Le CMA dans le viseur du pouvoir militaire algérien?

0
Le CMA dans le viseur du pouvoir militaire algérien?

Monsieur Mohamed Baghali

Directeur général de la radio algérienne

21, Boulevard des martyrs, Alger, Algérie

Monsieur le directeur,

La chaine 3 (francophone) de la radio publique algérienne que vous dirigez a donné la parole dans son émission « l’invité de la rédaction » du 22 août 2021 à 8h15, à M. Hassan Kacimi, présenté comme un « expert des questions géostratégiques et migratoires »[1]. Celui-ci a déclaré que « le Congrès Mondial Amazigh est passé sous la coupe du Mossad, des services secrets marocains et de certains pays étrangers ». Il a ajouté que « le Congrès Mondial Amazigh a un plan d’action subversif déployé dans tout le Maghreb ».

En réalité, Hassan Kacimi est un haut fonctionnaire du ministère algérien de l’intérieur et s’il est expert en quelque chose, il l’est surtout dans le domaine du mensonge. Ses propos ne sont que des élucubrations fantaisistes et farfelues sorties de la tête d’un agent de l’Etat qui applique bêtement la feuille de route du pouvoir militaire algérien consistant à diaboliser et à criminaliser les organisations amazighes et kabyles en particulier pour pouvoir justifier ses actes de répression. Ce plan diabolique est déjà appliqué puisque des dizaines de membres d’associations et de mouvements politiques Kabyles démocratiques sont déjà en prison sans motif légitime et d’autres sont activement recherchés.

Afin de répondre aux ragots et aux calomnies de M. Kacimi et éclairer les auditeurs de la radio algérienne, nous demandons, M. le directeur, de pouvoir bénéficier d’un droit de réponse, en présence dans vos studios à Alger ou à distance. Il est primordial que les Algériens sachent que le Congrès Mondial Amazigh (CMA) est une organisation non gouvernementale indépendante de tous les pouvoirs, créée par des Amazighs de tous les pays de Tamazgha (nord de l’Afrique) et de la diaspora dans le but de défendre ensemble leurs droits individuels et collectifs. Le CMA s’appuie principalement sur le droit international et collabore avec les instances internationales dont l’Algérie est membre, telles que l’ONU, l’UA, l’Unesco, la Conférence des Nations Unies sur le Climat (CNUC) et autres organisations inter-gouvernementales. Il est également important que le public algérien sache que les activités du CMA en Algérie ont toujours été arbitrairement interdites ou empêchées par les autorités algériennes, bien qu’elles soient tout à fait légales.

Nous espérons que vous accéderez à notre demande en respect pour le droit, pour la vérité et pour les auditeurs de votre média.

Veuillez agréer, Monsieur le directeur, nos meilleures salutations.

Paris, 11/08/2971 – 23/08/2021

Belkacem Lounès

Professeur d’Economie

Ancien Président et actuel Secrétaire Général du CMA

Membre du Mécanisme d’Experts de l’ONU sur les droits des peuples autochtones (2018-2021)

Zone de Texte: Congrès Mondial Amazigh – Organisation Internationale Non Gouvernementale
 JO Rép. Fr. du 18/10/96 – Siret 402 775 720 00012
Membre expert et Coordinateur du Groupe de Travail sur les droits des peuples autochtones de la Commission Africaine des droits de l’homme et des peuples de l’Union Africaine (2016-2021).


[1]  « La poudrière du moyen orient se déplace vers le Maghreb, alerte l’expert Hassane Kacimi »

https://www.radioalgerie.dz/news/fr/article/20210822/216668.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici