Kamel Laadj retrouve la liberté

Le militant pacifiste des droits de l’homme Kabyle Kamel Laadj a été libéré ce 14 décembre 2023 après avoir purgé 2 ans sous les barreaux : une condamnation injuste prononcée par le tribunal colonial algérien de Sétif.

Le 16 novembre 2023, Kamel Laadj avait été condamné à deux ans de prison ferme, une sentence considérée comme arbitraire, suscitant une indignation généralisée. Initialement, le procureur général avait requis une peine de 20 ans, soulignant l’arbitraire de la décision du tribunal.

Son cas met en lumière le racisme systémique et la répression exercés par le gouvernement algérien, renforçant la détermination du peuple Kabyle à lutter contre l’injustice.

Rédaction Kabyle.com
Rédaction Kabyle.com
Publications: 567

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.