Café littéraire de Bgayet : « Réclamons le départ du wali! »

0

Partager, c'est prendre soin de notre culture !

L’interdiction de la tenue de l’université d’été de l’association RAJ par la wilaya de Bejaïa est très grave. Nous la condamnons fermement. Seulement, RAJ n’aurait pas dû annuler son activité. Elle l’aurait maintenu et bravé l’interdiction. On aurait organisé sur place, à Tichy, un rassemblement et exigé que les portes de l’établissement où devait se tenir l’activité soient ouvertes. Le président de l’APC est à ce propos interpellé lui aussi. L’interdiction a eu lieu dans la commune dont il est la première autorité. Pourquoi n’a-t-il rien fait pour maintenir l’activité qu’il a lui-même autorisée ?

Notre combat doit-être aussi tourné contre les autorités locales, les petits Gaïd Salah, qui veulent instaurer un ordre autoritaire en écrasant toutes les libertés fondamentales.
L’exigence du départ du wali et d’autres responsables doit-être clamée partout. La mobilisation générale de militantes et militants est primordiale.

Ceci dit, nous devons aussi prendre part au rassemblement auquel RAJ a appelé (place Saïd-Mekbel) pour dénoncer l’interdiction.

Kader Sadji

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici