En débat : la Kabylie face à l’État-nation arabo-islamique algérien

En débat : la Kabylie face à l’État-nation arabo-islamique algérien

La Coordination des Kabyles de France (CKF) et Tamazgha organisent une soirée avec projection suivie d’un débat autour de la Kabylie, intitulée "Kabylie - combat d’hier et d’aujourd’hui", le samedi 15 juin 2019 à 19h00 à Paris.

Le film de Samia Chala, intitulé "Kabylie au cœur de la révolte", revient sur les évènements qui ont marqué la Kabylie en 2001, évènements qui ont sérieusement saigné le pays kabyle et qui ont marqué un tournant dans la lutte que mène la Kabylie face à l’État-nation arabo-islamique algérien depuis 1962.

Les animateurs de la Coordination des Kabyles de France exposeront les objectifs de la structure créée en mars 2019.

Kabylie : au cœur de la révolte

Un film de Samia Chala
produit par "Article Z" (Paris, 2001)
Film documentaire - 26 min.

Projection suivie d’un débat :
Kabylie : combat d’hier et d’aujourd’hui
Samedi 15 juin 2019 à 19h00

Local associatif,
12, rue du Moulin des Lapins,
75014 Paris.
Métro : Pernéty (Ligne 13)

Entrée libre

Contacts
Tel : 06.52.10.15.63.
E-mail : [email protected]

Cette projection est l’occasion de revenir sur les événements qui ont marqué la Kabylie lors du "Printemps noir" en 2001, mais également de débattre de "la situation ô combien inquiétante que traverse la Kabylie actuellement, dans un contexte où règne une agitation qui accompagne les tentatives de restructuration d’un État attaché à l’idéologie pour laquelle il doit son existence et à la corruption qui forme le socle de sa "philosophie".
En effet, les atteintes aux libertés, le harcèlement de militants kabyles, notamment les militants souverainistes, les attaques systématiques aux repères et au patrimoine kabyle, l’islamisation et arabisation parfois obscènes de l’environnement, l’introduction organisée de phénomènes de débauche (drogue, prostitution,...), l’instauration de la violence,... autant d’éléments qui interpellent et qui ne peuvent nous laisser indifférents. Que l’on soit en Kabylie ou ailleurs, il est de notre devoir d’agir afin d’éviter l’irréparable."

La réalisatrice, Samia Chala, d’origine kabyle, parlant le kabyle, a suivi Mohand, un de ces jeunes qui ont démarré les émeutes du Printemps Noir (avril 2001), dans son village, Avizar, à une cinquantaine de kilomètres de Tizi-Ouzou, pour comprendre les raisons de la révolte kabyle en 2001.
Grâce à ses origines et à sa connaissance du "terrain", la réalisatrice, Samia Chala, a pu filmer sans aucune escorte policière et, de ce fait, réaliser un document exceptionnel.

Rubrique
French