Qu'est-ce qu'être Kabyle ? Évoluer dans sa kabylité

Le Kabyle (Azwaw), est celui ou celle qui est originaire de Kabylie, qui vit en Kabylie en Afrique du Nord, combat pour la sauvegarde de sa langue et de son identité.

L'ire d'une récalcitrante

L'ire d'une récalcitrante

Vous m'avez violé et voilé,  vous m'avez conduit dans l'errance et l’incertitude. Votre liberté m'a incarcéré et votre logique m'a ôté la raison de vivre. Votre hymen a préparé mon trépas. Ma candeur et ma détresse ont servi votre félonie. Votre cynisme vachard, votre turpitude suscite l'ire d'une récalcitrante.
C'est la désolation, la torpeur et le repli d'un être en perte d'identité , sans existence, éperdu dans le grand désert de l'intolérance.

Shamy Chemini : «Je suis Kabyle et pour l’indépendance de la Kabylie»

Shamy Chemini : «Je suis Kabyle et pour l’indépendance de la Kabylie»
«Je pense qu’il est nécessaire d’exprimer ma pensée avant que le pouvoir assassin ne porte atteinte à ma vie comme il l’a déjà fait pour des Kabyles de grande valeur, notamment Matoub Lounès. En préambule, une évidence, mais qu’il est bon de répéter, je ne suis pas raciste ! Pour moi, il n’existe qu’une seule race, la race humaine. Ma vision est universelle, à condition que toutes les pensées des êtres humains soient englobées. Je suis plus besogneux que talentueux, solitaire, écologiste et surtout, je ne supporte pas l’injustice. C’est une des raisons pour laquelle je tiens à redire, expliquer, pourquoi je suis pour l’indépendance de la Kabylie.»

Le ras-le-bol d’un comédien kabyle en France

Mokrane Neddaf
Je ne sais pas comment vous expliquer un rejet pareil, même dans la culture entre les deux peuples qui ne parlent pas la même langue. Je suis comédien, certains parmi vous sont venus me voir, en Kabylie et ici en France, dernièrement à la fin de l’année passée. J’ai donné deux spectacles consécutifs au café Royal Est à Paris dans le 10° Arrondissement. Mon spectacle intitulé: "Un Parisien Kabyle" relate la vie d’un kabyle qui a fui la dictature du régime arabo terroriste faisant face à une autre vie sous d’autres cieux. Le spectacle a été écrit en deux langues kabyle et français, mise en scène par moi-même.

Réflexion sur la pluralité algérienne

Le concept d’algérianité suppose la pluralité et la diversité de sa composante pleine et entière sans distinction et prédominance aucune ainsi que le rejet  de toute forme d’unicité d’où qu’elle vienne et sous toutes ses formes, identitaires, linguistiques, religieuses, culturelles et autres. Il est le point cardinal de toute ligne organisationnelle pour une Algérie tournée vers l’avenir avec tous ces enfants unis.

Karim Akouche :« Se déclarer Kabyle : c'est s'affirmer, commencer à exister, décoloniser nos terres, bâtir la Kabylie... »

Karim Akouche est un jeune écrivain Kabyle devenu très connu d'abord par la qualité de ses textes et par son engagement à dénoncer l'oppression dont fait l'objet son peuple. Il est aussi artiste et réalisateur de pièces de théâtre dont l'avant-dernière a remporté un grand succès dans le monde théâtral " Qui viendra fleurir ma tombe"? Son dernier livre "Allah au pays des enfants perdus" l'a propulsé parmi les écrivains les plus adulés du Québec. Avec sa nouvelle pièce "Toute femme est une étoile qui pleure", il vient encore une fois, dénoncer la domination et la maltraitance des femmes dans le monde. Nous avons eu le plaisir de rencontrer Karim Akouche et nous lui avons posé quelques questions.

Qu'est-ce qu'être Kabyle aujourd'hui ?

Est ce celui qui est resté en Kabylie et qui constate chaque jour que Dieu fait l’érosion de sa culture? Est-ce celui qui est parti et qui a oublié de regarder dans le rétroviseur pour oublier là où il a toujours été? Qui des deux a raison ? Est ce celui né à Alger avec des parents qui lui ont transmis sa langue maternelle et qui aujourd’hui apprend à ses enfants qu’ils n’ont que faire d’une langue « morte ». Est-ce l’expatrié, parti loin de chez lui, pour une raison ou une autre, et qui revient avec une progéniture ne parlant aucun mot de sa langue maternelle. Papa est trop occupé pour lui apprendre cela. Est-ce le converti et qui croit que cela suffit pour que la Kabylie aille bien et mieux? Est-ce celui qui s’accroche a son islamité quitte à renier sa langue, lui le crédule, qui mélange langue et religion ?

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours