La langue kabyle enseignée en Chine

3
Bellal Theleli

Nul n’est n’est prophète en son pays. En Chine, Bellal Theleli, enseignante chercheuse en Lettres et langue amazighes, est sollicitée par l’université de Hebei pour donner des cours à distance de tamazight à des étudiants chinois.

« Une annonce a été publiée sur un réseau social par les responsables de l’université d’Hubei pour recruter un enseignant de tamazight mais aucun candidat ne s’est manifesté. J’ai alors postulé et immédiatement on m’a donné le poste » a déclaré l’enseignante, constatée par nos soins. Le système éducatif chinois est particulier. Il est ouvert à l’enseignement de toute les langues.

« L’idée d’enseigner tamazight dans cette université émane de certaines résidentes kabyles en Chine qui ont proposé d’ajouter la langue amazighe au paenl de langues enseignées  » a expliqué notre interlocutrice.

Il convient de mentionner que cette initiative ne se déroule pas sans difficultés.
« C’était dur au début pour des causes de communication. Mais avec le temps je m’y suis adaptée » se félicite Bellal Teleli.

Alors que des voix en Algérie s’élèvent contre la généralisation de la langue amazighe, une université chinoise l’enseigne s’engage à l’enseigner. Il faut rappeler que la langue amazighe, en particulier le kabyle, connaît ces dernières années un essor considérable et une production prolifique qui présagent un avenir prometteur pour cette langue, longtemps figée dans l’oralité et en proie aux tergiversations officielles.

Amar BENHAMOUCHE

3 Commentaires

  1. Une langue qui n’est pas pratiquée au quotidien fini sauvent dans les oubliettes aussi devient fragmentaire noyauté par des langages empreintes. Bien sûr je n’ai pas à souligner cette hérésie qui se passe dans nos villes Kabyles dont la plupart des commerçants reçoivent leurs clients pour leurs biens venus en arabe « dans un chant de Lounis Ait Menguelat disait à chaque fois qu’on privilège une langue, un ancêtre etc… d’une autre Ethnie, on diminue ce qui est notre « ! Avez-vous certainement remarqué que certains kabyles parlent avec ostentation l’arabe Algériens en ville soit de grande Kabylie ou petite Kabylie d’ailleurs qui est le tout-venant du Kabyles !
    Donc j’invite tout ceux qui aiment la langue berbères de vous exprimez avec votre langue maternelle ou vous soyez surtout dans votre pays. (Un jour lors de mon passage à la douane de Maison Blanche Algérie le douanier s’est adressé à moi en arabe et je lui répondu en Kabyle , le douanier en criant qu’il est en Algérie et je répondu que je suis chez moi ! Finalement ont s’est expliqué en français et ça ne va pas plus loin !
    N’oublions pas la langue est un rempart de respect vis-à-vis des autres.
    Aussi pour redevenir nos même refusons de se faire appeler les arabes en particulier par les Français ! car sont les français qui avaient renommé les berbères les arabes, qui avaient assimilés les berbères à la ville d’Alger en nous appellants des Algériens dont cette nomination de ville d’Alger est faite par un Émir qui avait conquis la région donc vraie nom berbère est Ecosium ….
    Soyons fiers de notre langue qui est millénaire contraire au français et l’arabe de l’Arabie.

  2. Ayagi d ayen yelhan i yal amazigh akken ad irfedh tutlayt-is zzat n lmenqwer n icengga akken ad snegren tutlayt nnegh negh d tutlayt n imazighe sumata. Ihi a naddam llan widak yugin ad enzen, ad knun zzat n umesbatli dinna nettkel xas amecwar mazal idhul, maca uleqrar a nawedh s iswi nnegh.

  3. La Chine est une puissance et elle respecte toutes les langues du monde contrairement à notre très sous développé pays. La Chine avance avec de grands pas dans son développement pendant que nous, nous reculons à pas de géant malgré toutes nos potentialités économiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici