Feux de forêt en plein hiver en Kabylie : entre écocide et répression

Les récents feux de forêt qui ont frappé la Kabylie au début du mois février ont de nouveau semé la dévastation, cette fois en plein hiver. Cependant, au-delà des dégâts écologiques, une ombre plus sombre plane sur la Kabylie avec la montée en puissance de la présence militaire, suscitant des inquiétudes parmi les habitants.

Si les causes exactes des incendies n’ont pas encore été déterminées, l’hypothèse criminelle est privilégiée. La population locale, déjà meurtrie par les précédents épisodes de feux de forêt, voit dans ces actes de destruction un sabotage délibéré de son environnement et de son patrimoine.

Le Mouvement pour l’Indépendance de la Kabylie accuse de son côté le régime algérien. Axel Belabbassi, proche conseiller du président kabyle Ferhat Mhenni, a accusé le régime algérien d’avoir « provoqué cet incendie dans le cadre de la politique de la terre brûlée menée par ce pays, cet incendie coïncide avec le moment où les voix s’opposant à la politique des dirigeants algériens dans la région de Kabylie sont devenues plus fortes.»

Un incendie a ravagé la zone de Barbacha dans la nuit du 9 février au 10 février. Des témoins ont affirmé avoir vu des individus suspectés d’être des agents du régime algérien allumer des feux.

Plusieurs villages ont été touchés aussi bien dans wilayas de Tizi Ouzou et de Bgayet. Des dizaines d’hectares de forêts et de maquis ont été ravagés.

L’ampleur du sinistre est difficile à déterminer car les informations provenant de la Kabylie soumise à une chappe de plomb sont souvent fragmentées et peu relayées.

L’avenir de la Kabylie se joue aujourd’hui, de nos médias kabyles également. Laisser la région sombrer dans l’écocide et la répression serait une tragédie humaine et une perte inestimable on seulement pour la Kabylie mais aussi pour la biodiversité mondiale.

Seul un engagement ferme et concerté permettra de sauver la Kabylie et d’offrir à ses habitants un avenir digne et durable. L’heure est à l’action, avant que le silence ne devienne complicité et que les cendres ne recouvrent définitivement l’espoir.

Un commentaire

  1. En ce moment une vidéo circule de Tik Tok en Kabylie qui Mouloud l’anniversaire de mahomet, bien sûr chacun est libre de croire ou ne pas croire, mais les maîtres à pensé kabyles auraient du instauré l’anniversaire de Kocila quand il avait décapé Okba pour venger la décapitation de Reine Dehya « Kahina pour Les bédouins « . Je pense ça sera une grande fête populaire en évoquant notre vrai ancêtre Kocila …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.