Accueil A Vava Inouva (Idir) - paroles traduites

    A Vava Inouva (Idir) – paroles traduites

    0
    A vava Inouva

    Partager, c'est prendre soin de notre culture !

    La berceuse « A Vava Inouva » écrite par le poète Ben Mohamed et composée en 1973 par Idir, serait inspirée du conte kabyle Le Chêne et l’Ogre présent dans l’œuvre de Taos Amrouche (Le Grain Magique – Editions Maspero 1969).

    A Vava Inouva (Mon Petit Papa)

    Txilek elli yi n taburt a Vava Inouva
    Je t’en prie père Inouba ouvre-moi la porte
    Ccencen tizebgatin-im a yelli Ghriba
    O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
    Ugadegh lwahc elghaba a Vava Inouva
    Je crains l’ogre de la forêt père Inouba
    Ugadegh ula d nekkini a yelli Ghriba
    O fille Ghriba je le crains aussi.

    Amghar yedel deg wbernus
    Le vieux enroulé dans son burnous
    Di tesga la yezzizin
    A l’écart se chauffe
    Mmis yethebbir i lqut
    Son fils soucieux de gagne pain
    Ussan deg wqarru-s tezzin
    Passe en revue les jours du lendemain
    Tislit zdeffir uzetta
    La bru derrière le métier à tisser
    Tessallay tijebbadin
    Sans cesse remonte les tendeurs
    Arrac ezzin d i tamghart
    Les enfants autour de la vieille
    A sen teghar tiqdimin
    S’instruisent des choses d’antan

    Txilek elli yi n taburt a Vava Inouva
    Je t’en prie père Inouba ouvre-moi la porte
    Ccencen tizebgatin-im a yelli Ghriba
    O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
    Ugadegh lwahc elghaba a Vava Inouva
    Je crains l’ogre de la forêt père Inouba
    Ugadegh ula d nekkini a yelli Ghriba
    O fille Ghriba je le crains aussi

    Tuggi kecment yehlulen
    La neige s’est entassée contre la porte
    Tajmaât tettsargu tafsut
    L'”ihlulen” bout dans la marmite
    Aggur d yetran hejben
    La tajmaât rêve déjà au printemps
    Ma d aqejmur n tassaft
    La lune et les étoiles demeurent claustrées
    Idegger akken idenyen
    La bûche de chêne remplace les claies
    Mlalen d aït waxxam
    La famille rassemblée
    I tmacahut ad slen
    Prête l’oreille au conte

    Txilek elli yi n taburt a Vava Inouva
    Je t’en prie père Inouba ouvre-moi la porte
    Ccencen tizebgatin-im a yelli Ghriba
    O fille Ghriba fais tinter tes bracelets
    Ugadegh lwahc elghaba a Vava Inouva
    Je crains l’ogre de la forêt père Inouba
    Ugadegh ula d nekkini a yelli Ghriba
    O fille Ghriba je le crains aussi

    A vava i nouva en breton !
    Duo Idir et Zahra n Soumer
    Duo Idir et Karen Matheson

    AUCUN COMMENTAIRE

    LAISSER UN COMMENTAIRE

    S'il vous plaît entrez votre commentaire!
    S'il vous plaît entrez votre nom ici