Comment désamorcer le Système dominateur qui nous habite ?

Comment désamorcer le Système dominateur qui nous habite ?

Hamid Salmi

Nous sommes issus de communautés autoritaires dont les systèmes de médiations représentés par les sages, 3uqel, poètes, humoristes, éducateurs, guérisseurs, conteurs, gouals, amusnaw, djemaa, soufis, marabouts ont été enrayés par de nombreuses guerres depuis la colonisation et par la suite totalement abîmés par la dictature.

Comment réactiver les mécanismes d'inclusion, de réparation, de compensation et enclencher les cercles vertueux de la parole agissante pour fabriquer paix et entente à l'extérieur, douceur et tendresse à l'intérieur ?

La véritable démocratie nécessite le passage à une communication pacifique pour que chaque personne, enfant, femme, homme, famille, groupe, région, peuple exprime ses vrais besoins intérieurs et ses sentiments authentiques. Au delà de qui a raison et qui a tort, cette communication se fera sans crainte de la punition et sans espoir d'une récompense. Personne ne se sentira coupable, rejeté, abandonné ou dominé.

C'est ainsi que l'on pourra agir pour soi et répondre à l'autre librement et souvent avec joie sans ces attentes et craintes qui génèrent clivage, soumission, traitrise, révolte et violence.

Les ressources existent aussi bien de nos traditions que dans des outils apportés par les nouvelles recherches portants sur la concertation et l'écoute. Nous pouvons cultiver l'empathie et nous adresser à ce qui est vivant en l'autre au delà des normes et des convenances.

Il ne s'agit plus d'avoir un pouvoir sur les autres, mais d'avoir un pouvoir avec les autres. Ce nouveau lien est en rapport avec la demande de satisfaction clairement exprimée de nos besoins réciproques à la fois profonds et concrets. Ce travail peut être entrepris dans un couple, une famille, une association, un parti politique ou un mouvement citoyen...

Dans la tradition nord-africaine ce système dominateur et pervers est représenté par de nombreuses images tels que le chacal, uchen, dib, waghzen, teriel, ghoul...Le médiateur avec ses mots à l'envers c'est l'indépassable Djeha.

Il traite et éclaire avec humour toutes les distorsions de la pensée conditionnée qui gère nos liens avec les autres.
Jusqu'ici la dictatures a combattu l'ouverture spirituelle et encouragé la triste croyance en un dieu-gendarme vengeur et dominateur car cette idéologie renforce son pouvoir cynique et corrupteur des vraies valeurs humaines.

Hamid SALMI

Rubrique
French