Décès de Nna Aldjia, la mère de Lounès Matoub

0
Nna Aldjia

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

La mère de Lounès Matoub, que tout le monde appelle affectueusement Nna Aldjia, vient de nous quitter à l’âge de 89 ans.
Le Congrès Mondial Amazigh salue la mémoire de Nna Aldjia et exprime ses condoléances les plus sincères à sa famille, à toutes celles et ceux qui l’ont aimée et à tous les Hommes Libres.

Nna Aldjia partageait avec son fils l’amour de Tamazight et l’esprit libre et révolutionnaire. Comme lui, elle était rebelle, elle aimait sa Kabylie et n’admettait pas les injustices. Elle était très proche de son fils qu’elle encourageait en assistant à ses concerts. Aux côtés de Lounès, elle est souvent montée sur scène pour émouvoir le public avec un acewwiq, cette poésie populaire chantée à capella dans la plus pure tradition kabyle.

Après l’assassinat de Lounès Matoub, elle n’a jamais cessé de réclamer la vérité sur les circonstances exactes de la mort de son fils, en vain. Les autorités algériennes n’ont jamais accepté qu’une enquête indépendante puisse être menée pour établir les faits.

Finalement, Nna Aldjia est morte sans savoir qui a tué son fils ce 25 juin 1998 à Tala-Bunan, sur la route qui mène à Tawrirt Mussa, le village de la famille Matoub, en Kabylie.

A ce jour on ne sait qui, des islamistes ou les services algériens, a tué le chanteur et défenseur de la langue et de la culture amazighes.

De manière tout à fait naturelle, Nna Aldjia incarnait la personnalité et les convictions profondes de son fils. C’est pourquoi les millions d’admirateurs du chanteur manifestaient autant d’attachement et de respect à la mère de Lounès Matoub.


Sgunfu deg talwit a nna aljia
Sgunfu deg talwit a Nna Aldjia.
Repose en paix Nna Aldjia.
Paris, 26/10/2970 – 7/11/2020

Les coprésidents du Congrès Mondial Amazigh
Kamira Nait Sid – Khalid Zerrari

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici