Origine et caractère particulier de l’Amazigh ou Kabyle

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Léon Pax – N°3, Tizi-Ouzou, 20 mars 1887

3. — Origine et caractère particulier du Berbère ou Kabyle. (Suite)

A ces quelques indications, données au point de vue ethnologique, ajoutons que le Kabyle doué d’un caractère belliqueux, est naturellement porté àl’indépendance. Cette tendance se manifeste dans leurs relations. On cite cet acte d’un Beni-Djcimad (At Jennad) qui traversait une rivière torrentueuse et se voyant sur le point d’être emporté tira son sabre en disant: « Prends garde, rivière ! oserais-tu bien t’attaquer à un Beni-Djennad (At Jennad) ?…

Le Kabyle n’est pas d’une haute stature, mais il est généralement bien fait, nerveux et très robuste : son teint communément brun est presque blanc dans certaines tribus qui habitent les contreforts les plus rapproché du massif montagneux du Djurjura. Beaucoup on les yeux bleus et les cheveux blonds ; les traits du visage moins allongé que celui de l’Arabe, sont peu réguliers mais expressifs ; ses gestes sont vifs, sa démarche fière et sa voix sonore est plus agréable à écouter que les sons gutturaux sortis du gosier de l’Arabe.

Le costume est de la plus grande simplicité ; il se compose d’une calotte blanche ou rouge, d’une chemise de laine à manches courtes, le plus souvent faite avec une pièce de cotonnade et serrée à la taille par une ceinture de cuir à boucle de métal. Cette chemise qui dépasse à peine les genoux est recouverte d’un burnous également en laine, qui lui sert de manteau aussi bien’que de couverture pour la nuit. Ses jambes sont nues et ses pieds sont chaussés de bandes de cuir affectant la forme du Cothurne, usité autrefois chez les Grecs et les Romains, et attachées à la cheville par des cordons d’alfa.

La condition de la femme Kabyle se rapproche sensiblement de celle des Européennes. Elle est libre, considérée, alors que la femme arabe, cachée avec un soin jaloux à tous les regards, est placée dans un état d’infériorité pénible relativement aux droits de l’homme son seigneur et maître…. La Kabyle, très-bien dotée sous le rapport de la beauté ne le cède pas beaucoup à nos plus gracieuses Européennes lorsqu’elle est bien mise. Elles s’habillent avec autant de simplicité que les hommes: leur belle chevelure flotte sur les épaules ou bien rattachée en nattes. Elle est arrangée avec art sur la tête qu’elles recouvrent d’une coiffure aux couleurs vives, semblable à un bonnet phrygien et d’un effet charmant. Elles ne se voilent pas le visage comme les femmes Arabes, au contraire, elles vont librement partout, et dans la maison prennent part à toutes les occupations, aux moindres détails de la vie comme aussi à tout le bien être de la famille. Elles ont l’habitude fâcheuse, il faut le dire cependant, de se tatouer le front, les joues, les bras, les jambes, de petits dessins bizarres qui produisent un effet original sans les enlaidir (ticrad. tatouage,) des anneaux de cuivre d’argent parent leurs bras.

LÉON PAX

La Kabylie Pittoresque

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici