Home Le direct - l'actualité en temps réel Mise au point du CMA sur un rassemblement politique au Maroc

Mise au point du CMA sur un rassemblement politique au Maroc

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Le 13 juillet 2019, Said Ait Berri, membre du Conseil Fédéral du Congrès Mondial Amazigh (CMA), a participé à une réunion politique publique au village de Bakrit dans la région de l’Atlas au Maroc, organisée par le parti «Rassemblement National des Indépendants», en présence de M. Aziz Akhanouch, président de ce parti et Ministre de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts.

Au cours de cette réunion, Said Ait Berri a déclaré notamment que «le mouvement amazigh du Maroc et le Congrès Mondial Amazigh vont travailler la main dans la main avec M. Akhanouch».

Le Bureau du Congrès Mondial Amazigh tient à préciser que le CMA n’était pas invité à ce meeting politique, que Said Ait Berri n’était aucunement mandaté ni pour y participer, ni pour prendre la parole au nom du CMA. Il s’est exprimé en son nom personnel et non au nom du Congrès Mondial Amazigh et par conséquent ses propos n’engagent que sa personne. Said Ait Berri qui a de ce fait commis une grave maladresse susceptible d’entrainer des répercussions négatives sur l’image du CMA, doit impérativement publier un correctif à sa déclaration. Par ailleurs, le CMA se réserve la possibilité de lui appliquer une des sanctions disciplinaires prévues au règlement intérieur.

Le Bureau du CMA rappelle que l’article 3 des statuts du CMA indique que «le Congrès Mondial Amazigh est une organisation non gouvernementale internationale, indépendante vis-à-vis des gouvernements et des organisations politiques». L’indépendance du CMA est à la fois un principe essentiel et une valeur fondamentale précieux et non négociables.

Cela étant, le CMA n’est pas fermé au dialogue notamment avec les gouvernements ou les organisations politiques, mais à condition que celui-ci soit engagé par les instances du CMA dûment mandatées, dans un cadre transparent et dans le respect mutuel.

Le Bureau du CMA déplore le fait que cet incident ait été exploité malhonnêtement par certains, pour lancer des attaques gratuites contre le CMA dans son ensemble. Le CMA est toujours à l’écoute des peuples Amazighs mais ignore les tumultes médiatiques surtout lorsque leurs auteurs sont malintentionnés.

Dans ses prises de position comme dans ses actes, le CMA est et restera une ONG de défense et de promotion des droits et des intérêts politiques, économiques, sociaux, culturels et linguistiques des Imazighen et il entend poursuivre sa mission de manière déterminée quelles que soient les embûches rencontrées.

Le CMA n’a pas pu réagir plus rapidement sur ce sujet car un nombre important de ses membres étaient engagés dans la session du Mécanisme d’experts des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones qui s’est déroulée du 15 au 19 juillet 2019 au Palais des Nations à Genève.

Paris, le 10/07/2969 – 22/07/2019

Le Bureau du CMA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici