Halte à la répression brutale en Kabylie !

Halte à la répression brutale en Kabylie !

Le 10 mars de chaque année est une journée de commémoration de l’interdiction de la conférence sur « les poèmes kabyles anciens » que devait donner l’écrivain Mouloud Mammeri le 10 mars 1980 à l’Université de Tizi-Wezzu, en Kabylie. Cette interdiction arbitraire avait suscité l’indignation et la révolte généralisées du peuple kabyle. L’armée algérienne était alors intervenue avec une grande brutalité, faisant plusieurs dizaines de blessés et de très nombreuses arrestations, notamment le 20 avril 1980. Depuis, cette période porte le nom de Tafsut Imazighen, le printemps amazigh, célébré chaque année.


Le matin du 10 mars 2018, les Kabyles devaient célébrer le 38ème anniversaire de cet évènement en se rassemblant symboliquement devant l’entrée principale de l’Université de Tizi-Wezzu qui porte aujourd’hui le nom de Mouloud Mammeri.


De manière tout à fait autoritaire et abusive, les autorités algériennes avaient décidé d’empêcher par tous les moyens cette commémoration. La police avait mis en place un dispositif préventif dans toute la région de Tizi-Wezzu afin d’empêcher physiquement et par la force, les déplacements des citoyens vers le lieu de la manifestation. Ainsi, dans plusieurs villes de Kabylie mais aussi devant l’Université, plusieurs dizaines de Kabyles, dont des militants politiques connus, ont été arrêtés sans motif et emmenés dans différents commissariats de police pour identification et interrogatoire.


Pour cette opération, les autorités algériennes ont fait appel aux brigades de recherche et d’intervention (BRI), habituellement affectées à la lutte anti-terroriste. Leurs agents souvent habillés en civil, ont usé de méthodes d’une violence que rien ne justifie. Plusieurs personnes arrêtées ont été frappées, jetées et plaquées au sol et menottées alors qu’elles ne manifestaient aucune intention de se rebeller et ne représentaient aucune menace face aux policiers. Les interventions policières se sont soldées par des dizaines d’arrestations et des blessés. Certaines personnes interpellées ont été détenues pendant 25 heures et laissées sans nourriture, ni eau, ni soins pour les blessés et sans informer leurs familles.


Un deuxième rassemblement s’est formé spontanément le même jour à 16h à Tizi-Wezzu pour protester contre cette répression féroce mais il a été également violemment empêché par les forces de police.


Le Congrès Mondial Amazigh (CMA) met en garde les autorités algériennes contre ces agressions policières qui se répètent à l’encontre de citoyens pacifiques et ces interdictions systématiques de toute manifestation, y compris culturelle en Kabylie. Les provocations déboucheront fatalement un jour sur une déflagration sociale dont le seul responsable sera le gouvernement algérien.


Le CMA exprime de nouveau sa solidarité avec toutes les victimes de la répression en Kabylie et en appelle aux instances internationales afin qu’elles fassent obligation à l’Etat algérien de respecter de manière effective ses engagements internationaux en matière de respect des droits humains et des libertés individuelles et collectives.


Paris, 1/03/2968 – 12/03/2018


La Présidente,

Kamira Nait Sid

Rubriques
Soumis par Eternellement kabyle (non vérifié) ven 16/03/2018 - 07:09

Une guerre de 7 ans pour rien. Des victimes mortes ou handicapées à vie, traumatisées, des familles ravagées, l'exil, une perte de repères identitaires, un pays prénommé Algérie qui n'est en fait rien d'autre qu'un désert, une décharge publique, une prison que tous ceux qui se disent hypocritement "fiers d'être algériens" fuient à tout prix, la propagation de la peste verte -le salafisme- jusqu'à l'étranger, voilà l'oeuvre des tyrans, des bourreaux, des voleurs, des bouchers à la tête de ce monstre, l'Algérie!
Les kabyles sont leurs souffre-douleur, leurs ennemis, leurs boucs émissaires, tout désignés par une France coloniale qui préfère soutenir cette vermine qu'elle a contribué à porter au pouvoir... Jusqu'où va-on aller ainsi? Jusqu à ce que tous les kabyles se mobilisent fortement pour
1. Rejeter tout ce qui vient de la vermine algérienne
2. Harceler la France "des Droits de l'homme ", le 15 avril, au cours de la marche à Paris pour arracher son appui à notre indépendance!
Cette marche doit marquer les esprits, doit faire plus que jamais connaître notre cause auprès du public, secouer les affreux jojos français , complices de toutes les turpitudes algériennes.
Sinon, soulèvement de tous les imazighens, en même temps dans un immense, assourdissant mouvement de protestation, à l'échelle mondiale pour revendiquer notre terre!
Marre de ces ex-"puissances" coloniales, qui n'ont de pouvoir que celui de tricher, de spolier les peuples de leurs identités et richesses diverses! Il faut avoir le courage de les renvoyer vers leurs mesquineries, leurs escroqueries, leurs lâchetés.
La liberté s'arrache, la dignité se mérite et le combat se mène en masse pour vaincre l'ennemi
-ennemi de l'intérieur - pouvoir algérien et KDS et ennemi extérieur- tous leurs soutiens charognards occidentaux.
Kabyles, nous sommes, kabyles nous tenons à rester. Un nouvel ordre africain doit se dessiner. L'Afrique aux africains, avec extermination de tous les despotes au pouvoir et fin à la politique du profit, de la mendicité vis à vis des peuples africains! La Kabylie fait partie de cette Afrique, avec ses caractéristiques et ne cédera pas à l'arabisation moyen-orientale et encore moins à leur charlatanisme qui leur tient de religion! Que tous les kabyles se serrent les coudes, soutenus par tous les imazighens, tous les africains et la lascivité vulgaire des "élites" occidentales et de leurs subordonnées élites africaines se verra secouée, ces crapules, seront tenues de remettre de l'ordre dans le chaos qu'elles ont engendré à l'échelle mondiale!..
Il n'est pas question que le peuple kabyle disparaisse! Il en est de même de tous ces peuples dits minoritaires dont les kurdes par exemple...Il suffit d'une organisation implacable pour mettre nos adversaires hors d'état de nuire. A chaque peuple, son territoire et ses richesses !
Vive le MAK, qui a amorcé cette magnifique révolte identitaire ! Vive le peuple kabyle qui se bat sans relâche! Vive la Kabylie, indépendante! Avec ou contre la volonté des hyènes, au pouvoir nihiliste algérien!
P.S: Tarik Ramadan, un grand intellectuel musulman, Ferhat Mehenni, ignoré de toutes ces crapules, politiques et médias ... Tout est dit!

Ajouter un commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a href hreflang> <em> <strong> <cite> <blockquote cite> <code> <ul type> <ol start type> <li> <dl> <dt> <dd><br /> <p>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Gagnez des cadeaux - Jeux-concours