Lyazid Abid

Un militant de l’URK résident légalement en Ukraine a été interpellé, cette semaine, par des militaires russes aux environs de Soumy, une ville du nord-est de l’Ukraine. Soumis à un interrogatoire, durant lequel il avait refusé de contacter les autorités consulaires algériennes à Moscou afin de confirmer son identité, il a été soupçonné d’espionnage. Après une fouille minutieuse de son téléphone portable suivi de quelques appels téléphoniques à la recherche d’indices, les agents russes ont compris qu’il était kabyle, engagé pour l’indépendance de la Kabylie et consultait régulièrement le site Tamurt, ce que le militant de l’URK leur a confirmé. Ne trouvant aucun autre prétexte pour le garder au-delà de 4 jours, les militaires russes lui ont dit, avant de le laisser partir, que l’Algérie est un pays ami de la Russie que les séparatistes kabyles cherchent à diviser.

L’Union pour la République Kabyle (URK) salue le courage et la fidélité de son militant N. A. établi depuis longtemps en Ukraine. « Je ne peux passer ma vie à fuir. Malgré la guerre, je resterai, ici, en Ukraine, pays de ma femme et de mes enfants. Mon pays d’accueil n’a agressé personne. Je le défendrai comme si c’était ma Kabylie », s’est-il confié à notre direction.

Tous les Peuples d’Algérie auxquels se joint l’URK savent que la Russie commerce bien avec l’Algérie. Ils savent aussi que cette relation n’empêchera pas le Kremlin de vérifier le déni d’existence du peuple kabyle et le comportement colonial des services de sécurités algériens en Kabylie. N’importe quelle chancellerie peut facilement constater que le seul sentiment commun à tous ces peuples est la peur. La peur d’être persécuté par les autorités algériennes.

L’URK partage la souffrance des Ukrainiens jetés par millions sur la route de l’exil et exprime sa solidarité avec les autorités ukrainiennes résolues à défendre leur pays jusqu’à la victoire malgré la lâcheté d’une Europe plus soucieuse des enjeux financiers et par l’extension des frontières de son marché économique que par la sécurité et la paix de ses peuples.

Malgré les terribles tensions qu’on observe actuellement aux frontières de la Fédération de Russie, on peut dire que l’ex URSS était plus clémente envers ses Républiques que le pouvoir arabo-baathiste algérien envers ses peuples. À titre d’exemple, la Kabylie, les Touaregs, les Mozabites, les Chaouis n’ont pas eu droit à une reconnaissance géographique, linguistique et culturelle comme ce fut le cas pour les Républiques de l’ex URSS. 
L’arabisation et l’islamisation des Amazighs par la force puis la falsification de leur histoire ont fini par faire admettre même à l’occident que l’Afrique du Nord se situe au Moyen-Orient. La Kabylie n’est certes pas en guerre conventionnelle contre Alger mais cela ne signifie pas qu’elle est en paix. Il n’y a qu’à voir le nombre de Kabyles assassinés par les forces de sécurité algériennes et les centaines de militants, arrêtés arbitrairement, qui croupissent depuis des mois dans les prisons algériennes sans procès ni jugement. Les Russes et leur Gouvernement comprendront aisément que comme pour Lougansk et Donetsk, la Kabylie a aussi droit à sa République. Il ne peut en être autrement. Le droit à l’autodétermination est universel ou ne l’est pas du tout.

Au-delà de la déclaration de guerre hautement condamnable de Vladimir Poutine, sous prétexte de l’hypocrisie avérée de l’occident, l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, un des cinq pays membres du Conseil de Sécurité de l’ONU, sonne le glas de cette institution internationale qui a vu le jour à la fin de la deuxième guerre mondiale. Son rôle principal est la prévention des conflits, mais n’a jamais réussi à empêcher les guerres, surtout celles provoquées par l’un de ses cinq membres permanents, dotés d’un droit de veto. Cette défaillance appelle inévitablement un nouvel ordre mondial. L’histoire n’est donc pas si prévisible. Sa fin non plus. Le monde change et le sera davantage. Les frontières encore plus. La France, malgré la rigidité de son système jacobin, cède à des impératifs géopolitiques. La fissure de son jacobinisme n’est pas due à une contrainte temporelle mais à un besoin impérieux de solutions pérennes aux conflits chroniques. Si la France cède à la Corse son autonomie, l’Algérie, qui a hérité ses frontières et le mode de fonctionnement de la France coloniale, cédera aussi tôt ou tard à la Kabylie son droit à l’autodétermination.

L’occident, sur lequel l’espoir de la Kabylie repose doit dès lors intégrer le droit à l’autodétermination de la Kabylie dans sa future feuille de route. L’un des enjeux majeurs de la nouvelle organisation mondiale, en plus du défi écologique, est la promotion du droit à l’indépendance des peuples annexés de force aux nouveaux pays issus de la décolonisation. 
C’est la garantie pour un ordre mondial équilibré et plus harmonieux.

La Kabylie, de son côté, doit s’introduire dans le nouvel ordre mondial. En attendant, rien ne doit nous échapper : ni notre mobilisation à libérer nos prisonniers politiques, ni notre détermination à délivrer la Kabylie du joug colonial. Notre droit à l’autodétermination est un impératif, une priorité et un enjeu majeur que nous devons honorer tous ensemble. 

Lyazid Abid pour l’URK

Adresse mail : [email protected]

4 Commentaires

  1. Ceux qui parlent au noms des kabyles, ou même de l’ensemble des Amazigh, voudraient avoir du poids sur la scène internationale mais c’est impossible dans ces conditions.
    Parce que les berberes n’ont rien d’important ni quoi que ce soit qui susciterai de fort intérêt tourner en leur faveur.

    Prenons l’arabie séoudite, qui possède un sérieux poids sur la scène internationale… comment et pourquoi ?
    1_ les arabes et plus généralement les adeptes du coran (d’ascendance impériale comme les perses le furent et en ont garder ce souvenir… )sont violent, savent prendre les armes et se battre même pour rien, la violence brute, la méchanceté, mais le coran surtout et même entre musulmans. https://www.mizane.info/au-yemen-une-guerre-a-380-000-morts-se-poursuit-dans-lindifference/
    Les berberes très musulmans, préfèrent se montrer très fidèlement musulman, en ne tuant pas leur frère musulmans. Les arabes qui ont fabriqué le coran, ne sont pas aussi fidèle à l’islam !!! 14 siècles de guerre entre différente groupe musulman dans tout le califat le dépeint clairement.

    2_ ils ont du pétrole, l’arabie est le premier producteur de pétrole au monde.

    Avec ces deux gros points, les arabes ont droit d’avoir leur place aux tables décisionnel du monde.

    Pour pouvoir extraire le pétrole, pour pouvoir s’enrichir, il faut au préalable la stabilité politique même la pire tyrannie c’est pourquoi les USA l’occident soutiennent l’arabie séoudite, la monarchie absolutiste qui règne avec terreur, exécute des opposants politique, lapide des femmes infidèles, démembre les mains des voleurs…

    L’arabe est une langue de l’ONU. L’arabo-musulman a ses entrées partout immigration et instant politique internationale. l’arabo-musulman peut même siéger au conseil des droits de l’homme, LOL. peux acheter des actions dans les industries d’occident pour faire travailler les esclaves d’occident ingénieur et laborieux, pour préparer l’après pétrole dont l’économie est prévu de s’étioler dans les décennies à venir…

    Quel sont les gros point favorable aux kabyles au berbere en générale ?

    La plupart, pas tous, se réclament de la démocratie, de la liberté, du droit ect… c’est très jolie mais ce sont des concepts artificiel qui ne sont pas naturel et dans la nature, c’est la loi du plus fort.
    Qu’ont les berberes à proposé ? Sont-ils talentueux dans une production économique qui est tant convoité de par le monde ? NON.
    Se battent-ils au moins pour ce qu’ils affirment important à leur yeux ? NON.

    L’intérêt aux berberes disparait jusqu’à devenir nul.

    Et admettons que des génies apparaitraient chez les berberes qu’ils se mettraient à révolutionner les économies…
    Les différents gouvernement de la région de revendication arabe et musulmane qui ne savent rien inventé par eux même et sont de nature encline à toute les corruptions, s’abattraient sur ces denrées pour en avoir l’exclusive contrôle.

    Cette situation permettrait néanmoins de pousser la cognition des berberes vers une plus juste compréhension de la réalité qui serait : ils savent produire mais sont voler conclusion ils doivent prendre les armes pour être libre et maître d’eux même ET maître de leur production si riche et tant convoitée.

    Mais… il ne se passe rien dans l’existence berbere qui puisse susciter un intérêt plus important, il ne se passe strictement rien alors il est clair qu’aucune entité politique ou nation ne pourra intercéder puisqu’il n’y a aucune raison à cela.
    Avoir des points commun philosophique ce n’est pas suffisant, face à des intérêts véreux, cupide, économique géo-stratégique militaire.

    La russie doit consolider sa relation avec l’algérie, c’est une algérie stable et non entrainer dans un trouble social identitaire…
    quitte même à ce que ça aille contre les principes et jolie vertu de démocratie de liberté et de droit qu’ils auraient en commun avec les berberes s’en revendiquant.

    Et l’argent du gouvernement algérien ET le soutiens diplomatique politique notamment comme dans la guerre en ukraine, sont plus consistant, ont plus grande valeur réelle et concrète que des mots aux nobles aspirations virevoltant dans le vent.

    Les berberes ont besoin de chef de guerre, mais pour produire des chefs de guerre, il faut déjà produire des hommes viril fort adroit intelligent ou même des fous. Les arabes de palestine sont bien des fous, qui au travers de l’islam s’expriment violement contre un état restitué dans sa pleine souveraineté israel. Propriété de la terre et propriété sur soit même, qui lui fut déposséder par les romains, les arabe, les ottomans depuis très longtemps que la date de 1948 fut une libération pour chaque israélien de coeur d’esprit et les juifs, pouvant avoir enfin tout les droits sur l’espace vital terrestre ancestrale historique leur étant affilié, sans être pénaliser par la méchanceté d’étranger.

    Alors nous berbere aimons beaucoup brassé du vent depuis des siècles.
    Les félons publique et depuis numérique font même de la censure virtuel, quand ils se sentent offusqué par quelque vérité dont ils sont incapable de comprendre leur justesse et valeur.

  2. En 1870 le nouvel ordre mondial est entré dans l’ère rockefellienne
    https://fr.wikipedia.org/wiki/John_Davison_Rockefeller
    C’est à dire de l’économie moderne extrêmement corrompu.
    La première économie du monde, n’est plus l’agriculture, ni le textile, ni l’intellectualisme, ni la maçonnerie, mais le pétrole.

    En cela toute la politique globale- des puissants- est soumise à un impératif pétrolier et gazifère, comme toutes les guerres depuis la fin du 19ém siècle.

    La guerre en ukraine est une nécessité pour la russie sécurité national ET intérêt géo-stratégique des pipelines passant dans la région…

    Un UKR qui s’expose et s’affirme pour la défense de l’ukraine c’est un acte d’une maladresse sotte, surtout dans sa prétention de se battre pour l’ukraine quand il ne se bat même pas pour son lieu d’origine, qui n’est même pas constitué en pays ou état-nation.
    Il est évident, que l’affaire kabyle, n’est pas très importante, c’est pour cela que les russes ont renseigner ce errant UKR de la situation politique plus importante qui est la stabilité d’une algérie, et non sa destabilisation.
    Les intérêts plus important que ceux des berberes, prime. Et c’est la réalité qui gouverne le monde.
    Si les berberes se battaient prenaient les armes pour attirer l’attention du modne entier se serait une autre histoire. Mais il semble que les berberes ne considèrent même pas d’important leur revendication ethnique, politique, alors c’est secondaire tertiaire.

    La vie c’est se battre, c’est le dynamisme et l’action, pas la paresse, la lâcheté, les commérages.
    En 1962, les berberes ont participer à la guerre de libération de l’algérie, non pour des intérêts nationaliste mais par motivation islamique, en effet le vecteur de rassemblement logique était le combat contre le mécréant.

    Les berberes sont capable de prendre les armes, uniquement pour le coran.
    En dehors du coranisme, les berberes ne veulent pas prendre les armes pour la liberté, pour la construction de lendemain meilleur, pour se définir soit même.
    Les berberes ont perdu tout sens de la raison, depuis trop longtemps que seul l’islam leur donne l’envie de se battre.

    Les arabes de palestine se battent versent leur sang, rien qu’à cause du coran. Sans le coranisme, ces arabes seraient aller se refaire une vie… arabe… dans l’un des 57 pays arabo-musulmans que compte la planète.

