Lettre ouverte à Karim Tabbou

14
Lettre ouverte à Karim Tabbou

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

Le Bureau du Congrès Mondial Amazigh adresse une lettre ouverte à Karim Tabou, porte parole de l’UDS (Union démocratique et sociale) le Jour du drapeau amazigh.

M. Karim Tabbou

Porte parole de l’Union démocratique et sociale

Algérie

M. Tabbou,

Le 21 mars dernier, lors d’une conférence que vous avez animée à l’université Mouloud Mammeri de Tizi-Wezzu, vous avez déclaré en français, de manière assez ostentatoire, en haussant la voix et en vous mettant subitement debout, « moi, mon drapeau, c’est ce drapeau » en brandissant le drapeau algérien. Vous réexpliquez ensuite en arabe, que ce drapeau est le vôtre, qu’il contient le sang des martyrs et que « nous ne changerons pas notre drapeau contre un autre drapeau ». Séquence pathétique qui témoigne de votre rejet de l’autre et de votre haine de soi ! Question M. Tabbou : qui vous demande de changer de drapeau ? Vous êtes algérien, le drapeau algérien vous plait, grand bien vous fasse. Et « l’autre » drapeau dont vous parlez mais sans le désigner clairement, c’est le drapeau amazigh dont il s’agit ? Et que vous soyez Amazigh ou pas, pourquoi refuser l’existence de « l’autre drapeau » surtout que l’amazighité est reconnue en Algérie y compris de manière officielle ? Pourquoi dans ce contexte l’emblème amazigh ne serait-il pas également reconnu et respecté ? Où avez-vous perdu votre sens de l’équité, de la justice, de la démocratie, M. Tabbou ?

Quelques semaines plus tard, le général Gaid Salah qui gouverne aujourd’hui l’Algérie d’une main de fer, affirme exactement la même chose : « l’Algérie n’a qu’un seul drapeau » et il décrète que désormais, il n’admettra aucun autre drapeau dans les manifestations publiques. La police algérienne exécute les ordres du général et met en prison 41 personnes. Ne pensez-vous pas M. Tabbou, que le général s’est inspiré de vos propos tenus à Tizi-Wezzu ? Vous voilà donc à présent l’allié objectif du général dont vous prétendez être un farouche opposant.

Le 21 juin dernier, sur une chaine de TV arabe, disponible sur YouTube, vous en remettez une couche en rappelant avec insistance que « le peuple algérien a un seul emblème, c’est le drapeau algérien ». Vous avez donc inspiré le général et ensuite vous le soutenez après qu’il ait jeté en prison 41 personnes au motif qu’elles ont porté le drapeau amazigh. Implicitement vous êtes donc d’accord avec le fait que ces 41 personnes méritent d’être en prison pour port du drapeau amazigh ?

Et vous vous dites pour la « révolution » ? pour le changement radical du système ? pour de « nouvelles idées » ? pour une « nouvelle Algérie » ? pour une « Algérie du changement » ? une « Algérie des libertés » ? Dans votre discours devant les étudiants de l’université de Tizi-wezzu, vous prônez la « fraicheur mentale », celle d’être « à jour avec la pensée actuelle, avec le savoir actuel, avec les instruments actuels » ? Vous dites qu’il ne faut pas rester « figé » sur le passé et en même temps vous ne voulez pas en sortir M. Tabbou, vous restez cramponné au « 1er novembre 1954 », avec vos vieilles « constantes » comme GS et sa clique, avec votre drapeau algérien, que vous décrivez comme « imbibé du sang des martyrs ». Qu’en savez-vous M. Tabbou, vous qui êtes né bien après l’indépendance ? Les anciens vous ont raconté ? Les anciens nous ont raconté à nous aussi et ils nous ont dit qu’ils se sont battus contre les injustices du colonialisme français et pour leur liberté et non pour un drapeau qu’ils ont découvert après l’indépendance. Ils nous ont dit aussi que s’ils savaient à ce moment-là qu’ils se battaient pour cette Algérie qui opprime aujourd’hui leur langue et leur culture et qui opprime leurs enfants, ils n’auraient pas fait la guerre contre la France. Et les jeunes gens d’aujourd’hui qui vivent l’oppression et le désespoir, que disent-ils à leurs ainés ? Ils leur disent pourquoi avez-vous chassé la France pour nous laisser sous un « pouvoir maffieux et assassin » ? Question objective et lucide. Que répondez-vous à ces jeunes M. Tabbou ?

Pour revenir au drapeau amazigh, nous les Amazighs, nous sommes profondément démocrates et par conséquent nous ne voulons rien imposer à personne, ni notre drapeau, ni notre langue, ni rien d’autre mais nous ne voulons pas non plus qu’on nous impose quoi que ce soit. Nous résisterons donc toujours à tous les diktats, à toutes les formes de domination, à toutes les formes de colonisation, comme nous l’ont fait nos glorieux ancêtres. En tant qu’Amazighs d’Algérie, que nous soyons Kabyles, Mozabites, Chawis, Touaregs, Chenouis ou autres, avec nos sœurs et frères des autres pays de Tamazgha, nous nous sommes donnés un emblème et nous disons aujourd’hui nous aussi, « notre drapeau c’est celui-là ! » Et pour nous, le drapeau amazigh unificateur des Imazighen, n’empêche pas que les différentes composantes de notre grande nation, de porter si elles le désirent, leurs drapeaux spécifiques : drapeau kabyle pour les Kabyles, drapeau chawi pour les Chawis, etc. Notre diversité ne nous fait pas peur, au contraire, nous la considérons comme une richesse. Et nous sommes persuadés que c’est l’oppression et la négation des spécificités et la violation des droits et des libertés qui créent la division et le désordre. De plus, que vous le vouliez ou pas, la démocratie et les droits humains auxquels je l’espère vous tenez, nous imposent de respecter les droits des peuples à disposer d’eux-mêmes.

Et si vous êtes réellement contre les idées figées et partisan de l’ouverture et des innovations, regardez autour de vous. Par exemple la Suisse, comparable à bien des égards à la Kabylie, elle est formée de plusieurs Cantons-Républiques fédérés possédant chacun son drapeau à côté du drapeau Suisse et quatre langues officielles sans que ce petit pays soit à feu et à sang. Au contraire, la Suisse est connue pour être un havre de paix ! Même la France pourtant mère du jacobinisme reconnait relativement sa diversité puisque les régions ont chacune son drapeau officiel et les partis politiques régionaux sont reconnus. La Corse bénéficie d’un statut particulier ainsi que l’Alsace et le pays Basque. Pourquoi l’Algérie devrait-elle rester « figée » sur l’ancien modèle français dont même la France ne veut plus ? Pourquoi la Suisse avec 41000 Km² est une Fédération et l’Algérie avec 2 millions de Km² une République ultra centralisée et négatrice de sa diversité ?

M. Tabbou, lorsque vous déclarez que vous êtes un démocrate et ouvert d’esprit, vous l’êtes certainement sur beaucoup de sujets mais visiblement vous ne l’êtes pas pour les droits des Amazighs. Et pourtant, vous vous dites Amazigh-Kabyle, mais n’est-ce pas là juste une façon de vous donner la légitimité de contrer les revendications légitimes et légales des Kabyles et des Amazighs en général ? N’est-il pas temps, M. Tabbou, de changer vraiment de logiciel de pensée ?

Les Amazighs dans leur diversité ont le droit de vivre librement et dignement sur la terre de leurs ancêtres. C’est une donnée intangible qu’il est impératif de prendre en considération si l’on veut bâtir un avenir meilleur en Algérie et dans toute la région nord africaine.

Nous avons décidé de vous adresser cette lettre ce 18/08/2969, correspondant au 30 août 2019, déclaré par les Amazighs « Jour du drapeau Amazigh ».

Bien cordialement,

Paris, 18/08/2969 – 30/08/2019

Le Bureau du Congrès Mondial Amazigh

14 Commentaires

  1. Je suis tout à fait d’accord. Pour moi ce qu’il fait c’est : renier son identité et ses origines pour gagner la confiance de la majorité arabe, cela biensur est la vraie hypocrisie inspirée du parti unique.

  2. C est tout a fait ce que je pense de ce Tabbou. En essayant d’ignorer le drapeau amazigh il pense peut qu il plaira a ses chefs pour être me futur président. Il se dit kabyle mais il ne s’ exprime que tres rarement au coeur même de la kabylie. Il n est pas du genre à apprendre ses leçons. Ouyahia est consorts ont suivi le même chemin, ils se sont retrouvés dans…… la poubelle de l’histoire.
    A bon entendeur…..

  3. Vous ne pouvez pas être plus amazigh que les autres. Karim tabou n’a jamais renié l’emblème amazigh, qui d’ailleurs appartient à tout les amazighs du monde cela reste donc votre interprétation. Mr Tabou est tout simplement contre les separatistes,que vous êtes, qui veulent prendre en otage toute une région.

  4. Mas Karim Tabou joue le jeu des Arabisés pour éspérer avoir leurs voix aux élections qui viendront plut tard. Il joue exactement le jeu de vieux Zi Lhoucine. Je n’aime pas parler des morts, mais pour mettre les choses en place. Ce qui vit et ressent Tabou face a lui même donc a son être amazigh, il le doit a son maitre Dda lhoucine ou Zi lhou. Ce Zi lhou, toute sa vie il avait mis en avant l’Algerie et non la Kabylie et je dirai même pour plaire en espérant attirer tous les renégats amazighs arabisés, il tenait le double langage : en Kabylie il dit une chose et hors Kabylie, il dit le contraire. Une jour, Zi lhou rencontre Yasser Arafat et s’était plein qu’on l’ai taxé de berbériste, lors de la guerre du Golf. Arafat lui répond, comme pour calmer un enfant qui pleure: « non vous êtes arabe ». Alors Tabou et tout les adeptes de si lhoucine ont suivit exactement son chemin dans le reniement ou dans la haine de soi. Vous avez tout vu comment il avait fini, a son enterrement il n y a eu que les Kabyles qui on accompagné dans sa dernière demeure. Alors, apparemment, cela n’a pas servi de leçon a ses militants. Je me rappellerai toujours, quand zi lhoucine fait un interview dans un journal algérien, il s’éloignait de sa région natal, comme pour fuir son identité et apparaitre algerien. il va au quotidien d Oran. Tabou a suivi le même chemin que son cheikh Zi Lhou. Continuer comme cela Mas Tabou, tu avancera avec les Arabisés en les encourageant a se renier surtout en leur donnant une assurance pour s’arabiser donc s ‘enfoncer encore plus dans leur reniement, leur aliénation séculaire. A Tizi Ouzou lors sa rencontre a l’université, il avait apporté « de l’eau au moulin » pour les renégats kabyle khalit arabophones zedi-mohs, algérois, et autres qui représente une plaie, un kyste, un corps étranger dans celui de l’amazighité en Algérie.

  5. Le drapeau amazigh ou « Annay n imazighen » , Selon Bessoud Md aarav, il disait : le drapeau amazigh permettait d unir, de rassembler tous les amazighs ». Effectivement le drapeau permettait d’unir de rassembler tout le monde. Le drapeau amazigh est celui qui uni rassemble pas celui qui divise. Toute personne qui se sent berbère et donc non arabe doit porter ce drapeau avec fierté. Nous remarquons que seuls les amazighophone le portaient, le brandissaient. Pourquoi les autres arabisés ne s’en réclamaient pas ? Curieux car ceux et celles arrêtes sont tous des amazighs de Kabylie. Pourquoi que a Alger par exemple les amazighs résidant dans cette localité ne le brandissaient pas ? Ont-ils peurs de Gaid ? Pourquoi manquaient ils de courage pour le faire ? Si des centaines de drapeaux etaient brandis a Alger ou en région arabisés, Gaid ne pourrait pas arrêter tout le monde. Alors désolidarité ou lâcheté ?

  6. Alors pourquoi renier et rejeter ce drapeau qui ne représente pas seulement un pays, mais, plusieurs. C’est-à-dire, toute l’Afrique du Nord avec ses millions de citoyens ?! Si ce n’est un rejet de l’identité amazigh dont il ne fait pas parti parce qu’il ne suffit pas de dire : « Je suis Chawi, Rifain, Kabyle ou autre, il faut l’ÊTRE et se battre pour elle !».
    Alors Samir pourquoi ne pas dénoncer celles et ceux qui brandissent le drapeau philistin (falstini, palestinien) qui est vendu en toute légalité en «  »âne-j’ai-ri » » et accroché par dizaines sur les devantures de certaines magasins ?!!!
    Est-ce un tabou pour M. Tabbou que de brandir le drapeau amazigh ? Pourquoi n’a-t-on pas mis derrière les barreaux le footballeur Feghouli qui avait brandi avec fierté un drapeau qui n’a rien à voir avec «  » l’âne-j’ai-ri » », lors du sacre en coupe d’AFRIQUE des nations, et NON de l’Arabie.
    De l’autre côté, de la même façon qu’on jette en prison des citoyens de cette cause, on condamne une toute jeune sportive, ainsi que son équipe dirigeante, qui a sorti l’emblème amazigh ?…
    L’Histoire vous rattrapera, c’est sûr !
    Vous sachant toutes et tous de farouches défenseur/e/s de la Palestine, de la Tchétchénie, du Kosovo et mêmes d’une peuplade Rohingya, inconnue jusqu’il y a quelques mois, vivant à l’autre bout du monde et farouches opposant/e/s à votre propre identité, je tiens à vous faire un tout petit aperçu de la VRAIE HISTOIRE dont le « ON » propagandistes islamo-arabo-musulman vous détourne.

    Lisez ceci : « Philistin, dans le grec ancien veut dire envahisseur, comme les arabo-musulmans en Afrique du Nord, qui avaient envahi cette région comme d’autres pays, be ssif / bi sayf (avec l’épée dans un main pour décapiter le peuple qui ne se soumet pas au coran, un manuel de colonisation, tenu dans l’autre main). Vous ne connaissez pas l’histoire de Goliath, le philistin (falastini) que le berger juif, David (Dawed), avait tué ? Dans le coran, il est voué à l’enfer avec ses mercenaires philistins (palestiniens). Oui, oui ! C’est écrit. Sauf que vous, qui vous croyez intelligents, sans rien SAVOIR, vous ne l’avez pas lu et vous préférez la méthode facile, celle de la propagande des incultes d’imams et autres pour vous guider tel du bétail, et encore lui, il résiste, qu’on dirige vers l’abattoir…»

  7. Tabbou cherche le koursi (la chaise).
    Tabbou ne peut se démarquer de l’arabisme….
    Tabbou joue un triple je (jeu): le pouvoir, les kabyles, les islamistes, à chacun il fait un clin d’oeil.

  8. Quelqu’un parmi les commentateurs a osé insinuer une critique sur feu Hocine Ait Ahmed , tout le monde sait et reconnait que Dda el ho a de son vivant été un homme politique redoutable et ce , jusqu’au jour de son enterrement où sa famille a giflé le pouvoir hypocrite en place par une interdiction d’accès au. cimetière familial ; sa force politique vient du fait qu’il est rassembleur et fervent défenseur de l’unité maghrébine alors que les commentaires que j’ai eu le regret de lire sont clairement séparatistes faisant le jeu et le bonheur de nos ennemis devenus nombreux . Karim Tabou n’a jamais renié ses origines , son amazighite , il est comme son idole : rassembleur pour faire tomber un régime composé de diables qui a toujours divisé pour régner .

  9. Nous vivons dans une dictature qui a confisqué la liberté l indépendance d’un peuple martyr on 62,le débat ou plutôt le combat du peuple qui a subi tant de violence est de prendre le pouvoir on toute transparence, si c est gagné on écoutera enfin le peuple et ses différentes aspirations, donc c’est pas le moment de se diviser pour un drapeau,pour moi tous les drapeaux ont leur place,à part celui des sionistes, moi j’essaie de percevoir nos intellectuels, nos forces vives qui ont réussi à mobiliser sans violences malgré les provocations,l’Algérie et son peuple est plus haut qu’ une histoire de drapeau

  10. J’ai commencé à lire la lettre, mais je n’ai simplement pas pu la finir, pourquoi ? parce que dès le départ il y a un problème d’interprétation, j’ai vu le discours de karim Tabou, je ne suis ni de son parti ni un fan de ce monsieur, j’ai écouté son discours sur le drapeau car il a fait une grande polémique, j’adhère tout à fait à son point de vu. Il ne parlait pas de l’emblème amazigh, mais du drapeau du MAK, il disait que son drapeau est celui de l’Algérie parce qu’il contient le sang des martyres, est ce un crime ? Cela veut il dire qu’il renie ses origines ? je ne le pense pas. Alors avant de pointer du doigt son discours, il faut d’abord ouvrir grand les oreilles, et accepter que les autres puissent avoir un autre point de vue. La lettre est au nom du congrès mondial amazigh, mais elle est teintée des idée séparatiste du MAK, on reconnait bien le langage, Juste un message à ceux qui sont convaincu par l’indépendance de la Kabylie, vous n’êtes pas la Kabylie et personne ne vous a mandaté pour parler en son nom. Arrêtez d’insulter tous ceux qui n’ont pas le même point de vue que vous, vous devenez pire que le pouvoir d’Alger. Je suis Kabyle mais par le respect que je doit à tous les martyres de la Kabylie, je ne céderai aucun brin de cette terre Algérie aux autres et surtout rien au pouvoir mafieux d’Alger.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici