Kabylie : la bibliothèque Ibn Khaldoun transformée en mosquée

Vgayet (Kabylie) L’‘inauguration d’une mosquée dans l’ancienne bibliothèque historique de la Casbah de Vgayet, le 14 mars 2024, a provoqué une vague de réactions indignées au sein de la population locale et des militants kabyles. Cette décision, perçue comme une instrumentalisation politique et religieuse d’un site historique, ravive les tensions autour des questions d’identité, de religion et de liberté d’expression en Kabylie et en Algérie. L’inauguration de la mosquée Ibn Khaldoune dans la Casbah de Vgayet a été saluée par les islamistes comme un événement historique. D’après-eux reprise de la prière du vendredi après 191 ans d’interruption est perçue comme une victoire symbolique et un retour aux sources religieuses.

Symbole d’une arabisation et d’une islamisation forcée

Pour Mira Moknache, militante kabyle, la transformation de la bibliothèque en mosquée s’inscrit dans une stratégie du régime algérien visant à homogénéiser la société et à effacer les particularités culturelles de la Kabylie. Cette vision est partagée par de nombreux Kabyles qui voient dans cette décision une tentative de les assimiler et de nier leur identité.

Un patrimoine culturel sacrifié

Kader Sadji, ancien animateur du Café Littéraire de Bejaia, s’interroge sur la nécessité d’une mosquée supplémentaire dans une ville qui en compte déjà une quarantaine. Il souligne que la Casbah de Vgayet, un site historique classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, devrait être un lieu de mémoire et de culture, ouvert à tous et non dédié à une seule religion.

Confiscation de l’espace public et marginalisation

La transformation de la bibliothèque en mosquée est perçue comme une confiscation de l’espace public et une négation de la soif de savoir et d’émancipation de la population kabyle. Cette décision renforce le sentiment d’oppression et de marginalisation d’une communauté déjà fragilisée par des années de discrimination et d’injustice.

Un symbole de résistance

Face à l’indignation et à la colère des Kabyles, la bibliothèque de la Casbah de Vgayet est devenue un symbole de résistance contre l’oppression et l’assimilation. La mobilisation de la population et des militants kabyles montre leur détermination à défendre leur identité et leur patrimoine culturel.

L’inauguration de la mosquée de Vgayet est un événement à la portée symbolique importante qui risque d’exacerber les tensions entre le régime algérien et le peuple kabyle colonisé dans son propre pays la Kabylie. Cette décision soulève des questions fondamentales sur la liberté de conscience, le respect des minorités et la place de la religion musulmane politisée en Kabylie.

Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Articles: 578

Un commentaire

  1. Je pense qu’il faut lire Ibn Khaldoun la dynastie musulmanes de l’Afrique septentrionale pour comprendre comment Ibn Khaldoun apprécie les arabes..? En particulier les bnou Hillals alias Gavla dont certains vivent encore en Kabylie arrivaient au 11 em siècle ils vivent encore dans leurs tentes « difficiles d’évoluer « 
    Par conséquent à propos de ce centre culturel transformé en mosquée je pense que les Kabyles de services pour plaire à leurs maîtres sont pour quelques choses… Quand Judas avait reçu ses 32 deniers pour sa trahison l’histoire nous apprit qu’il s’est suicider… N’oublions pas la culture peu se faire à partir de chez soit par la lecture , aussi s’intéresser aux passé glorieux de nos ancêtres comme Vgaeth ville jadis du grand savoir avant l’époque Romaine durant l’époque Romaine mais le glas avait sonné pour cette ville à l’arrivé des arabes au 7em siècle qui l’ont pillée et brûlée dont aujourd’hui il n’y a plus de traces des Églises du 3em siècle après J.C .
    Restons optimiste cela fait 14 siècles que nous vivons d’espoirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.