La machine de propagande pour le cinquième mandat s’accélère

La machine de propagande pour le cinquième mandat s’accélère

Pour sombrer le pays dans le chaos  et la continuité tyrannique sans précédent, les  bourreaux, scélérats et  adeptes de la terre brulée, n’ont pas  trouvé mieux  que de créer  tout un scenario diabolique voir machiavélique en collaboration avec la mafia politico financière  macabre, qui participe  activement à la destruction  de la dignité , honneur , histoire et  l’identité du peuple Algérien Amazigh  depuis l’indépendance. 

En effet, cette castre mafieuse composée essentiellement de mercenaires, chenapans,  brigands, intrus, fossoyeurs, amis fidèles de l’empire colonial  et faux nationalistes  incultes qui ne reculent devant rien pour mettre  le pays à feu et à sang, n’ont ménagé aucun effort pour transformer L’Algérie en, réseaux multiples  de trafiques . Pour rappel, il ya quelques mois, un entrelacements de trafiquants composés essentiellement de haut gradés de l’armée  et  fonctionnaires  cadres de l’état, ont été accusé  d’avoir  importer sept quintaux et un kilo   de drogue dure ( Cocaïne   )  via le Brésil ( pays latino (Américain)  qui a accosté au port d’Oran  sans aucune appréhension, c’est du jamais vu dans l’univers   des nacrons trafiquant, aucun pays du monde entier n’a enregistré cette quantité astronomique de la poudre blanche .

En contrecoup, les initiateurs de cette calamité,   ne sont autres que les pseudos monarques   de la nation. A savoir « leurs enfants, faux opérateurs économiques, responsables des corps constitués,  barons de l’ombre qui gouvernent l’Algérie de main de fer  depuis plus d’un demi-siècle ».

Selon notre source, la somme de cette quantité faramineuse de cocaïne est estimée à 300 000  dollars Américain, ce scandale du siècle à fait la chronique des  médias internationaux  à travers le monde entier. Le plus grave,  aucune réaction de la  « presse fétide  Algérienne », « élus locaux », «  législateurs », «  gouvernement », «  partis d’opposition », «  associations », intellectuels » , «  hommes  de culture », « universitaires » même la société civile est indifférente  , ces derniers  ont  préféré   un mutisme totale  que de réagir à ce tsunami  catastrophique  jamais enregistré sur la planète  terre   , un désastre  qui n’a pas de qualificatif.   D’après certains analystes aguerris, cette affaire n’est autre qu’une mise en scène  théâtrale classique  orchestrée par « les félins prédateurs » pour faire peur  au peuple  hostile au cinquième  mandat. Ce derniers  ne veulent pas  lâcher leur proie,  les  fauves ne se  bouffent pas entres eux,  vu la crise sociaux économique chronique que traverse  le pays  et la mauvaise opinion internationale de la politique d’autruche  sectateur du régime en place , ces sacripants n’ont  pas d’autres choix que de terroriser la population, nous ou la guerre civile,  une stratégie qui paye cache , le clan  présidentiel  est en force , nul n’est capable de l’empêcher , du moins pour le moment ,  c’est une  réalité  absolue que nulle ne pourra contentera.  

Contacté par nos soins, un sociologue de l’UMMTO  nous explique. «  La mafia politico financière, corrompus,  laquais du pouvoir, islamistes, arabistes et surtout l’armée ne veulent pas  le changement, ils sont tous fidèles  à Fahkmatouhou,  coûte à mettre le pays en péril, l’intérêt prime avant la nation, une culture des despotes. Nous soyons pas  naïf,   cette affaire  est aussi  coordonnée  minutieusement      pour éliminer tous les opposants capables de leur faire barrage, la politique du canif  est mise sous la gorge personne ne bougera, il ya danger, ne touchez pas l’intouchable. L’exemple  du général de sureté national   Hamel, ami fidèle et pote du clan présidentiel   est une preuve tangible et oculaire, il a été limogé sur le champ, ils sont entrain de faire un grand ménage , nous aurons beaucoup de surprises dans les prochains jours, la chasse aux sorciers  ne fait que commencé, une chose est  sure l’Algérie va très mal, la terreur, l’impunité   et la répression s’accentueront   dans les prochains jours et mois, le danger est sous nos bas de porte ».  

Par ailleurs, on a appris de source fiable, que le secrétaire général du FLN entamerait  une visite incessamment au musé de Abane Ramdane  situé  à Azouza, village natal  de ce dernier  dans la commune de Larbaa Nath Iraten, les kabyles de service et autres opportunistes  proches du régime se mobilisent et   attendent cette visite avec impatience. Selon toujours notre source, il serait  question du premier tour de manivelle de la campagne électorale  pour le 5ème mandat à partir de la haute Kabylie.  La région d’Abane n’est pas choisie au hasard.  A six mois des élections présidentielles, la machine de propagande s’accélère à une vitesse vertigineuse.                 

 B.A pour kabyle.com

French