    En 1830 commença la colonisation de l’afrique du nord par la république de paris, pour leur agencement politique de la région, les républicains pariséens, privilégièrent l’arabe et non le berbere.
    Les européens sont traitre faux cul ils ne sont pas les amis des africains.
    Le franc-maçonnisme a modelé leur mode de pensé pour être pro-finance, pro-cupidité, pro-intérêt véreux. C’est tout ce qui intéresse l’occidental moyen comme élitiste. être occidental s’être être tenu par les couilles.

    Le problème avec ceux qui parlent en notre nom, c’est qu’ils racontent l’histoire dans un sens, qui nous desservent, entretiennent les illusions d’un secours étranger (occidental LOL) pour notre cause, et encore aussi nous incite à la non violence face à des adeptes de la violence historique, et de la violence politique, et de la violence policière, et de la violence économique, et de la violence financière, et de la violence linguistique, et de la violence culturelle, et de la violence mediatique, et de la violence militaire… ça fait beaucoup de violence contre lequel le berbere a à se battre et que fait au juste le berbere ?

    il se plaint, ne fait que parler, parler écrire parfois et encore parler.

    La violence arabe sur l’afrique du nord est stratifiée, augmenté, superposé et établi depuis si longtemps que s’en est devenu banal…normal.

    Invoqué le peuple corse, qui se bat pour son identité, et qui eut former des milices(terrorisme corse, terrorisme basque, terrorisme kurde, terrorisme irlandais IRA, terrorisme arabe de palestine…) et pris les armes pour s’affirmer contre l’antagoniste parisien, et vers le monde, est malavisé, puisque les berberes ne veulent pas se battre, ne savent pas se battre, sont incapable de comprendre qu’il y a des choses pour lesquel il vaille de verser son sang.

    Alors ils ne savent que parler et se laisser mener par des bonnie-menteurs qui leur dictent mediatiquement ou en rassemblement populaire d’attendre que les puissants qui ont d’autre chat à fouetter, et adore tellement le pétrole, viennent les sauver.

  3. « L’occident, sur lequel l’espoir de la Kabylie repose ». !!

    Pareil article est un symptôme d’un infantilisme sournois et une attitude humiliante à l’égard de tous les Kabyles libres et intègres.

    L’histoire doit donc se répéter ? que le berbère de Kabylie cherche un soutien à son statut inférieur devant les nouveaux maitres du monde !! ?

    Comment peut-on se couvrir de honte et laisser entendre que l’occident a un quelconque intérêt à intervenir en faveur de Kabylie ? l’occident est un acteur majeur dans la souffrance qu’il fait subit aux peuples du monde, dés lors qu’il y’a une ressource convoitée sous les sols de pays tel le Yémen, l’Irak ou la Libye, l’arrogance et l’horreur est au rendez-vous contre les peuples aspirants à la liberté et la leurs souveraineté.

    La Kabylie n’a rien d’intéressant qui peut soustraire les faveurs de l’occident, à moins d’en faire de la Kabylie – à la manière Kurde – un terreau favorable au harcèlement Sioniste contre le gouvernement Algérien, à cela le Caca-byle est toujours disponible avec beaucoup d’enthousiasme, comme il peut même aller mourir pour la terre de sa femme mais pas pour celle de ses ancêtres !!

  4. bonjour monsieur abid

    malheureusement on ne peut laisser les frontieres disparaîtree les une sinon on aurait micro etat sur micro etat et pour vivre comment?
    COMMENT FAIRE UN ETAT KABYLE si les chaouis les mozabites les touareg sont dissemines sur le sol algerien AVEC EN OUTRE UNE DIFFERENCE ENTRE les differentes communautes amazigh de par leurs traditions le parler local..ETC…
    Un etat qui rassemblerait des communautes eloignees de milliers de kilometres est il viable?SI LA KABYLIE SE S2PARE ALORS CHAOUIS mozabites vont reclamer leur independance
    et comment assumer une kyrielle d’etats?
    VOUS Y AVEZ PENSE MONSIEUR ABID?
    qUEL SERAIT LE RESULTAT DUNE AUTONOMIE LOCALE POUR LA CORSE
    EGALEMENT ,
    plutot dramatique je pense…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici