Kabyle.com prépare ses 20 ans

Kabyle.com prépare ses 20 ans

Ecosystème kabyle

Sites du réseau Kabyle.com

Dans deux mois Kabyle.com qui est né au siècle dernier pourra mentionner dans son footer "1999-2019" :)

Une refonte complète du site d'information kabyle a été mis en place.

Les attaques continuent (tentatives d'intrusion par formulaires protégés avec Google Recaptcha entre autre, etc...). Elles sont plus fréquentes que sur la majorité des sites Web étant donné notre implication pour l'affirmation d'une Kabylie libre.

Cela nous oblige à beaucoup plus de vigilance et de refaire parfois le travail comme d'autres sites amazighs aussi visés quand il ne sont pas censurés.

Les contenus, articles des contributeurs reviennent progressivement

Nous fusionnons les archives de 1999 à 2018 pour faciliter la recherche.

Les anciens commentaires anonymes sont retirés pour une meilleur qualité.

Une feuille de route claire

Dans un mois je ferai évoluer notre interface avec un nouveau thème.

En janvier la place de marché sera couplée avec le site pour renforcer la visibilité des produits culturels kabyles et amazighs.

Coéquipiers et contributeurs

  • Des sessions de formation à la rédaction et l'utilisation de Drupal rédacteur en présentiel à Lyon et Paris, webinaire sont en préparation.
  • Nous remettons en ligne les articles au plus vite. Certains ne seront lisibles que pour les membres authentifiés !
  • Vous trouvez un calendrier éditorial annuel sur notre espace Slack.
  • Des raccourcis et outils sont présents sur le site une fois connecté en tant qu'utilisateur inscrit sur le site.
  • Des règles, un cadre propres à notre site ont été renouvelés.

Quoi de neuf sur Kabyle.com ?

  • Mise en place de livres (contenus reliés entre eux) comme par exemple le Guide de la Kabylie.
  • Intégration des données structurées.
  • Optimisations pour le partage Facebook
  • Optimisation du logo de Kabyle.com au format SVG avec léger changement de sa baseline en tifinaghs (certains ont vu la différence et nous ont fait un retour plutôt positif)
  • Notre site de ressources documentaires Kabylie-tamazgha.com est facile à trouver, il arrive en tête sur l'expression ""Kabylie Tamazgha" :)
  • Techniquement notre portail thématique Amazigh 24 passe en Bootstrap 4.
  • Les fiches annuaires se trouvent désormais sur Amazighcity.com le city guide amazigh.

Toutes ces actions ont été menées en un mois à peine, ce qui comprend la réinstallation du serveur et les sites reconstruits sur de nouvelles bases.

Quid de la censure Google ?

Nous ne comprenons toujours pas le retrait de notre compte Adsense et les différentes pénalités infligées à notre site depuis octobre 2017 étant donné la qualité et le professionnalisme de notre média. Nous constatons que d'autres sites d'information kabyles ont été impactés de la même façon.

Kabyle.com revient fort et conserve ses positions dans les moteurs de recherche plus éthiques.

Un an après cette forme de censure, les Kabyles du monde entier peuvent toujours compter sur nous !

Vos avis, remarques sont toujours les bienvenus.

Stéphane ARRAMI

Commentaires

Soumis par Stéphane ARRAMI lun 29/10/2018 - 21:04

J’avais encore en tête les données biographiques vous concernant et les indications sur le passé de votre famille adoptive contenues dans l’article de Kabylie Tamazgha "Stéphane Arrami dénonce les mensonges et la manipulation".

Je viens, il y’a peu, de terminer la lecture de « Histoire de l’Algérie médiévale » ouvrage dirigé par Houari Touati parue chez l’ Enag en 2012, ou je découvre, Chapitre IV ( par Henri Bresc « histoire des minorités : juives et chrétiennes ») page 297 un passage évoquant les arami, et dont je reproduit ici toute la partie pertinente pour mon propos :
[Le résumé d’une lettre fameuse de Raymond de Penyafort adressée en 1246 au général des dominicains sur les bienfaits de la présence des frères au Maghreb (in Africa, et pas seulement à Tunis) et en Andalus encore musulmane (in Hispania) dénombre les communautés auxquelles ils s’adressent,
qu’ils encadrent et qu’ils soutiennent dans leur résistance à l’apostasie. Ce sont d’abord les nombreux mercenaires, milites cristiani; un deuxième groupe, en voie de disparition, est celui des chrétiens autochtones, les arami, « qui sont chrétiens, mais esclaves des Sarrasins, et qui ne comprennent que l’arabe et désirent ardemment que les frères les instruisent et les confirment ».]
J’ai pensé que peut etre vous ne connaissiez pas ce document et qu’il vous plairait d’en prendre connaissance….
La motion in africa ….au sens encien du nom (= Tunisie) milite pour l’assimilation de ses arami avec les ancetres de votre père adoptif
Si je peux me permettre d’ajouter un mot, c’est seulement pour dire qu’à mon avis l’expression « ne comprennent que l’arabe » ne doit nullement être prise au pied de la lettre étant donné qu’elle a été
écrite au 19 siècle par un européen qui sans doute était loin de connaitre en détails les réalités sociolinguistiques de l’Afrique du Nord, on doit en comprendre uniquement que les arami, contrairement aux milites cristiani , cités plus haut dans la lettre, ne parlaient pas latin.
Si par contre on penche dans le sens de dire que les arami sont des araméens ce serait alors, bien sur, une autre paires de manches !

Cordialement.

Sedjel