .
    Ce texte écrit en arabe,langue coloniale,impose aux kabyles la légitimité coloniale et son joug panarabiste
    Un symbole colonial qui porte le drapeau ravageur de la colobisation arabe.
    Une honte d’appartenir à un peuple amazigh et kabyle en particulier qui place haut ,sur le fronton de ses universités, l objet de sa condition d humilié colonial par l’arabisme ,c’est une forme d allégeance à la colonisation asiate panarabiste d’une « certaine élite intellectuelle » relative ,mais en définitive ,les universités sous le joug déliquescent et ravageur de la colonisation arabe sont appélées à tort universités car classées parmi les dérnoéres dans le monde du savoir
    Arrêtons l hypocrisie ,les imazighénes et les kabyles en particulier ne sont pas DES HOMMES LIBRES!

  6. Tant que la religion musulmans (soumis) est là pour divisée les kabyles au profit des arabisants il y’aura toujours plus de mousquets plus de profanes qui est le terreau des imams kabyles de services pour inculquer et instaurer le Mektoub au lieu de relever la tête et se battre pour sa dignité d’humain .
    Hélas la mutation des Kabyles vers l’arabisme je pense irréversible !!!

  7. Nous ne voilons plus la face ,l’on est colonisé sur tous les plans.Il ne suffit plus de dénoncer les méfaits ,maintenant il faut agir.Seules les armes et le courage arriveraient à bout de cet enfer dictatorial,malgré que le rapport de force est tant bien que mal de leur coté.

  8. Lire et éditer des livres c ‘est se décoloniser du joug colonial arabe
    L’araberie et l imposture coloniale monde dit « arabe » n aiment pas les livres.Ils aiment un seul « livre » celui de la soumission ,de la peur ,de l ignorance et de la violence tout azimuth
    Une non violente intelligente façon de « déarabiser » et de « décoloniser » notre terroir ,notre identité,notre terre et notre race amazigh et kabyle en particulier du joug colonial arabe est de LIRE ET D EDITER BEAUCOUP DE LIVRES ,comme le font les pays civilisés
    Méditez tous ce qui suit:
    -Les pays qui n ont jamais connu l’influence coloniale arabomusulmane sont les plus avancés dans le monde ex: le japon,l’allemagne,les pays nordiques,l’angleterre
    -Les pays qui ont connu un tant soit peu l influence néfaste de cette colonisation ont mis 5 siécles avant d’émerger: Espagne,portugal,un peu la france,sud italie…
    _Les pays qui ont rencontré la colonisation arabomusulmane et restent encore sous son joug sont les plus retardés dans le monde où régne l ‘ignorance,la misére toute azimuth,l indigence culturelle et sociétale,le sous développement :Les pays de tamazgha ,maroc,algerie,tunisie,libye….pakistan,iran,bengladesh,syrie ,irak,moyen orient en général,afghanistan,turquie etc etc…

  9. La grande Question ? Comment décoloniser les cerveaux des profanes de la pensée unique des Soumis « musulmans « Dont à savoir qu’ils n’y a plus d’arabes en Afrique du Nord depuis fin du 10 e siècle dont le dernier Émir était El moez qui avait négocié une rente par prélèvement d’impôts avec El-Mansour alias Bologhine de la région n’Vgaeth mais suite à la mort d’El-Moez la dîme n’est plus versée à l’héritier. Le fils d’El-Moez frustré il envoyant des dizaines de tribus bnou-Hillals qui avaient dévastés le pays « le plus grand génocide de tous les temps «  Dont la raison tous les villages berbères se trouvent sur les collines.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici