Les opprimés soutiennent leur oppresseur

Les opprimés soutiennent leur oppresseur

Manifestation Bgayet

Bgayet ce matin: manif de soutien au patron REBRAB

Voilà une autre aporie dans le pays de mille et une énigmes : des opprimés soutiennent leurs oppresseurs!
Je n'ai rien à dire ! Mais l'erreur à nous, militants d'extrême gauche. On a, tout le temps, réduit la lutte à des rencontres sectaires dans des cafétérias et bars et on s'est inscrit dans le déni de la réalité sociologique, culturelle et économique du pays. Nous, les militants d'extrême gauche, vivions notre délire dans un univers psychotique toute en laissant la classe prolétarienne entre des griffes acérés de ces rapaces bourgeois.

C'est horrible! C'est exécrable ! Tomber en syncope d'une réalité qui nous agasse. Morne vie d'une classe ouvrière livrée à un funeste sort ; l'exploitation des patrons et son inconscience de classe résultante de sa distance avec une élite altière et/ou embourgeoisée d'esprit.

La richesse n'est pas le produit des patrons, mais bien au contraire, elle est le résultat de cette force de travail, ouvriers et ouvrières, exploité (e)s dans les usines et unités de production. Notre sueur produit une grande fortune encaissée par les patrons et entassée dans les banques et paradis fiscaux ou avec laquelle , la fortune, ils reproduisent l'esclavage dans d'autres endroits et parties du globe.

Le patron, au Brésil, au Maroc,en France ou aux USA, a une seule langue de communication, l'argent et une seule culture ; l'oppression.

De son côté, le prolétariat a une seule langue ; le cri de la révolte et une seule culture à laquelle il devrait s'y attacher; la révolution. La classe prolétarienne, seule, pourra renverser le capitalisme et instaurer une véritable société sans classes, elle est le maître de son destin.

L'espoir nous est permet. Vivement la révolution !"

Rubrique
French

Commentaire

Soumis par Imazighen dim 16/12/2018 - 21:14

Lénine est mort depuis lonftemps! L´URSS n'existe plus. Même castro a quitté ce monde.

De grace, essayez de vivre en votre temps et prenez notice de la réalité. Soyez constructifs.

A bon entendeur,